Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 08:34

 

images-the-sky-magritte-img.jpg

© Magritte



Quand nous aurons parcouru
Le cycle des saisons
En baissant les rideaux
Aux heures méridiennes

Quand nous aurons fui les forêts
Érigées d’arbres
Morts de toutes les blessures humaines

Nous embarquerons
À bord de nos rêves
Sous un brocart d’étoiles
Alors jailliront de la nuit
Des stylets d’obsidienne
Pour graver dans nos cœurs
Le message ancestral
Des exilés de la terre

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil « Que l’espérance demeure » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Webert Charles. Éditeur : Le Vert-Galant.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 08:47

 

haiti_camps1.jpg

http://www.matierevolution.fr/spip.php?breve370



Tes mots ont composé
De blancs mausolées
D’où se sont envolées
Les colombes.
C’est tout ce qu’il reste de la vie
Des carrés de toile
De draps suspendus
Contre le ciel indifférent.

Ils sont des milliers
Vivant à fleur de terre
Dormant sous lune pleine
Et tous nos mots n’y peuvent rien.

Après le temps
Qui ignorait le prix du sang,
Voici venu celui du Earthquake.
Le soir les lampes veillent
Auprès des portes sans battants
Qui parlent aux vents
Pour dire aux enfants
Ce jour de fin du monde,
Qui vous donna un crédit d’amour
Jusqu’à la fin des temps.

© Denise Bernhardt


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:03

 

leon-francois-comerre-ledeluge.jpg

© Léon-François Comerre



En ces temps de fin du monde
Bouillonnent à la surface
Des magmas de paroles
Des laves de mots
Alors que les fleuves de sang
Circulent sous le manteau.
L’homme n’est qu’un fétu de paille
Dérivant au hasard des courants
Un cadavre enfoui parmi des milliers
Saus les mausolées de l’horreur.

Non, personne ne voulait
Être inscrit dans l’histoire :
« Porté Disparu »
sous l’épaisse poussière
précédant le silence.
Non personne ne voulait
D’un premier rôle
Dans la dramaturgie du siècle.

Mais la terre en avait décidé autrement,
Et depuis, jour et nuit se mêle
La complainte des morts
Aux pleurs déchirants des vivants.

© Denise Bernhardt


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 08:47

 

Femme-Haitienne.jpg

Femme Haïtienne - Photo Anne Lescot
http://www.lesgrandespersonnes.org/spip.php?article96



Ne me dis pas tes amours
De jumelles couleurs,
Ne me dis pas vos baisers,
Saveur cannelle,
Ni la résille de ses cheveux
Où tu glisses tes doigts,
Même si pour toi
Je ne suis qu’une âme
De ton âme assoiffée.
Si elle veut sur tes lèvres
Ce goût de sang,
Et dans tes yeux
L’infernale image de la terreur,
Pars, cache ton amour,
Les embrasements de vos corps
Brûlent mon cœur
Comme cette écume
Qui s’épand sur la mer,
Quand tu t’enivres de sa peau
Argiles et épices
Jusqu’à l’extrême vertige
Du plaisir.

© Denise Bernhardt


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:38

 

haiti-detruite.jpg

http://www.americas-fr.com/tourisme/actualite/tremblement-de-terre-en-haiti-4165.html



C’était la fin du monde
La terre avait soif de sang
Elle but tout son saoul
Plus de deux cent mille calices
Puis referma le tabernacle.

C’était la débâcle annoncée,
La fin des églises
Des prêtres et des prêcheurs,
La fin des croyants
Et celle des incroyants
La fin de ceux qui ne savaient pas.

L’homme redevient
Celui des commencements.
Il referma la porte sur le vide
Et se coucha
Avec la nuit pour ciel de lit
Et pour lit
Quelques pieds de terre
Battue, court battue.

Jusqu’au jour son regard resta pris
Dans les rets des étoiles
Au matin le monde tremblait encore
D’une indicible fièvre.

Il y a de cela trente jours.

© Denise Bernhardt


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 07:59

 

jeu.jpg

http://www.cedrickalonji.com/kinshasa-la-plus-grande-poubelle-du-monde/



« Dans ce monde-là, il est désormais acquis
Que les hommes survivent
Plutôt qu’ils ne vivent,
Que les enfants s’amusent, nus,
Parmi les immondices
Charriées dans les ruelles aux fétides odeurs.

Ce monde offrant son mal être
Aux baisers du soleil
Sera-t-il toujours ignoré, renié, bafoué
Par les receleurs du bien être.

Jouez enfants !
Dans l’envolée rupestre des cerfs-volants
Qui s’en va émailler les champs lumineux de vos rêves.
Que vos pieds quittent terre.
Pour laisser au temps
Le temps de rendre aux ruisseaux leur transparence
Le temps de laver les eaux.

Jouez !
Qu’éclate la vie
Dans les stridentes clameurs des luttes juvéniles.
Tandis que le monde d’en bas
Sur les chemins de terre
Coule
L’incessante fourmilière des hommes
Traînant sur leur dos les scories
De leurs vies sacrifiées.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil « L’amour du monde » aux éditions Le Vert-Galant



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 08:26

 

les amants

© François Boucher - Hercule et Omphale



La forêt est si dense
Que les chemins serpentaires
Se coulent sous les feuillages
Et des berceaux de lumière
Ont fait leurs nids dans les ronciers.
Le tremble des acacias
Veillera sur nos étreintes blotties
Sous les surgeons des châtaigniers.
Viens, l'herbe est si douce
Et ton sexe de jeune daguet
Se fait velours sous mes doigts.
Glisse-toi comme j'aime
Par effraction d'amour
Dans la ville interdite
Toute laquée de pourpre
Pour que se dilue ton histoire
En strates de plaisir.
Nos ardeurs ont mêlé nos racines
Ne pars pas, ne pense pas !
Ma vie toute entière tient entre tes mains
Tu es le maître de la lampe.
Je veux laisser mes doigts se prendre
A la résille drue de tes cheveux,
Et que ta langue me butine
Comme un papillon de nuit,
Je veux que nos cuisses se débattent
Telles des truites vives
Sur les herbes humides,
Et que tes caresses, mon amour
Soient une moisson de goémons
Ruisselants sur nos corps.
Ne pars pas,
Chaque absence déchire
Des fragments de ciel.
Écoute le silence des pierres
Tout un monde palpite
Dans leur danse immobile.

Laisse-moi m'endormir
Tout près de ton visage,
Ton front, tes yeux, ton nez, ta bouche,
Une musique de si loin venue
Pour égrainer la nuit.
Fermons les yeux,
La brise file nos paupières,
Ta bouche a la beauté
Des îles coutumières,
Tandis que mes baisers étoilent
Les paumes de tes mains.

© Denise Bernhardt
Le 05 08 2008



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 11:52

 

rouge.jpg

http://fr.123rf.com/photo_7320690_fleur-croissante-des-terres-arides.html



Je l’ai encore dans la tête
La musique de ton poème
Si claire
Comme un drap blanc
Taché de sang

Elle murmure cet hôtel sous les palmes
Son jardin calme
Un moment de bonheur
Echappé aux délires de la ville

Je ne sais à quelle hauteur
Palpitait le soleil
Quand tu le vis dans la piscine,
Mais la mort flottait, rouge,
Entre deux eaux.

Depuis les pleurs de tes nuits
Viennent empourprer mes jours.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil « La face double du rêve écrit avec Yves Romel TOUSSAINT » aux éditions « Le Vert-Galant »



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 10:46

 

reine

© Constantin Brancusi



Tu serais prisonnier
de la plus haute tour,
regardant par le fenestron
la neige tourbillonnant
sur la forêt parée
de blanches houppelandes.

Dans la cheminée
portant blason et salamandres,
un tronc entier brûlera
au cœur de la nuit,
orchestrant d'étranges bacchanales

Et quand nous seront blottis
dans le lit à courtines
tu me feras l'amour,
si chaudement,
si tendrement
jusqu'à l'aube cendreuse,
que nos corps enlacés
ne pourront se déprendre.

Alors je chuchoterai
tout contre ta joue,
" quand je serai Reine
tu seras mon Roi "

© Denise Bernhardt



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 08:19

 

douce.jpg

http://www.larevuedesressources.org/spip.php?article1223



Viens près de moi, mon âme
Baisse la lueur de la lampe,
Je veux m'endormir
Avec des mots d'amour.
Laisse-moi poser
Ma tête sur ton coeur
Pour l'écouter murmurer
Que tu m'aimes.
J'oublierai les années
De brumes et d'orages,
Tant de jours sans soleil.
Entrecroisons nos doigts
Comme l'ogive d'un vitrail,
Unissons nos souffles
En unique prière.
Pourquoi l'aube nouvelle,
Si ce soir tu me donnes
Ton amour et ta vie
Dans le berceau de tes bras.

© Denise Bernhardt



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche