Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 07:45
Banlieues – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Dans la fourmilière du petit jour
Tu chemines vers moi
Avec un brouhaha de planètes
Dans le cœur,
Et du bonheur à l’affût
Dans toutes les rivières de ton corps.
Tes mains parmi des milliers
Recèlent des caresses d’écume
A répandre sur mes rivages.
Toi, mon visiteur de l’aube
Venant déposer des soleils
Au couchant de ma vie.
Toi, qui viens me donner
Le berceau de ton amour
Dans celui de tes bras,
Où se blottit mon âme
Encor ivre de ses errances.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 07:44
C’est tellement simple l’amour - Denise Bernhardt
 
 
 
 
Quand il vient
Avec des petites sources
Au fond des yeux,
Avec ses mots qui ne mentent pas
Pour dire
L’âpreté de l’attente.
On n’ose le reconnaître
Quand il vient
Comme la promesse du pain
Après une trop longue faim,
Comme la semence impatiente
De féconder la terre,
Quand il vient
Sûr de lui et sans inquiétude
En vous ouvrant les bras.
Alors on ne sait plus
Alors on ne sait pas.
Mais s’épanouit l’ultime rose
Et se déverse le lac
De lait et de miel.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 07:44
Royaume – Denise Bernhardt
 
 
 
Dans les brumes de mon âme
Ton royaume s’étend
Avec ses palais ses fontaines,
Ses jardins où serpentent
Des coulées d’ombre
Aux sèves murmurantes.
 
Au péril de ton cœur
J’ai bâti le château
De la plus haute tour
Que l’aube et le couchant
Embrasent tour à tour.
 
Ainsi les soirs de lune
Poudrés de sortilèges,
Nous nous aimons
Devant l’âtre où se consument
Deux chimères enlacées.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 07:42
Hieroglyphes – Denise Bernhardt
 
 
 
Cet instant qui prit place aussitôt
Dans l’immortalité
Elle le recréait inlassablement,
Par la rémanence
Eblouissante
D’un visage
Se dessinant pour elle seule
Dans l’ombre de la chambre,
Et par les gestes
Qu’il avait voulu
Inscrire longuement dans son cœur
Comme une aurore inoubliable.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 07:51
Le regard amoureux – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Dans tes yeux
Je vois les galions de l’aurore
Qui remontent le cours
Des fleuves assoupis.
Je vois l’impalpable azur
Flottant sur les lacs
Eblouissants.
Dans tes yeux baignent
Les jacinthes d’eau,
Les transparences violettes
Où se reflètent
Des iris d’or.
Dans tes yeux s’amoncellent
Des nuées de roses
Que le soleil effeuille
Au fil de l’horizon,
Tandis que les flamants
Tissent de leurs ailes
Les soies grèges
De la nuit.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 07:52
Cimes – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Mon âme ne pouvait respirer
Qu’à ton altitude
Et vivre dans tes paysages.
Sans cesse je revenais à ton langage
Me grisant de tes certitudes
Et je quittais ce monde
Sur les ailes de l’ange.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
 
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 07:56
Consolation – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Enfin ce sont nos mains
Qui, comme des ailes tombent
Les doigts abandonnés
Les paumes ruisselantes,
Le nid détruit
D’où partent
Les colombes.
Ce sont tes mains ouvertes
Qui saignent sous la pluie,
Et que je referme
D’un unique baiser.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 06:48
Les simples – Denise Bernhardt
 
 
 
 
Je cueillerai pour toi
Les plantes gorgées de lune
Mêlées aux écorces souveraines.
J’appliquerai sur tes blessures
Les baumes oubliés
Et les herbes anciennes,
Traçant doucement les signes
Qui ôteront le mal
De ton corps, de ton âme.
Les forces inconnues
Feront taire les angoisses,
Et si tu le veux
L’étreinte du silence
Au travers de nos mains.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 07:25
C’est une vague – Denise Bernhardt
©Paul Delvaux
 
 
Ainsi je poétise
Chaque instant de toi…
Et le temps peu à peu
S’amenuise.
 
 
C’est une vague
Qui me soulève et me dépose
Sur ta poitrine
Comme une algue arrachée
Aux cavernes marines.
C’est mon corps abandonné
S’irriguant de ta vie,
Dans un bonheur procédant
De l’étreinte impérieuse de ta main
Tenant ma main captive
Quand t’envahit le désir.
C’est la plénitude
Bien avant l’amour.

© Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 07:09
Lambeaux – Denise Bernhardt
 
 
 
 
A l’heure où les monts bleutés
Rompant la surface des eaux
Etendent leurs pans d’ombre,
 
Au moment où les anges
Redeviennent des hommes
Penchés sur la nudité de la femme
Avec dans l’âme
Un filet de rêves rémanent,
 
Je m’évade silencieuse, d’un plaisir
Risquant d’altérer
Le glacis incarnat de l’aurore.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche