Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 06:28
Les collages poétiques surréalistes de Jacques Prévert

 

 

 

Je suis le sang de ton visage

les feuilles de ta chair

le coquillage sonore

où tressaillent tes pas…

 

La tendresse de la dentelle

où ton geste fluide

engendre une mousse

de voiles et de fleurs…

 

Le tendre message

de la rose des vents

qui grave tes paroles

sur le front des nuages

 

L’enfant derrière tes mains

qui chemine vers l’amour…

La joue d’une caresse

et le rire du ciel…

 

Je suis celui que tu attends

dans l’espérance d’une étoile

dont les yeux seraient ta voix

et le cœur ton paysage !...


© Victor Varjac

Antibes, le 21 avril 2001


Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS





Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 06:42
perlesdorphee.wordpress.com/tag/surrealisme
 
 
 
 
 
Je me souviens
du papillon de lumière
posé sur ton visage
et de l’odeur nacrée
du rêve de ta peau
et de ton sourire épanoui
telle une fleur sauvage
et de cette joie printanière
plus vaste que le monde
qui blessait d’amour
l’inconnu touché
par l’infini de tes yeux…
 
Oui… je me souviens
mais au pays du temps
nul ne peut entrer
dans la chair des jours
appartenant à la mémoire…
 
… alors… j’écoute le passé
debout… face à moi-même
et je vois… oui je vois
la flamme de ton corps
chevaucher
la force de ma vie
dans un cercle
aux couleurs d’arc en ciel…
 
A la taverne du soir
le breuvage des heures
enivre l’illusion
de mes pas oubliés
mais la splendeur d’hier
conserve ton parfum
dans un calice inépuisable
où le charme de la nuit
se mêle au sang capricieux
du souvenir
mendiant l’image
de ma vie
aux étoiles qui passent…
 

© Victor Varjac
Antibes, le 24 décembre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 06:34

http://imagenoire.centerblog.net/rub-larme-.html

 

 
 
La pluie de ton visage
sème sur mon être
la cendre d’un feu
que je croyais perdu
et mon pas s’enroule
à l’escalier du monde
impatient de sentir
la course de ton âme
sur mes lèvres blessées…
 
Le rêve déborde
les frontières du soir
et l’empreinte songeuse
qui caresse la nuit
a sauté les bordures
pour voyager enfin
au pays de l’espoir…
 
Je gagne le rivage
où la force du sommeil
métamorphose mon désir
en image de chair…
 
Ton corps baigne
dans la folie de mes bras
et qu’importe si les heures
précipitent la jouissance
dans le piège du temps
le duo de nos corps
appartient à jamais
au secret de la terre…

© Victor Varjac
Antibes, le 9 décembre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 06:07
Qui es-tu – Victor Varjac
©Jeremy Geddes
 
 
 
Qui es-tu
admirable folie
un coquillage magique
crépitant de soleil
ou bien l’écho de ma pensée
investissant l’espace
de volutes enchanteresses
ou encore ce vent des sables
qui ordonne
à l’essaim de poussière
la danse des mirages ?...
 
Rêve inexploré
qui touche le versant
inouï de l’espérance
tu portes le parfum
étonnant de l’aube
comme une peau nouvelle…
… effluve qui s’effeuille
à l’approche du jour
je sens ruisseler
sur mon corps inconnu
ta chanson de lumière…
 
Sève qui coule
et déborde
tel un rire cristallin
mène-moi
je t’en prie
à la muse du cœur
où le sang trempe l’ombre
dans l’oubli de l’artère
pour renaître sans tache
au festin de la vie…

© Victor Varjac
Antibes, le 30 novembre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 06:18
Une joie – Victor Varjac
 
 
 
                                 A René Lacroix
 
 
Une joie
surgie du cœur
à pleine gorge
tel un hymne
devenu chair
dans l’amour d’une voix
infinie de beauté
n’est-ce pas l’éclosion
du miracle absolu
au royaume des hommes ?...
 
La folie
comme un corps
m’étreint
dans ses filets…
 
Je deviens ce défi
où la graine du plaisir
pénètre et bouleverse
les vagues de mon souffle…
 
Apprendre
n'existe plus
quand la passion
s’accroche à la peau
tel un bout de métal
qui brûle
avant de s’enfoncer
dans les fibres… de ma vie…
… jusqu’au sommet de l’âme !...

© Victor Varjac
Antibes, le 3 décembre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 06:34
Pourrons-nous soutenir – Victor Varjac
 
 
 
 
Pourrons-nous soutenir
l’orbite sans regard
d’une force terrible
à laquelle… hélas
seconde après seconde
nous nous sommes livrés !...
 
Vite ! Vite !
Enrichissons nos mains
couvrons notre corps
de ce qui peu à peu
se dérobe à nos vies…
 
Cherchons ces petits riens
qui peignent le bonheur
sur le vitrail des jours…
 
Homme prends garde
l’attente n’enrichit
que l’autre côté du monde… !
 
Chargeons nos bras
d'un bouquet de caresses
dépassons notre cœur
pour offrir davantage…
 
L’éternité s’engraisse
de ce qui nous échappe
car l’amour éternel
n’appartient ici-bas
qu’à celui qui se donne
et qui ne triche pas…

© Victor Varjac
Antibes, le 25 octobre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 06:33
Tu es l’heure pleine – Victor Varjac
 
 
 
 
 
Tu es l’heure pleine
qui ploie la tige
où glissent mes jours…
 
Le temps se renouvelle
et disperse mes images
rien n’est épargné
sauf… ton visage
qui telle une pensée
demeure au fond de moi…
 
Ah ! la mesure humaine
ridiculement étriquée
où le cœur peut à peine
s’apercevoir et se souvenir !...
 
Les amours si brèves
au milieu des épines
ressemblent aux prières
qui précèdent la corde !
Fous que nous sommes
nous arrachons une à une
les pages de notre existence
métamorphosant
la fissure en abîme
alors l’inconnaissable
émergeant de la nuit
saisira le passage
édifié par nos mains…

© Victor Varjac
Antibes, le 25 octobre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 06:48
Epuise mon ardeur – Victor Varjac
 
 
 
 
 
Epuise mon ardeur
jusqu'à la nausée
avant que je m’efface
loin de l’orgie
de tes cuisses profondes…
… mais déjà le quotidien
rôde et s’insinue
comme une fêlure
qui respire et se glisse
dans l’ombre de mes jours…
 
Impuissant à m’emparer
du fauve de ta fièvre
je n’ai su qu’hurler
sous les flèches de l’orgasme…
 
… et à la nuit tombante
je conserve l’empreinte vive
de tes griffes mortelles
où les ténèbres se déploient
comme une rumeur…
 
Jusqu’où faut-il se perdre
pour dépasser l’obscure ?...
 
Traversons les bras ouverts
des fausses voluptés
sans retenir leurs masques
car ces désirs-là
n’engendrent que de la solitude
et la cendre des corps…
… et nous pouvons mourir
d’un mensonge du cœur…

© Victor Varjac
Antibes, le 14 octobre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 06:43
La jalousie du réel – Victor Varjac
 
 
 
 
 
La jalousie du réel
effrite et dissout
les volutes attachées
au visage inconnu
et le miroir douloureux
s’agenouille et se ferme
face à l’imaginaire
qui tristement
se retourne et s’élance
dans la brèche profonde
où la mort détruit
ce qui n’a pas de nom !
 
De l’apparaissance demeure
le parfum d’une robe
arrachée à la chair
qui se tient encore debout
dans la plaie du souvenir…
 
Proche et tendre
comme la passion de l’ombre
l’image s’alanguit
au rythme d’un supplice
puis tel un adieu
me livre frissonnant
à l’insupportable brasier
des regrets éternels…

© Victor Varjac
Antibes, le 29 octobre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 07:40
Le temps change nos pas – Victor Varjac
 
 
 
 
A maman pour ses 76 ans
 
 
Le temps change nos pas
où rien ne demeure
car nous avançons
vers la forêt des âmes
où frissonne la lumière…
Lorsque l’enfance
n'est plus
qu’une lointaine voix
qu’il est doux
de se souvenir
de ces lieux évanouis
où nous étions
l’étreinte et le bonheur
de la belle insouciance…
Dans nos poitrines poussent
les fleurs que nos yeux
ont saisi du regard
et aujourd’hui
nos mains toutes froissées
portent encore
l’empreinte vivace
des parfums de la sève…
… mais nous sommes
le destin d’un mystère
et tel un rêve dressé
au milieu de l’espace
nous renaissons sans cesse
pour traduire le cri
de la graine du cœur !...

© Victor Varjac
Antibes, le 28 septembre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche