Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 06:33
Fleur des champs – Louis Janmot –Musée des Beaux Arts de Lyon / Photo J.Dornac©
 
 
 
 
 
J’aime l’oiseau parce qu’il sait ton nom.
           J’aime le ciel parce qu’il est dans tes yeux.      Pierre Perret
 
J’AIME sentir le vent passer dans tes cheveux.
 
L’OISEAU roucoule en paix près de sa tourterelle,
PARCE QU’il l’aime fort en clamant ses aveux.
IL chante son amour, car son instinct fidèle
SAIT qu’à chaque moment, ils partagent leurs vœux.

TON prénom est divin, toi que mon esprit veut :

NOM combien beau pour moi, car tu es la plus belle !
 
J’AIME sentir le vent passer dans tes cheveux.
 
LE souffle passe et fond dans l’azur qu’il modèle,

CIEL toujours dégagé, sans ombre ou désaveu.

PARCE QU’il est léger, je sais qu’il m’interpelle,
IL décoiffe ta nuque, et ma main trop charnelle,
EST dans tes longs cheveux pour nous rendre nerveux…

DANS ton âme, je lis, des mots bien trop verveux.

TES regards sont troublants dans mon cœur qui chancelle :

YEUX tendres et profonds quand ton amour m’appelle !
 
©Robert Bonnefoy




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 06:31
http://capturesdinstants.blogspot.fr/2010/04/joli-pont-de-pierre.html
 
 
 
 
 
On ne reverra plus le petit pont de pierre,
ne serait-ce qu’un temps, on n’y reviendra pas,
Saurait-il partager les pleurs de nos faux-pas,
être consolateur à l’ombre de son lierre !
 
Sage recoin de paix, penché sur la rivière,
quand nous venions pêcher ou chercher des appâts :
on était seul au monde et mon cœur sans compas
aime encor tes yeux bleus sous ta frange si fière…
 
Ni ton nez, ni ton front, n’étaient plus beaux pour moi :
aimer c’est avant tout, vibrer dans son émoi,
quand chaque jeu se mêle aux rires d’un enfant…
 
On a grandi depuis, ton tablier bouffant
Est devenu serré sur ta douce poitrine…
Sage instant d'autrefois couché dans la feutrine.
 
©Robert Bonnefoy
 
"On ne saurait être sage quand on aime, ni aimer quand on est sage"
(Publilius Syrus).
 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

 

Repost 0
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 06:28
vivrelivre19.over-blog.com/2014/09/chanson-d-automne-paul-verlaine.html

 

 
 
 
LES cieux pleurent mon deuil en ces jours à venir :
SANGLOTS d'une saison qui met en terre une autre,
LONGS et profonds chagrins d’un passé qui se vautre,
DES que les tards regains aux blés vont survenir.
 
VIOLONS frémissants, vos airs ont souvenir
DE chaque arbre gravé, aux fleurs qui furent nôtres ;
L’AUTOMNE les effeuille et les pailles d’épeautre
BLESSENT ma peau ridée au corps sans devenir.
 
MON amour est parti, fauché durant la guerre.
COEUR à jamais perdu, emporté sans l'accord
D’un jeune et beau soldat, tel un objet vulgaire.
                           
UNE onde glisse et fond comme un esprit grégaire :
LANGUEUR d'un sourd frisson pénétrant dans mon corps,
MONOTONE pensée, à notre amour, encor.
 
©Robert Bonnefoy
 
D’après qui vous savez...




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 06:29
Cueillez ces quelques fleurs – Robert Bonnefoy
Photo J.Dornac©
 
 
 
CUEILLEZ ces quelques fleurs qui marquent un court été,
DES boutons par milliers, formant un beau bouquet.
AUJOURD'HUI il est vert, demain il sera mort...
LES plus belles pensées n'ont point raison du Sort !.
ROSES de ces grands jours, beautés de ces matins,
DE quel amour es-tu, fille de mes desseins ?
LA crainte du futur me fait aimer la vie...
VIE !, le mot est doux, mais quelle sotte envie !.
 
©Robert Bonnefoy
D’après Ronsard
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 06:06
Quand tu sens le besoin… - Robert Bonnefoy
photo J.Dornac©
 
 
 
 
QUAND tu sens le besoin de marquer une pause,
DIEU ouvre grand sa main pour que l’on s’y repose,
TE souffle quelques vers et T’invite à la prose…
DIT-Il que tu vaux moins qu’un pétale de rose ?
 
©Robert Bonnefoy
 
 
(Acrostiche d’après la bible)
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 06:36
Ta rose si importante – Robert Bonnefoy
Photo J.Dornac©
 
 
 
 
C’est le temps que tu as passé pour ta rose qui fait ta rose si importante.
 
C’EST dans Tes yeux profonds que j’abreuve mon sang,
LE suc de ma vigueur, l’eau providentielle.
TEMPS combien précieux en ce jour angoissant,
QUE je m’accroche à toi comme une ombre fidèle.
 
TU t’es penchée vers moi, sur mon corps gémissant,
AS su calmer ma peur par Ta main maternelle.
PASSE encor sur mon front, ton doigt attendrissant,
POUR changer ma douleur en paix intemporelle… !
 
TA bouche est toujours là, par un mot caressant,
ROSE comme ta joue et plus léger qu’une aile
QUI frôle juste l’air pour n’être qu’un encens
FAIT d’une douce odeur, telle une nigritelle.
 
TA bonté m’envahit, insondable, en croissant,
ROSE et pure à la fois, comme une aube nouvelle :
SI j’y pouvais mourir, que j’y sois, jaillissant !
IMPORTANTE splendeur et que Ton Ame est belle…
 
©Robert Bonnefoy
 
 
Acrostiche d’après « Le Petit Prince » de Saint – Exupéry.
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 06:33
Fleur aux pétales doux – Robert Bonnefoy
Photo J.Dornac© –Oct 2015
 
 
 
 
 
FLEUR aux pétales doux, je vois dans ta chaleur
D'AUTOMNE les pastels d'un été qui s'étire…
QUI d'autre mieux que toi, peut avec ta pâleur
ME dire tous ces ans d'un passé qui m'attire ?
RAPPELLE moi la joie qui berçait ma valeur !
 
DOUCEMENT tout d'abord, cela semblait nourrir
A l'étoffe d'un rêve, en une brume blanche…
ELLE ondulait en moi, se fixant sans pourrir.
ELLE m'envahissait, puis telle une avalanche,
ME soufflait doucement, "Comment peut-on mourir ? ".
 
PARDONNE-moi, ma vie, d'être comme un voleur,
D'AVOIR pillé mes jours et vécu bien trop vite !
QUITTE donc mon esprit, folle idée de malheur !
PRINTEMPS, ô mon passé, reste encor, je t'invite !…
ETE, ma passion, laisse-moi tes couleurs !…
 
D’après Eloix, un ami d’Ode
 
©Robert Bonnefoy




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 06:32
Le seul moyen… – Robert Bonnefoy
 
 
 
                                    Le seul moyen de se débarrasser d'une tentation, c'est d'y céder. "
                                   Oscar Wilde
 
 
 
LE petit restaurant était charmant mais vide.
SEUL, je décidais donc, d'y entrer d'un pas lent,
MOYEN mais bien certain, avec un air candide…
DE la salle du fond, une odeur d'ortolan
SE propagea soudain pour finir en Sylphide,
DEBARRASSER son flux sous mon nez chancelant…
D'UNE main bien levée, je commandai, avide !
TENTATION !, plaisir ?, mon Dieu soyez galant !…
C'EST avec mes dix doigts que je jugeai, sordide,
D'Y donner l'hallali dans un sublime élan.
CEDER à cette chair fut pour moi l'Enéide.
 
©Robert Bonnefoy
 




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 05:46
Laisse-moi respirer – Robert Bonnefoy
http://chariteromaine.blogspot.fr - Dessin de Jean Dominique Ingres
 
 
 
 
« Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l’odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage » . Ch. Baudelaire (Un hémisphère dans une chevelure)
 
 
 
LAISSE – moi t’approcher, te regarder encor,
MOI qui ai toujours su rester beaucoup trop sage,
RESPIRER dans ton cou les bouts de ton corsage…
LONGTEMPS j’ai désiré caresser ton beau corps,
 
LONGTEMPS j’ai caressé le désir d’un record !
L’ODEUR de la vanille et celle du brassage
DE parfums enivrants me lancent un message :
TES hanches et ton dos me veulent pour décor…
 
CHEVEUX fous, les seins nus, tu épices ma vie ;
Y songer et te voir, me forcent à vouloir
PLONGER mes mains sur toi jusqu’au bout de l’envie…
 
TOUT ton être n’est plus qu’un charnel avaloir,
MON cœur s’y brûle en vain, seul dans son isoloir :
VISAGE défendu aux vapeurs d’eau-de-vie…
 
©Robert Bonnefoy
Sonnet en acrostiche




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
 
Repost 0
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 06:57
Dans mon jardin secret – Robert Bonnefoy
 
 
 
 
DANS l'âtre de mon cœur, j'ai pu voir à nouveau
MON petit feu de bois percer sous la brindille :
JARDIN de quelques fleurs qu'un zéphyr émoustille,
SECRET d'une flammèche et de son écheveau...

JE T'ai trop délaissé, et par ce renouveau,
T'AI redonné l'ardeur, puis débordant la grille,
VU soudain s'élever Ta plus belle escarbille :
MILLE bouquets s'en vont griffer le soliveau…


FOIS dans mes idéaux, souvent fous, sans mesure ;
A force d'ignorer l’amour et sa chaleur
LA braise diminue et gagne de pâleur...

PEINE que de savoir le froid dans sa masure,
DES amis envolés, des regrets, l'incisure.
JOURS sans doute voulus pour grandir en valeur.
 
Sonnet en Acrostiche – Robert Bonnefoy© (D’après une poésie de Ode)




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche