Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2022 3 27 /04 /avril /2022 06:42


 

 


Si je vous dis « La règle de trois », que me répondriez-vous ?
Sans hésiter : D’Artagnan,
même vingt ans après,

ainsi que la célèbre devise :
« Un pour tous, tous pour un ».

Si je vous dis
« Comment jugez-vous les mauvaises langues ? ».
Qu’en toute franchise, quelles qu’elles soient, je les admire
pour leur captivante diversité.

Si je vous dis
« Un poète à l’égo démesuré »,
que me répondriez-vous ?
Rien de plus qu’un « illustre inconnu ».

En guise de conclusion, si je vous dis
« Qui êtes-vous réellement
et qu’avez-vous donc vraiment voulu exprimer ? », que me répondriez-vous ?
 
C’est simple : après mûre réflexion
et dans le but de mieux saisir
votre façon d’interpréter mes propos,
je serai plutôt tenté de vous retourner la question.

 ©Michel Duprez                      
 
 
 

 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 08:29
Photo J.Dornac©


 


Un pigeon n’est pas seulement un oiseau
qui roucoule sur le toit des maisons
ou sur le bord d’un mur,
c’est aussi un gracieux messager
qui voyage entre deux volières
pour délivrer un courrier souvent essentiel
ou devenir lauréat d’un championnat
tout en essayant d’éviter les miroirs aux alouettes
parfois dressés sur son parcours.
Il n’a guère le loisir de bayer aux corneilles.
Pareil pour l’hirondelle
qui, en jouant son rôle habituel,
dépasse largement son statut
en annonçant le printemps.
Sans parler de la légendaire cigogne
à qui l’on attribuerait la livraison
de bébés à domicile.
Le monde entier est peut-être entouré de vautours,
par contre un nombre important d’autres volatiles
a toujours été présent à nos côtés
et fait le nécessaire
pour le rendre plus chouette !


 ©Michel Duprez                
 
 
 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 07:42


 


Quand il vous dit sans rire :
« Je me réunis en petit comité. »
et qu’il prétend être toujours à cheval sur les principes,
il faut comprendre
qu’il ne se retrouve en réalité que face à lui-même
et donc seul, comme par hasard,
à tenir les commandes
du commencement jusqu’à la fin,
sans aucun compagnon d’arme à ses côtés
pour empêcher l’expression idéale,
l’idée la plus appropriée,
presque arrivée à portée de sa main
de lui fausser compagnie.


©Michel Duprez                
 

 

 

 

 


 Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2021 4 30 /12 /décembre /2021 07:39
René Magritte


 

 

Toi, le sujet de mes pensées,
la part visible de moi-même,
seule à pouvoir être filmée
alors que se crée un poème
écrit, comme à l’accoutumée,
par le gérant de ton système
et reproduit sous sa dictée
en ton nom, suite à un dilemme
dont tu sortis vainqueur d’emblée,
t’attribuant tout ce que j’aime
sans en avoir la moindre idée.
 

©Michel Duprez          
 
 
 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 07:58


 

 

Quand l’univers imaginaire où je passe
le plus clair de mon temps
recommence à devenir réalité,
on doit s’attendre à tout :
apercevoir, par exemple,
un éléphant à la mémoire courte
s’envoler en claquant des oreilles,
n’importe quel insecte être choisi
en qualité d’animal de compagnie,
un serpent, ou tout autre reptile,
décrocher la palme d’or au championnat du monde
des meilleurs marathoniens,
un escargot transformer sa misérable coquille
en un véritable palais royal,
un chimpanzé des grandes profondeurs,
doté d’une intelligence supérieure,
se lier d’amitié avec un vieux dauphin
au langage sans langue de bois,
un ver luisant clignoter au rythme des étoiles
sans qu’il y ait pour autant péril en la demeure.
On doit s’attendre à tout sur cette étrange planète,
dans ces contrées au climat naturellement surnaturel,
où tout est possible,
à condition d’y prêter attention.

 

©Michel Duprez      
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 07:11

 

 

Si c’est de l’endroit  où je suis qu’il s’agit,
alors là, c’est le monde à l’envers !
Ecoutez, je suis bien placé pour le savoir :
au lieu de vous obstiner à me poser cette question
que d’autres que moi pourraient considérer comme déplacée,
regardez d’abord droit devant vous.
Et maintenant dites-moi :
là, vous me voyez ?
évidemment que je suis ici,
même si j’admets volontiers avoir la tête ailleurs,
mais il n’y a rien d’anormal à cela
puisque mon ailleurs, aussi, est ici
et que je peux d’ailleurs même vous confirmer
qu’après m’avoir minutieusement observé de haut en bas,
vous me scrutez à présent aussi bien par devant
que par derrière,
ayant choisi pour finir,
en tout bien tout honneur,
d’achever votre intéressante activité
sous couverture.

 

©Michel Duprez
 
 
 
 

 

 


 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
7 août 2021 6 07 /08 /août /2021 06:36


 

 

Parfois, un seul mot suffit.
Par exemple : « écoute… »
Un esprit en éveil
peut, à tout moment,
se trouver sur le qui-vive
et guetter le moindre bruit
porteur d’un incroyable bonheur
en train de se réaliser.

 

« écoute…
ouvre-toi à ce premier murmure
aux tonalités si confidentielles
échappé de la chambre des secrets
où dorment tant de trésors
rêvant d’être enfin exposés à l’air libre,
au soleil exempté des lois de ton esprit.

 

« écoute…
Et l’avenir deviendra vite aussi léger qu’une plume. »

 

©Michel Duprez
 
 
   

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 06:32


 

 

                                                                      À Jean DORNAC

Elle est la mie de pain
qui attire les oiseaux.
Elle est l’amie des Muses
qui fait chanter le ciel.
Ses paroles s’envolent
chacune à tour de rôle
pour retrouver l’amour.
L’amour, son meilleur ami,
devenu son amant.
Elle est la Mer du Nord,
appelée aussi « de Noordzee »,
où les représentants de deux communautés,
pourtant natifs d’un même pays,
mais aux avis très divergents,
se croisent rarement en cours de route
sans le sourire aux lèvres.
Elle est l’attendrissante mère
qui protège ses enfants
jusqu’à pousser l’amertume
à se donner la mort,
ce fléau dont l’espèce humaine
aimerait pouvoir enfin
s’en laver les mains.

 

©Michel Duprez
 

 

 


 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
23 mai 2021 7 23 /05 /mai /2021 06:29
www.yves.brette.biz


 


Comment ai-je pu être aussi naïf
pour ne pas me rendre compte qu’il s’agissait d’un piège :
accepter sans sourciller la théorie que mon héros favori,
maintes fois applaudi pour son extrême habilité
à lancer sans fin sa flèche au moment favorable
avec la précision d’une montre suisse,
aurait été à l’origine du fameux dicton
 « Tel est pris qui croyait prendre »,
allons, allons, restons un peu sérieux…
D’autant plus que le Tell à moi, il prend deux L !

 

Déjà qu’il me revient
qu’à l’époque où j’étais encore assis sur les bancs de l’école,
un tas de vilains garçons de mon âge
se moquaient de sa pomme,
ignorant qu’elle représentait la cible
que le pauvre Guillaume devait transpercer à tout prix
sur l’ordre du Bailli Gessler
pour que sa progéniture échappe à la mort.

 

à croire que mettre un doigt dans l’engrenage
et avoir plusieurs cordes à son arc
(alors qu’il usait, rappelez-vous, d’une arbalète)
serait bien un cas de figure attestant
qu’impossible n’est pas français.

 

Cela dit, que ma vie devienne un enfer si je mens :
au cours de la présentation de ce rapide exposé,
je n’ai jamais, au grand jamais, visé personne
et continue à nourrir l’espoir de sentir l’ange Guillaume
enfin complètement apaisé
la prochaine fois que je l’apercevrai
emportant le bonheur sur ses deux ailes.

 

©Michel Duprez                
 

 

 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 avril 2021 1 19 /04 /avril /2021 06:37


 

 

Voici mon serveur, il s’appelle Pilebook.
Vous pouvez lui faire confiance,
il est parfaitement clean,
aussi bien de face que de profil.
Alors, pour commencer,
voyons ce qui est proposé ce soir au menu…
Ah, voilà, nous y sommes…
Comme entrée, après une purée de pois
servie à la louche ou par le dos de la cuillère,
vous avez le choix
entre un nez en marmelade à la sauce hispanique
et un œil au beurre noir à la belge,
le premier enrichi d’une prune de pervenche made in Paris,
le second roulé dans la farine au goût sucré et si exquis
des gaufres de Bruxelles.
Ah non, pas de panique, on reste calme
avant d’écouter la suite :
Ainsi donc, en guise de plat principal,
nous vous recommandons vivement
soit un chausson de viande
agrémenté d’un froid de canard,
soit un authentique poisson d’avril
aromatisé d’un petit grain de folie.
Enfin, pour finir, on arrive au dessert
et, s’il-vous-plaît, ne restez pas là, comme ça, bouche bée !
Ce serait une erreur de supposer
que les carottes sont cuites.
On peut même dire que vous avez de la chance,
car, cerise sur le gâteau,
bien que j’aie opposé mon veto
à ce changement de protocole,
il a été décidé, ce soir,
que les loups ne se mangeraient pas entre eux.


©Michel Duprez          
 
 
 
 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche