Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 07:02
Dans les eaux planes – Denise Bernhardt
 
 
 
Le jardin du sommeil d’amour
d’Olivier Messian
 
 
Dans les eaux planes
De la conscience,
Se laisser couler
Comme une pierre lente,
A travers la mouvance de l’être,
Pour se poser, nimbée de silence,
Sur les fonds irisés d’où s’élèvent
Des nuées de topaze,
Qui ensemencent d’or
Les gorgones vermeilles.
Alors détachée, des âmes oublieuses
Et des vaines amours,
Je vous sublimerai
Dans la splendeur laiteuse
D’un layon de soleil.

©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 06:38
Evidence – Denise Bernhardt
©Fragonard
 
 
 
L’amour avec toi
C’est une arène sans combat
Sans blessures,
Une vague lisse
S’étendant sur la mer
Et qui se brise
En mots limpides
Sur le cristal des jours.
C’est ton corps délié
Que tu m’offres
Et dont les ombres s’estompent
Sur la grève des caresses
Qui n’en finissent pas de renaître.
C’est la tendre inquiétude
Qui surgit en toi
Quand tu me tiens blottie
Si étroitement
Recevant le désir qui me submerge
Telle une déferlante.

©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 06:40
Nuances – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Nos gestes s’environnent de beauté
Et de moments de grâce
Quand tu viens m’emporter
Hors du temps
Qui se veut immobile.
 
Quand nous avons tout donné
De nos corps abandonnés,
Ton visage se fait grave
Marqué des embruns de l’amour,
Et tes yeux gagnent les profondeurs.
 
Alors il demeure
L’impalpable douceur
D’un baiser
Que délivre ton cœur.

©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 06:45
Tenderly – Denise Bernhardt
 
 
 
Dans l’ombre mélodieuse
Qui me menait à vous,
J’aurai voulu prendre votre main
Comme une jacinthe d’eau
Sur ma joue,
Avant de déposer
En son calice,
La tendre empreinte d’un baiser.
Car vous avez reçu
Le souffle de l’Esprit
Pour donner aux hommes
Un monde
A la mesure de leurs rêves,
Et les initier
A la respiration de l’amour.

©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 06:44
Saisons – Denise Bernhardt
Photo J.Dornac©
 
 
 
J’ai envie d’automne
De feuillages rouillés
De marrons luisants
Dans leurs bogues dorées.
J’ai envie d’étangs
Aux berges languissantes,
De cygnes orgueilleux
Poursuivant leur image
Jusqu’à l’aube naissante.
J’ai envie de toi
De ton parfum d’écorce
De tes mains de ta force
Et de baisers humides
Sur mes lèvres mouillées.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 06:43
L’amour empêché – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Tu ne veux pas de cet amour
Se consumant sans fin
Comme un feu abandonné
Dans la clairière du temps.
Ni l’un ni l’autre,
Ne peuvent s’en approcher
Quand se projettent sur nos âmes
De longues plaintes désespérées…
Le silence des mots te rassure
Et ton cœur se dérobe à mon cœur.
Pourtant tu es le seul
Qui me comprenne sans mesure,
Et aucune autre,
Ne sait comme moi, ressentir,
La profondeur de ton être.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 06:50
Les gémeaux – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Nous sommes des enfants
Dans les eaux placentaires,
Baignant dans le silence marin.
Déjà nos mains s’enlacent
Avant que de la terre,
Nous suffoque,
La violence de l’air.
Ne nous quittons jamais
Mon frère transparent
La vie nous est donnée,
Un jour, un instant…
 
©Denise Bernhardt
 
 
 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 07:41
Le Don – Denise Bernhardt
 
 
 
 
J’emplirai ton cœur
Des mots que tu cherchais,
Et tu délaisseras ta quête éperdue.
Car je te dirai
La vanité de l’espérance,
Et que le plaisir tout entier
Réside au seuil de l’âme.
Je viendrai vers toi,
Nue de mes peines anciennes
Et d’anciennes blessures.
J’ouvrirai mes doigts
Sous tes baisers,
Pour nous aimer
Sans faire appel, jamais
Au jeu de l’écriture.
Parce que tu es pur
Comme une lame,
Quand la nuit s’accomplit
Dans les rites sacrés de l’amour.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 08:04
L’heure bleue – Denise Bernhardt
 
 
 
 
 
Quand tu viens t’échouer
Lourd de plaisir
Dans l’anse tiède
De mes grèves offertes,
En fermant les yeux
Tu me caresses encore
Imperceptiblement,
Et nos doigts s’effleurent
Dans l’apesanteur
Emouvante des âmes.
Quand tu poses ta tête
Sur mon cœur
En un geste enfantin,
Le temps s’immobilise
Et ton corps alangui
Pérennise,
Le charme félin
Des princes levantin.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 07:56
La lettre – Denise Bernhardt
Pierre Bonnard
 
 
 
Longtemps je déchiffrai
Les méandres de tes caresses
Gravés sur le grain de ma peau,
Et l’avenir contenu
Dans nos mains refermées
Comme des coquillages.
Je lu dans les révolutions
De nos étreintes,
Et dans les vagues de l’amour
Ne trouvant plus une plage vierge
Pour nous décrire.
Mon corps se nimbait
D’eaux lumineuses
Où respirent d’invisibles langages,
Et je me réfugiai
Dans les espaces soyeux de la nuit
Où résonnent
Les battements précipités de ton cœur.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche