Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 06:28
©œuvre d’Eliane Hurtado – Le cercle des lumières


 

 

La nature a ressuscité
Toi ! L’homme ne sort plus
L’ennemi invisible est là
Silencieux mais dangereux.


Toi ! La voiture reste immobile
La nature a ressuscité
Vapeurs d’essence oubliées
Tumulte disparu.


Toi !  L’oiseau tu peux chanter
Brindille au bec fait ton nid
La nature a ressuscité
Les oisillons bientôt  naîtront.


Toi ! La fleur ouvre ta corolle
Embaume la terre entière
Flirte au gré du vent
La nature a ressuscité.
 

©Eliane Hurtado
 
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 06:21

 

 

 

La transparence du crépuscule

N’efface pas la solitude

D’un confinement supporté.

 

Un long voile s’abaisse

Le jour s’éteint lentement

Préludant de difficiles périodes

Une profonde émotion s’installe

Tout semble insolite, étranger

Pas un bruit, pas un mouvement

Un rythme inconnu s’approche

en compagnie de cet ennemi

invisible et dangereux.

 

Il faut vivre pourtant

Inventer d’autres idoles

Créer un nouvel univers

Sans se croiser, sans bouger,

Où seuls les chemins du rêve

Nous rassemblent

Sur la voie de l’inconnu.

 

©Eliane Hurtado

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2020 7 05 /07 /juillet /2020 06:41

 

 

 

Mais où sont les rires des enfants ?

 

C’est un étrange silence

En ce printemps- là

Nous ne l’avons pas même vu venir.

Le marronnier est déjà en fleurs

Et les œillets de poètes

Eclatent en plein soleil,

Les roses couvertes de perles de rosée

Attendent le regard enjôleur

Et les clochettes de muguet

Osent à peine lever leur corolle.

 

Mais où sont les rires des enfants ?

 

Aux éclats lumineux,

Aux projets merveilleux

Aux turbulences dissipées

Dans ce monde insensé

Où le vide s’installe doucement.

L’homme a-t-il prit conscience

De sa responsabilité ?

 

C’est le temps du « coronavirus »

 

...où sont les rires des enfants

 

©Eliane Hurtado


 

 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
7 juin 2020 7 07 /06 /juin /2020 06:29

 

 

 
Serait-ce une ineptie d’aimer les bonnes choses !
Ici, dans ce bas monde , on parle gourmandise,
En sachant que la joie reste une apothéose
Lorsqu’on ouvre un sachet de quelques friandises.
 
ça commence par la vue, puis l’odeur intervient,
Serait-ce une ineptie d’aimer les bonnes choses !
Ce gâteau plein de crème est-il californien ?
Il coule de partout, le sucre est en surdose.
 
Il est pyramidal, les tons se juxtaposent
Et s’harmonisent bien, suggérant la saveur.
Serait-ce une ineptie d’aimer les bonnes choses !
Qui nous font saliver avant d’être mangeur.
 
Le chocolat coulant sur les fraises rouge et or
Laisse de belles traces, comme la métamorphose
Sur ces fruits de saison vus en technicolor.
Serait-ce une ineptie d’aimer les bonnes choses !
 
©Eliane Hurtado


 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 06:30

 

 

 

 

La colère, dit-on, est de mauvais conseil

Lorsque les cieux éclatent et que l’orage gronde

Sommes-nous à l’abri de désastres pareils ?

Car l’être est bien petit face au mur de la fronde.

 

L’homme est parfois aussi sujet à des excès

La colère, dit-on, est de mauvais conseil

Alors il sort les armes et commence le procès

Chacun esquive en vain, examine et surveille.

 

L’enfant n’est pas exempt de gestes irascibles

Il casse ses jouets, les jette sans pareil

La colère, dit-on, est de mauvais conseil

Et la chambre aussitôt devient inaccessible.

 

Le chaos sur terre créé par les courroux

Montre que les hommes sont toujours en éveil

Lorsqu’il s’agit d’être de vrais loup-garou

La colère, dit-on, est de mauvais conseil.     
 


©Eliane Hurtado
 
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 07:36
Franco Cossuta : œuvre « sans Titre© »

 

 

D’après un tableau de Franco Cossutta

 

 

Doucement la nuit envahit l’espace

chargée de silence une brume nous entoure

 

Les entrailles terrestres brusquement s’ouvrent

un nuage opale s’étale, gonfle, éclate

surgît alors une flamme venue de l’enfer

 

Le cœur de la terre en feu

aime parfois rappeler  aux hommes

la toute-puissance de la nature.     
 

©Eliane Hurtado
 
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 07:25

 

 

Un long baiser troublant au goût de miel
glisse sur la peau satinée de l’amant somnolent
rêvant des mille douceurs
d’un monde irréel

 

Senteurs épicées festonnées de lumière
à l’aube lumineuse d’un songe d’amour
au souffle mystérieux passant furtivement
et qu’on voudrait pérenne
comme une mélopée d’absolu.    
 

©Eliane Hurtado
 
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
5 février 2020 3 05 /02 /février /2020 07:38
©œuvre d’Eliane Hurtado

 

J’aime ce flot de lumière qui descend vers les abîmes,
Cette roue du temps qui tourne imperturbable en course effrénée,
Ces quelques lueurs colorées qui flottent dans l’espace
Et celles qui se rassemblent pour allumer un feu,
Chaudes perles flamboyantes.

 

J’aime ce nuage d’opaline berceau de l’ange protecteur
Veillant sur la sérénité de cet instant unique
Entre le ciel bleu acier et le rouge doré d’un soleil d’été.

 

J’aime cette ambiance feutrée où tout n’est que beauté.   
 

©Eliane Hurtado
 
 
 
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2020 4 16 /01 /janvier /2020 07:47
©œuvre d’Eliane Hurtado
 
 
 
Je voudrai comprendre
Tout ce que je ne sais être
Quatre vents sur un passé
Mes rêves révoltés ou envolés.
 
Par le pouvoir d’un mot,
Je poursuis ma vie
Suspendue aux nuages de l’infini
Comme un souffle de zéphyr
Aux embruns des océans,
Parfum venu de loin qui nous enveloppe
D’un cocon de soie
Edifiant une œuvre mystique
A la mémoire onirique. 
 
 
©Eliane Hurtado
 
 
 
 
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 07:38
Photo Jean Dornac© - Côte des granites roses – Côtes d’Armor

 

 

 

 

La mémoire des pierres

Se cristallise en fleur

Lorsqu’un rayon de soleil

Effleure les tuiles vernissées

Pour les faire briller de mille feux

Avec force et délicatesse.

 

Féerie onirique du temple de l’amour

Où les couleurs de l’intime

Se déposent au gré du vent

Sur les portes closes du silence.  

 

©Eliane Hurtado

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche