Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2022 5 09 /09 /septembre /2022 06:34
Sculpture d’Etienne Fatras©


 

 

Tu es seule ATROPOS
Tes deux sœurs ne sont pas avec toi ?
Habituellement les MOIRES sont trois,
Du moins il en est ainsi,
Dans la mythologie,
Tu vois je t’ai reconnu ATROPOS.
Cela fait longtemps que je t'attends,
Tu soignes toujours autant ton apparence ?
Je suis sensible à ta révérence,
J'apprécie ton sourire apaisant,
Mais derrière ton dos,
Tu caches ton ciseau.
J’ai souvent pensé à toi en toute quiétude,
Que cela soit dans mon univers poétique,
Ou dans mes moments critiques,
Ton évocation est devenue une habitude,
Tant pour t'apprivoiser
Que de me rassurer.

Pour autant que je me souvienne,
J’avais l'esprit serein avant l'arrivée d'Étienne.


©Etienne Fatras  
 
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2022 4 21 /07 /juillet /2022 06:35
Le doute : sculpture d’Etienne Fatras ©


 


De mon travail que reste-t-il ?
J’ai pétri une motte d’argile
Que mes doigts malhabiles
Ont transformé en silhouette immobile.
Un drap recouvre entièrement
Un corps assis pensivement
Posément, dubitativement,
La silhouette attend.

Le drapé dessine en vain,
A droite, pas de main,
Des jambes et des pieds, rien,
Dans sa main gauche, il tient
Un masque au regard impavide
Découvrant sa tête, vide ….
Soyons lucides,
Ne restons pas timides,

Osons, une autre vérité,
Même d’un suaire habillé,
Même sous un visage masqué,
Il n’y a rien….et pour l’éternité.

©Etienne Fatras
 
 
 
 
 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 06:57
Piruetto, sculpture d’Etienne Fatras©

 

 

 

Le petit rat
Rêve de petit rat
Une note de musique
Et le charme opéra.
C'est magique.
Dès les premiers pas
La danse
Commence
Avec des entrechats.

Le corps s'élance
Les sauts s'enchaînent
Le rythme est intense
La musique se déchaîne.
De volutes en arabesques
Le corps est en apesanteur
Aérien ou presque.
Il ne me manque qu'un admirateur.

 
©Etienne Fatras    
Sculpture et poésie                                  
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
2 mai 2022 1 02 /05 /mai /2022 07:00
Chasse à coeur - Sculpture d’Etienne Fatras©


 


On ne voit d’abord que la tension du corps
L’arc et les membres ont la même courbure
Celle de la course est de même allure
C’est l’ultime instant où se joue le sort.

Le regard, le bras, la flèche, sont alignés,
La cible, elle, encore ne sait rien,
Elle ne sait pas qu’a l’instant sa vie va basculer
Et qu’un autre monde s’ouvre que le sien.

L’arc est une métaphore
L’archer peut-être Eros ou Diane
Ce regard qui vous transperce le cœur
Ce coup de foudre qui vous a mis à mort
Fait de vous un autre homme ou une autre femme
Et vous ne voudrez plus que son bonheur.
 
©Etienne Fatras    
Sculpture et poésie                                  
 
 

 
 
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 07:02
L’Em-Brasement - Sculpture d’Etienne Fatras©


 

 

Œillade furtive
Sensation invasive
Au-delà du regard
C'est déjà trop tard.

 

La foudre est tombée
Le cœur est touché
Déjà l'émotion
Submerge la raison.

 

Vint les frôlements,
Les attouchements.
Vint l'échange des serments,
Les embrassements.

 

C'est maintenant l'union,
La confusion
Des amants
L’em-brasement.

 

Par cette fusion ils assument
Leurs descendances communes,
C'est le schéma de la vie
Qui s'accomplit ici.

 

©Etienne Fatras    
Sculpture et poésie
 
 
 
 
                         

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
7 février 2022 1 07 /02 /février /2022 07:43
Le petit rat - Sculpture d’Etienne Fatras©


 

 


Rêve de petit rat
Une note de musique
Et le charme opéra.
C'est magique.
Dès les premiers pas
La danse
Commence
Avec des entrechats.

 

Le corps s'élance
Les sauts s'enchaînent
Le rythme est intense
La musique se déchaîne.
De volutes en arabesques
Le corps est en apesanteur
Aérien ou presque.
Il ne me manque qu'un admirateur.

 

Maintenant je suis au repos
J'attends toujours.
Ah ! voilà celui qu'il me faut.
Sera-t-il mon premier amour.

 

©Etienne Fatras    
Sculpture et poésie

 

 

 

 

                   
 
 

 Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 07:34

Etienne m'a envoyé cette magnifique carte de voeux pour l'année à venir ! Il m'a autorisé de la publier pour que toutes et tous vous puissiez en profiter !

De tout mon coeur, je le remercie pour sa générosité !

Jean Dornac

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2021 1 29 /11 /novembre /2021 08:44
Tout feu tout femme - Sculpture d’Etienne Fatras©


 

 


Est-ce les réminiscences
De ces veillées de mon adolescence
En groupe autour d’un feu de bois
Chantant et se réchauffant tout à la fois.

 

Je revoie ces flammes ondoyantes
Changeant de formes et de couleurs
Du rouge au jaune, incandescentes
C’était des instants de bonheur.

 

Est-ce de ces réminiscences d’hier
D’où vient mon obsession pour les courbes ondulantes
Pour leur façon de jouer avec la lumière
Traduisant une douceur bienveillante ?

 

J’ai instinctivement envie de m’y réchauffer le cœur
De m’y blottir, tel l’enfant que je fus
De m’y perdre, tel l’amant éperdu
En quête d’amour et de bonheur.

 

Flamme femme
Jusqu’au bout je t’aurais aimé
Jusqu’au bout tu m’auras consumé
Et pour mieux te garder
J’ai pris de l’argile et je t’ai sculpté
Toi ma femme flamme.

 

©Etienne Fatras    
Sculpture et poésie                
 
 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 06:41
Le Grec - Sculpture d’Etienne Fatras©


 

 

Est-ce la courte vie d'autrefois,
Une vie rude, vite fauchée
Par la maladie, par la violence...
Est-ce la mort dans la souffrance...
Comment ne pas se sentir apaisé,
Par l'autre vie, promise par la foi.

 

Quand personne ne maîtrise les éléments,
Quand chacun peut disparaître à tout moment
Victime de la fantaisie du destin
Qui frappe puissant et misérable
Les innocents comme les coupables,
Alors on s'en remet au divin.

 

Une éternité heureuse,
Voilà la recette miraculeuse
Pour apaiser tous les tourments
Pour faire peur aux méchants,
Car seule une vie exemplaire
Permet d'éviter l'enfer.

 

Cette vie post-mortem est de toutes les religions,
On y retrouve les morts d'avant,
On y attend les morts d'après.
Par la réincarnation ou la résurrection
Nous retournerons vers les vivants.
C'est un aller-retour, partez en paix.

 

L’amour ou le hasard nous a tiré du néant,
Personne n'en a de mauvais souvenirs.
Pourquoi alors une éternité hypothétique....
Ne serait-il pas plus simple et plus logique
D’accepter sans peur d'y revenir,
Comme tous les êtres du monde vivant...

 

 ©Etienne Fatras    

Sculpture et poésie          
 
 
 
 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 06:46
Sculpture d’Etienne Fatras©


 

 

Le salut d’Arlequin
Certes c’est peu de chose
Un geste de la main
Un mouvement de la tête
Et même si j’ose
Une question indiscrète
Qui derrière ce masque
Cache ses frasques ?

 

Je sens son regard perçant
L’ironie de son sourire
Mais je ne saurais dire
S’il est bienveillant.
Lui-même existe-t-il vraiment,
Sur ces jambes bien plantées,
Son buste cambré
S’évide subtilement
Et même, est-ce un mirage,
Je ne vois plus son visage.

 

Rassurez-vous, ce n’est rien,
Vous, vous allez bien
Arlequin n’est que la mise en scène
De la fantaisie d’Etienne

 

©Etienne Fatras    
Sculpture et poésie      
 
 

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche