Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 06:35
mamzellemirabelle.blogspot.fr/2010/09/ca-se-dispute

 

 

 
Pas toujours facile
d’aiguiser un trait tout en pesant ses mots,
d’exclure une pensée a priori sympathique
mais laissant malgré tout planer un doute
autour d’elle.
 
Pas toujours aussi simple
de gommer tous ces petits travers,
ces milliers de vers imparfaits
fréquemment présents aux mauvais endroits,
de considérer ces quelques vagues réminiscences,
finalement balancées par-dessus bord,
comme autant de coups d’épée dans l’eau.
 
Pas toujours évident
de tomber par hasard  sur une subtilité
impossible à décoder sans l’oreille musicale
associée aux yeux du cœur
ou de devoir trancher entre deux formules
après avoir achevé d’éplucher l’ensemble,
écarté toute explication un peu trop prévisible.
 
Et pourtant…
Pourtant, la voix silencieuse
n’est pas encore prête à rendre l’âme.
Oh non, point de suspension, que du contraire :
la voix, fût-elle aussi fragile qu’un murmure,
aussitôt évadée hors de nous,
en vous déjà se réincarne
et continue à témoigner,
l’ivresse de vivre au coin des lèvres.
 
©Michel Duprez




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits...
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 06:35
http://www.mysteredelavie.fr/archives/2014/11/15/30962329.html

 

 

 
 
Vite, envoyez-moi dès que possible
votre meilleur élément,
supplia l’univers face à votre humble serviteur
évidemment surpris par cette requête.
 
Enfin, c’est vrai, quoi,
la prière a beau m’avoir été adressée à brûle-pourpoint,
il n’y a pas le feu.
 
Non vraiment, là, le monde entier ne manque pas d’air.
 
Pendant que j’y pense, à propos de l’air,
on peut compter sur ses filles,
de belles hôtesses,
et puis, encore, ce qui n’est pas non plus négligeable,
ses tas de colonnes ainsi que de coussins
destinés sans doute à faire bonne impression.
Il paraîtrait même que le ciel
serait devenu son lieu de résidence préféré.
 
Ensuite, il y a également l’eau, si fière de ses châteaux,
de ses piscines et de ses aquariums,
ses jets privés de pierres et de vitres
ou toutes ces croisières aux escales paradisiaques.
L’eau qui pourrait s’imaginer qu’elle est bénite.
 
Ah, devant pareille énigme,
la terre et moi avons la tête qui tourne.
 
Bon sang, mais c’est bien sûr !
Ne garde-t-on pas toujours le meilleur pour la fin ?
éléments, éléments…
D’après vous, lequel des quatre est le plus cultivé ?
Dès le départ, la réponse était là,
sous mes yeux comme à mes pieds.
 
élémentaire, mon cher Watson !
 
©Michel Duprez




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits...
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 06:21
Le chat - Geluck©
 
 
Du courrier est arrivé ce matin et, parmi celui-ci, cette lettre,
la première écrite à la main que je reçois
depuis qu'un ange a eu l'excellente idée de remettre quelques bûches
dans l'âtre où les mots couvaient encore sous la cendre.
Étant donné la relation qui nous unit, j'aimerais l'ouvrir devant vous
afin que vous profitiez également de son contenu.
Ah, voilà :
« Cher Poète,
Pour commencer, un bon conseil : soyez bref. »
 
Alors là, il y a un pépin,
et pas un petit !
J'avoue avoir été pris de court.
 
« Trois vers tout au plus suffiront désormais amplement
pour affirmer votre talent. »
 
Du même coup, vous pensez bien, plus de moments d'ivresse !
 
« Autant que possible, observez le jeûne... »
 
On va voir ce qu'on va voir ! à commencer par de quel bois se chauffe
l'éternel jeune premier que vous traitez d'antiquité,
mais qui a pourtant encore bon pied bon œil !
 
« ... et, s'il le faut, jusqu'à la grève de la fin
en refusant jusqu'au bout de ponctuer vos écrits ».
 
Après ça, bonjour à ceux qui ont la manie de mettre les points sur les i
ou, parfois, leur carrière entre parenthèses !
 
« J'en déduis que vous avez d'ores et déjà saisi l'importance de ce message, »
 
Ben voyons ! Je vais vous dire, moi, ce que j'en pense :
C'est justement en procédant ainsi, de déductions en déductions,
que l'on finira bientôt par réduire la parole à sa plus simple expression.
 
J'avais raison, puisqu'on ajoute :
« ...car l'art sera minimal ou ne sera pas ».
 
Bah, au fond, si ça devient minimal, ça ne devrait pas encore être trop grave.
 
 ©Michel Duprez
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

 

Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 06:32
L’anti-mythes – Michel Duprez
 
 
 
 
 
L’essentiel, pour moi, dans la vie, n’est pas de paraître,
mais seulement d’être.
être ce que je suis en m’abstenant à tout prix
de suivre qui que ce soit.
Alors, quand la foule s’écrie haut et fort :
« Laissez-les passer, ce sont des personnalités ! »,
je demeure perplexe.
Une personnalité,
on en a ou on n’en a pas,
un point c’est tout.
 
Hélas, les gens absorbent tout comme des éponges.
Un personnage historique, au fond, n’est rien de plus
que l’acteur de sa propre vie,
personne d’autre que lui-même.
 
Et puis toutes ces légendes, ces pures inventions de l’esprit,
la plupart du temps à propos de quelqu’un n’ayant même pas existé
mais qui serait en mesure de nous servir de modèle !
 
Allons, allons… à quoi on joue ?
Parce que le spectacle,
aujourd’hui,
il est dans la rue
là-bas où même les plus grands artistes ne seront jamais que de passage.
Celle ou celui qui imite un mythe
devrait savoir qu’un tel choix
est voué d’avance à l’échec.
 
Non, vraiment, j’en ai marre de tous ces bobards
et profite de l’occasion pour vous l’avouer en toute franchise :
Je suis un anti-mythes.
D’autant plus que ces derniers,
ça crève les yeux,
sont bien trop complexes.
Surtout celui d’Œdipe.
 
©Michel Duprez
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 06:28
Samedi : Quelque chose – Michel Duprez
 
 
 
 
 
Dimanche : en principe, on se repose.
Lundi : c'est reparti pour un tour de piste
avec, parfois, une courte pause
entre deux rendez-vous.
Ah , mardi ! Son nom le dit :
comme chaque année, à pareille époque,
on va sans doute en avoir un peu marre
de devoir encore se travestir
afin de redonner des couleurs à nos faces de carême.
Mercredi : jour de marché, alors pitié, oh oui, pitié, pas de pluie,
mais, surtout, surtout, plein de rayons de soleil !
Jeudi : n'importe quoi, place à l'impro, au pifomètre, à l'instinct,
devenons les rois de la débrouille,
pour qu'au lieu d'accuser un certain retard,
on juge enfin qu'il serait temps d'obtenir de l'avancement.
Vendredi : très important.
On s'apprête à franchir la ligne d'arrivée d'une nouvelle étape.
Samedi, euh ... samedi : quelque chose ...
Hélas, allez savoir pourquoi,
c'est comme si je cherchais une aiguille
dans une botte de foin !
 
Enfin, après une semaine aussi chargée,
si on ne peut pas choisir ce jour-là
pour s'offrir des distractions,
dans quel monde vivons-nous ?
 
©Michel Duprez
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 06:20
L’As des As – Michel Duprez
 
 
 
 
 
 
Si le cœur vous en dit,
laissez-le dire,
ouvrez bien grandes vos oreilles.
Il a tant de secrets que la raison ignore,
tant de raisons de livrer ses secrets ;
et son cri, quand quelque chose ou quelqu'un
fait son bonheur,
tout ce qui vient de lui,
son soupir
lorsqu'il n'a pas ce qu'il désire,
ou bien, après avoir été offert et s'être fait joli,
se voit quand même refusé.
 
Il s'ouvre à vous,
Écoutez-le.
 
En amour comme en affaire,
il possède une intelligence intuitive
et n'est pas toujours aussi volage qu'on l'affirme.
Vous l'avez au contraire à tout moment sous la main.
C'est votre principal atout,
abstenez-vous de le quitter des yeux.
 
S'il vous parle,
ce sera avec franchise,
pour vous apprendre à mieux vous connaître
et si quelques larmes perlent sur vos joues
en prêtant foi à ses prétendus vagues pressentiments,
il saura trouver les mots qui vous rendront le sourire
ainsi que la méthode à suivre
afin d'éradiquer le mal qui vous pourchasse
avant qu'il soit trop tard.
 
Écoutez-le, écoutez-le bien,
parce qu'en vérité, sans la qualité de cette écoute,
il pourrait croire, au moindre doute de sa part,
qu'il ne vous porte pas en lui.
 
©Michel Duprez




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 06:49
Cocktail – Michel Duprez
Octavio Ocampo
 
 
 
 
Encore un petit morceau d’anthologie ? Allez, pour me faire plaisir… Et, s’il-vous-plaît, videz vos vers, que les paroles coulent à flots, ou alors balancez-les nous, qu’on les boive d’un trait après avoir porté un toast à la mémoire des espèces d’anchois passés entre les mailles de nos filets et qui n’ont évidemment aucune chance d’être un jour repêchés. Laissez au Temps le temps de vous juger, aujourd’hui c’est la maison qui régale : champagne à volonté !
Oui, pour toi aussi, la fine fleur, l’oiseau rare. Ah, mais mon cher ami, attends un peu… c’est quoi ce délire ? Un petit four ? Tu appelles ça un petit four ? Moi je dirais plutôt que c’est une vraie cata, ta strophe, et au gratin en plus !
 
©Michel Duprez




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 06:50
A la vue de tous – Michel Duprez
 
 
 
 
 
Plume ou pinceau,
crayon, ciseau, brosse ou maillet,
couleurs à l'huile, à l'eau,
carnet, socle ou chevalet,
pierre, argile ou feuille
ainsi que les dizaines d'autres accessoires
indispensables aux esprits créateurs,
en principe il ne manque rien, tout est là,
quelques œuvres ont déjà même allongé leurs racines
et commencé à bourgeonner, bourgeonner,
jusqu'à porter fruits.
 
Toutefois, si je comprends bien,
vous leur trouvez à chacune un défaut ?
 
Encore heureux ! Sans ce petit détail,
justement,
tout cela serait complètement dénué d'intérêt.
Ce que vous qualifiez ici d'anomalie,
d'erreur grossière ou de faute de frappe,
c'est notre accent à nous,
la porte qui s'ouvre sur un autre univers,
au-delà de toute expression artistique,
où chaque auteur se sent chez lui.
 
Vu sous cette optique, on pouvait s'attendre à tout,
sauf que nous étions à cent lieues d'imaginer
qu'un jour quelqu'un qui ferait partie de nos semblables
tout en ne partageant pas nos points de vue
oserait nous comparer à des myopes.
Et il aurait en effet quelque part bien raison.
Mais, par bonheur, il se trouve,
à notre plus grande satisfaction
et parce que la nature est bien faite,
que nous ne possédons pas tous
la même dioptrie
 
©Michel Duprez
 



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 06:42
Le chasseur de rimes – Michel Duprez
 
 
 
 
 
Vous auriez vu la mine de ces vermines de vers quand j’ai crié « Dans mes filets, mes mignons ! » : ils étaient verts de peur, mais verts !
Quant à vous, belles, adorables, envoûtantes poupées de son, continuez donc à me traiter de triste sire et à tenter de m’impressionner en battant la mesure avec des mains plus douces que celles d’un ange, je finirai bien par vous avoir aussi à l’usure.
Je suis l’attrapeur d’échos syllabiques, le seul chasseur de rimes capable de vous mettre le grappin dessus. Après la révolte des « e » muets, « h » aspirés, hiatus et compagnie, il est de mon devoir de ramener tout ce joli monde ici mort ou vif.
À quoi rime ce petit jeu ? à rien, je vous l’accorde. En revanche, mes enfants, quelle partie de chasse !
 
©Michel Duprez
 
 
 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 06:38
Nota bene – Michel Duprez
 
 
 
 
 
                                       À Lucia, mon épouse.
 
Oh la la,
Elle est là !
Elle est si…
Si fa sol,
Fa si la do ré,
Si mimi
Au dodo,
Si dorémifasolasinante
Et sans souci,
Ni fa ré si la,
La petite voix
Tout près de mon oreille.
Elle est là, si : là,
à rouler les airs
De son sol natal
Et si vous ne savez pas
Qui lui a donné le la,
Il sera toujours de bon ton
De la saluer tous en chœur,
Croyez-moi.
 
©Michel Duprez

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche