Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 07:14
Ravissement – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Un jour où tu fus accablé
De grandes lassitudes
Je posais doucement
Ma tête sur ton cœur,
Tes mains lissant mes cheveux
Entre les fils soyeux
D’un songe.
Comme une fleur d’ambre
Je m’offrais à tes caresses
Pour recueillir en mon calice
Une éternité de lumière.
Pendant que les nuées
Nimbaient de transparences
Un temple d’or blanc
S’élevant sur la mer.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 07:04
Le secret – Denise Bernhardt
 
 
 
 
A force de vouloir
Nuancer d’amour, l’amitié
Et confondre l’amitié avec l’amour,
Naquit un sentiment hybride
Revêtant la beauté
D’un monde en clair-obscur
Où les nuages plombés
Luttent avec le jour
Sur la terre arasée…
Depuis s’enfuit le temps
Vierge de tourments,
Car il m’est apparu
Qu’au-delà de tes ambivalences
Tu as seulement besoin
De savoir que l’on t’aime.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 06:48
Persistances – Denise Bernhardt
Photo J.Dornac©
 
 
 
Il est des feux
Qui ne meurent pas
Et qu’un souffle suffit
A faire renaître.
 
Il est des liens
Qui ne se brisent pas
Quelque soit l’épée
Et l’orient de la lame.
 
Il est des mots
Qui ne s’effacent pas
Venus des antres
De chair et de sang.
 
Parce qu’ils sont
Nés de mon cœur embrasé,
Tissés de mes mains candides,
Gravés dans le cristal de l’âme.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 06:48
Brève rencontre – Denise Bernhardt
©Vladimir Kush
 
 
 
Je t’avais offert mes lèvres
En fermant les yeux
Pour que tu viennes en orfèvre
Me divertir un peu.
 
Mais je n’eus pas
Ta bouche douce
Comme un pétale
Sur ma bouche.
 
Alors je mis ma tête
Dans ton cou,
Et dans la rivière de mes cheveux,
Je te noyais de baisers.  
 
© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 06:32
La Cité perdue – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Si l’on devait
Se revoir jamais,
Je m’étendrais
Aux flancs des solitudes,
Pour que coulent sur mon corps
Les sables de l’oubli.
A l’aube enroulée d’écume,
Je referai pour toi
Les gestes de l’amour.
Sous un soleil blanc
La mer déploiera
Les ailes du silence,
Et le Temps
Retiendra son souffle.
Alors comme ces palais
Repris par le désert
Je ne serai plus qu’un mirage
De vent et de poussière.  
 
© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 06:59
Présage – Denise Bernhardt
 
 
 
L’étang ombré de marronniers
Buvait mon âme avec le ciel,
Dans ses mirages de verdure.
Quand je vis sous la moire d’étain
Un poisson noir
Suivant à fleur d’eau
D’incessants labyrinthes.
C’est ainsi que me furent annoncés
Au fil smaragdin du miroir
La chute du Poème,
Le Souffle retiré
Les Mots assassins,
Et le déchirement
D’avoir à m’en remettre
Aux nymphes de l’oubli.  
 
© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 06:50
Murmures – Denise Bernhardt
Photo J.Dornac©
 
 
 
Par l’espace azuré
Qui m’ouvre les bras,
Les jardins embaumés,
Les feuillages épais
Où bruissent les fontaines,
J’irai à ta rencontre.
Je dirai le poème de ma vie qui s’incline
Avec les mots que tu défends
Mais qui pourtant irisent l’âme.
Je te défierai pour la gloire,
Car je sais que pour toi
Toute femme est indigne,
Et tout lien une entrave.
Ta main posée sur la mienne,
Tu resteras nimbé de silence,
Perdu dans un monde
Où nul pleur ne s’épanche.
Recréant l’image de celle
Qui t’avait tant aimé,
Et que tu as quittée
Infligeant les blessures jumelles
Ne guérissant jamais.  
 
© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 06:58
Arachnides – Denise Bernhardt
 
 
 
Tu m’as reçue dans tes bras
Sans bouger, sans rien dire
Comme l’araignée
Voit tomber dans son piège soyeux
Une proie de hasard.
Alors tu t’es repu
De ma substance,
Jusqu’à me rejeter
Telle une écorce vide.
Me laissant le désarroi
Des rêves rompus,
Et l’impossible tâche
De reconstruire
Ma toile d’illusions.  
 
© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 07:28
Ligne de fuite – Denise Bernhardt
 
 
 
Tu es mon fruit doux-amer
Quant tes paroles nient
La douceur de tes mains
Inscrivant des calligrammes
Sur mon corps étonné.
Tu es mon heure grise
Quand tu dis « oui »
Du bout des doigts
Et « non » avec le cœur.
Je prendrai mon amour
Les couleurs de ton ciel.
J’attendrai que tu reviennes
De ces terres indécises
Où l’horizon élide
La promesse des eaux.
Car quelque chose en toi
Se délite,
Comme les roches blanches
Erodées par la mer.  
 
© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 06:51
Matin – Denise Bernhardt
 
 
 
Pourtant les oiseaux
Donnent leurs plus beaux chants,
Et Mozart la même musique
Qui vient jusqu’à mon cœur
Que ton cœur assassine.
Les rideaux pénétrés par le vent
Soulèvent des espaces blancs
A l’orée de l’été,
Où viendra le temps
De laver les eaux
Sur les pierres de lumière
Pour retrouver
Le cristal de l’âme.  
 
© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche