Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 07:33
Offertoire – Denise Bernhardt
La vague d’Hokusaï
 
 
 
La vague brise dans le soir
Ses filets d’argent
Qui se meurent et s’irisent
En un frissonnement.
Tandis que nos âmes se confondent
A l’astre suspendu sur la mer
S’empourprant peu à peu,
De ce baiser d’amour
Tout le jour attendu.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 07:59
Déclins – Denise Bernhardt
 
 
 
S’il ne restait rien à détruire
De ta vie, de la mienne,
Erodées comme des pans de falaise
S’écroulant dans la mer.
S’il ne restait plus rien
Des bonheurs flamboyants
De la jeunesse,
Ni des années scellées
Avec nos maladresses
Dans la pierre du temps.
Si tout était perdu…
Alors, avant la mort figée
En ses voiles d’ivoire
Je prendrai ta main
Dans une profusion d’aube
Pour qu’enfin exultent
Les oiseaux de lumière,
Que recèlent nos âmes.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 08:10
Largo – Denise Bernhardt
Largo – Denise Bernhardt
 
 
 
Maintenant que tout est possible,
Comme un jardin dormant
Dans le murmure des fontaines écloses
En ombelles de nuit,
Et que mon cœur ne saigne plus
A chacun de tes pas,
Je cherche en mon âme
La haute flamme
Me consumant hier…
Mais je lis dans tes yeux
Que tu es heureux,
Loin des passions dévorantes
Et des flots affolés des rivières.
Tes mains sur mon front
Dessinent nos errances
En de lents paysages,
Où coule, tel un serpent d’étoiles
Mon amour à l’étiage.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 07:53
Errance – Denise Bernhardt
Errance – Denise Bernhardt

http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ographie_des_%C3%89tats-Unis

 
 
 
Viens, le jour décroît
Sur la forêt,
Et l’ombre monte des fougères lancéolées.
Au-dessus des taillis
Les troncs grainés de lierre,
S’élèvent comme des cierges de jade
Dans l’or des temples.
Viens, célébrons les noces automnales…
Épouse mes langueurs,
Et les mains glissées dans mes cheveux,
Prends un dernier baiser,
Pendant que le temps
Au monde nous dérobe,
Pour nous laisser l’un à l’autre
Abandonnés.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
 
Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 07:16
Scintillement – Denise Bernhardt

http://www.afrik53.com/USA-Ils-font-l-amour-en-plein-milieu-d-un-supermarche_a11009.html

 

Où vivons-nous mon cœur,

Sur ce fil d’argent qui se balance

De l’un à l’autre.

Quand ma pensée t’effleure

En ton lointain.

Quand on ne sait rien encore

Du souffle qui va naître,

Ni de cet élan

Qui vient m’envelopper

D’une volée de baisers.

La nuit de toute part

Pose ses mains sur nous,

Et tu t’étends sur moi

Comme l’aube première

Ruisselant sur la mer.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:46

 

76703656_o.jpg

http://lesatcdetiffany.canalblog.com/archives/p50-10.html



Je serai ta secrète,
Ta souterraine,
Ta Mauresque voilée,
Ta Berbère faisant jouer
Sur ta peau en feu les anneaux d’or.
Je serai la parole qui naît
A la source de ton silence.
L’écriture donnée
Le poème naufragé
Pour quelques signes de toi
Hâtivement tracés.
Je serai cette fleur
Que tu avais tendrement scellée
Dans les pages d’un livre…

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 08:12

 

PC_cbna_2003_redim.jpg

http://www.fcbn.fr/cbn/cbn-alpin



Est-il besoin d’aimer
Pour que dure la beauté
Des hautes transparences.
L’azur exaltant la lumière,
Les monts qui juxtaposent
Leurs pétales de brumes,
Et les chemins d’étoiles
Sur les eaux gravides
Des profondeurs.
Car l’amour est cruel,
La nature innocente.
Que s’estompent en mon cœur
Les vaines blessures,
Pour que vienne la paix
En mon âme éblouie.

© Denise Bernhardt
(Au bord du lac d’Annecy)


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:17

 

RTEmagicC_10866_JeanbaptisteM-Flickr_CC_by_2.0_txdam30391_9.jpg

© Jeanbaptiste M-Flickr



Est-ce vraiment pour vous
Que j’ai pleuré,
D’un non-dit, d’un silence,
D’un trait deviné
Aigü comme une lance.
Est-ce bien en vous
Que je lisais des fulgurances
Et des mots de lumière.
Votre jeu éveillait mon âme
A une autre conscience…
Mais nulle flamme ne dure
Qui n’a point de sarments.
Mon amour s’endort en pleurant
Sur le visage de la terre,
Et avec lui s’éteint
Une soif d’étoiles.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 08:41

 

braises-de-brule-feu-dans-la-cheminee.jpg

http://fr.wiktionary.org/wiki/braise



Tu es trop près de moi, mon âme
Comme un oiseau posé.
Dans le creux de ma main
Et qu’un souffle
Suffirait à faire s’envoler.
Si proche que je n’ose
Délier mon chant
Pareil à ceux des cours d’amour.
Mon cœur est trop rempli de toi,
Tel une coupe débordante
Déversant sa lumière
Dans la flaque du jour.
Plus rien n’existe,
Le monde m’enveloppe
De brumes insensées,
De lambeaux de silence,
De murmures,
Me laissant toute entière
Ravie en ta pensée.
Tandis que des tisons de l’attente,
Naît la braise précieuse
Qui sommeille pour toi
Dans la nuit amoureuse.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 08:38

 

1685281.jpg

© Franz von Stuck



Déjà la nuit s’avance
Les bras chargés de roses noires,
Dont elle vient essaimer
Nos amours de lin et de cendre.
Le silence suprême
Eut raison de nos larmes.
Ne crains pas mon amour
Nous sommes au-delà
Des rivages obscurs,
Laissant à la vie inhumaine
Le fardeau de nos peines.
Nos yeux se sont ouverts,
Et nos souffles se mêlent
Aux parfums irisés de l’astral.
Nos corps transfigurés renaissent
A la beauté des heures primordiales,
Tandis que nos âmes
Deviennent flammes,
Dans la splendeur
Des mondes annoncés.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche