Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2022 3 28 /12 /décembre /2022 07:34

caricature de Vladimir Poutine du dessinateur cubain Carlos David Fuentes

 


Que penser d’un dirigeant
qui ne tient pas sa parole
qui trahit ses dires
mais encore sa signature

nécessairement
cet homme est sans honneur

que penser d’un bonhomme
qui joue depuis des années
au matamore musclé
et toujours sans peur
mais qui menace
toute l’humanité par le nucléaire

cet homme est sans honneur

que penser d’un soi-disant
chef militaire
qui au fil des défaites
préfère s’attaquer
aux populations civiles
par définition sans défense

cet homme est sans honneur

que penser de celui
qui jour après jour
tue sauvagement
femmes et enfants
jeunes et vieillards
tous sans arme

cet homme est sans honneur

que penser encore
de ses complices
au pouvoir
aucun d’eux n’a d’honneur
le monde doit les juger

ce sont de vulgaires criminels
sans conscience ni honneur

et dire qu’on pouvait
admirer cet homme
certes avec des pincettes
reconnaître son pays
comme grand et important
las, désormais

c’est un pays sans honneur…

 

©Jean Dornac

Lannion, le 21 novembre 2022                    
 

 

 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2022 2 22 /11 /novembre /2022 07:42


 

 

j’avais tant à lui offrir
mais elle est passée
sans me voir
sans me regarder
et moi, coeur brisé
je m’en suis retourné

la vie est cruelle
à qui sait aimer
dans une époque
de fer et de cruauté
où on admire l’avoir
mais si peu l’être

nul n’est parfait
nous le savons bien
mais si aux femmes
nous offrons
toujours le respect
pourquoi n’être pas aimé

je l’ai tant attendu
l’amoureuse inconnue
qui me parlait
depuis l’éther
de l’univers
du ciel ou de l’enfer

je l’ai trop attendue
à en user
au jour le jour
mes blancs cheveux
et mes espérances
trop folles

je l’attendrai encore
au cas où
par miracle
elle entendrait
la voix de mon coeur
qui l’appelle toujours

je l’attendrai
au-delà de la vie
au coeur du néant
puisque jamais
l’amour ne meurt
son parfum toujours demeure
 

©Jean Dornac
Lannion, le 21 novembre 2022            
 
 
 
 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2022 4 13 /10 /octobre /2022 07:04


 

 

le feu du ciel
engendre l’enfer
sur notre terre

même les plus fanatiques adorateurs
cherchent des parcelles d’ombres
pour se protéger un peu

l’astre du jour
tant vénéré et attendu
petit à petit nous tue

il brûle nos forêts
assèche nos rivières
massacre nos cultures

il transforme en pyromanes
des êtres qu’on ne pouvait soupçonner
mais qui se réveillent briquet en main

Ce soleil rend fous les plus sages
et rend sages les plus vieux
épuisés par les rayons mortels

Hélios se venge
de notre orgueil
et de nos folies

Rê d’Egypte
va nous effacer
d’un seul trait

certains croient encore
sauver le monde
par plus de technologie

oubliant que celle-ci
est en partie
la cause de la tragédie

sans parler des dieux
ne pas écouter les cris de la nature
finira par tuer toute vie sur terre…

il suffit de quelque dictateur fou
pour achever le travail
et effacer toute trace de vie…

Nous avons vus
sur l’île de beauté
le cataclysme déchaîné

emportant des vies
pas plus coupables
que nous tous

la fureur du ciel
n’a d’égale
que son abominable cruauté

dans son absolue injustice
dans son total aveuglement
et sa complète surdité…

est-il encore temps
d’aider Dame Nature
pour espérer un futur ?…

la réponse
dépend
de chacun de nous

 

©Jean Dornac

Lannion, le 12 octobre 2022            

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 06:31


 

 

Depuis un siècle
nous les hommes de ma lignée
nous attendions la naissance
d’une petite-fille !
Nous ne savions faire
que des garçons

Et tu es arrivée
comme l’annonce
d’une espérance nouvelle
du retour de la beauté
incarnée dans la féminité

Avec papa et maman
tu es arrivée à Lannion
pour quelques jours !
Quel ravissement
ô bonheur de mes vieux jours !

Moments intenses dans ma vie
tes sourires, tes bisous
aussi spontanés
qu’inespérés
de toi qui ne me connaissais pas !

Tu es un doux parfum
de vie et tendresse nouvelles !
Tu es l’événement
le plus efficace
pour me faire croire encore en la vie !

Tu es la promesse d’avenir
l’espérance de paix
et d’amour répandus
tout autour de toi
ma petite Clémence

 

©Jean Dornac
Lannion, le 30 août 2022                                    
 
 
 
 
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 06:43
L'Enfer, détail du panneau de droite (Le Chariot de foin, triptyque antérieur au Jardin des délices, de Jérôme Bosch).


 

 

écoute avec tes yeux
ce qu’elle te dit avec son coeur !

 

écoute le vent
qui porte son message

 

entends les voix
de l’amour qui t’appelle

 

Lis la couleur du ciel
et entend le dessin des nuages

 

homme, apprends à écouter
la nature te parle
elle se meurt
elle crie
et tu ne l’entends pas !

 

Ta compagne aussi
se plaint, mais en vain
Elle-même ne t’écoute point
l’humain choisit d’être sourd

 

Et pourtant…

 

écoute les gémissements
d’un peuple assassiné
par un faux tsar
vraie brute
qui se croit tout permis

 

Alors, écoute encore
la terre qui pleure
labourée par les bombes
des tyrans assassins

 

Ecoute les hommes des forêts
que l’on chasse et tue
pour leur voler leurs terres
et détruire leurs vies et leur culture

 

oui, la terre se meurt
et tu ne veux rien entendre
rien savoir
pour avoir
la paix…

 

Alors oui,
tu es sourd !
Mais tu es également
aveugle…

 

Si tu voulais écouter
tu saurais que bientôt
la mort viendra
et détruira
ce que tu croyais immuable

 

alors, tu sauras enfin
mais trop tard
que tu n’es rien
que poussière d’univers…

 

©Jean Dornac
Lannion, le 8 juillet 2022                                    
 
 

 
 
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 06:49


 

 

 


Autant l’amour est merveille
autant la guerre est laideur !
autant l’amour est force et courage
autant la guerre est faiblesse et lâcheté !

Je croyais que la Russie
était un pays cultivé
en me rappelant ses musiciens
et ses très grands écrivains

Son armée, en Ukraine
démontre que je me suis trompé…
Ce sont des barbares
qui volent, violent et tuent les civils…

Tolstoï, ce grand non-violent
serait jeté en prison par Poutine-la-haine !
L’immense écrivain ne saurait se taire
lui qui correspondait avec Ghandi…

Je sais que mon poème
est loin d’être classique
loin des règles établies
mais la colère me le dicte !

Aimant la paix et l’harmonie,
l’amour et la beauté
comment me taire
face aux crimes de guerre ?

Ils crient victoire
pour la prise de Marioupol
Pauvre victoire sur un champ de ruines
Et de soldats perdus qui ruminent…

Le tyran-dictateur de Moscou
aura échoué sur le point majeur :
faire aimer la Russie !
Semblable à Hitler
Il attaque, tue, vole
annexe les territoires et les gens !
Il ne suscite que haine et mépris
par les pays civilisés qu’il envie…

Par son agression inqualifiable
Il a fait naître aux yeux du monde
Une nation unie et puissante
La grande Ukraine !

Comme tous les tyrans
il finira seul ou assassiné
L’histoire montrera
le monstre qu’il était…

©Jean Dornac
Lannion, le 28 mai 2022
                             
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 08:24
La caricature a été publiée sur le compte Twitter officiel de l'Ukraine. [© Capture d'écran/ Twitter]


 

 

 

Depuis toujours
il n’admirait
et n’aimait
que la violence
la brutalité
l’orgueil et la haine

Il méprisait
ceux qui parlaient d’amour
de paix et d’harmonie
son espérance restait la guerre
sous n’importe quel prétexte
et les pires mensonges

Il n’avait que faire
de son peuple
qu’il a si longtemps
et profondément manipulé

Il fallait qu’il impose
une totale ignorance
un esclave qui sait
ne sert à rien
pour son maître !

Il ne doutait jamais de lui
sûr que s’il faisait la guerre
à un pays innocent
nul autre nation
n’oserait bouger

Comme tous les orgueilleux
sa croyance en lui-même
l’a aveuglé
l’empêchant de voir la vérité

Il a rassemblé
l’Europe
auparavant désunie
et il a démontré
que le pays attaqué et méprisé
à qui il déniait le droit d’exister
était une vaillante nation !

Il faut savoir et dire :
quand une armée
perd tout honneur
à force d’horreurs
à force de crimes
à force de tortures
à force de viols
à force de vols
à force de destructions…

On n’a pas le droit d’ignorer
que le premier criminel
est celui qui a ordonné
cette guerre, cette honte
cette lâcheté délibérée !

Quand on sait le nom
du criminel en chef
on n’a pas le droit
de l’inviter encore
sur des sols civilisés !

Il faut le rejeter
l’enfermer dans son palais
et reconnaître que l’histoire
dit son vrai nom :
Poutine, le nazi russe !

©Jean Dornac
Lannion, le 23 avril 2022                         
 
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
10 mars 2022 4 10 /03 /mars /2022 07:34
Président Putler...


 

 

 

je croyais être assez vieux
pour n’avoir pas à implorer
les hôtes de tous les cieux
afin qu’ils arrêtent les guerriers

 

mais le ciel ces jours
semble comme toujours
faible et vide pour les petits
fort pour les tyrans en folies

 

Un dictateur de flibuste
succède à un tyran nazi
tous les deux voulaient un buste
mais ne méritent que des lazzis

 

il faut une bonne dose de drogue
pour se transformer en bull-dog
et déclarer la guerre en étant ivre
à un pays qui veut juste vivre !

 

ou quand un petit capitaine
d’une police criminelle du passé
dévoré d’une cruelle haine
décide de s’en prendre à la Liberté !

 

et nous voilà avec sur les bras
un gros boulet russo-soviétique !
les missiles volent bas
lancés pour ce dictateur typique  

 

ses collègues mafieux
qu’on appelle oligarques,
implorent les cieux
se sentant de plus en plus patraques

 

ridicules sont leurs angoisses
face aux haines qui croissent
et les vengeances à venir
des peuples qui crèvent d’agonir !

 

©Jean Dornac

Lannion, le 9 mars 2022                     
 
 

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 07:51


            
                                          Dédié à Mr Baldeck

 

comme une caresse infinie
il pleut de la neige
qui glisse dans les rides
de mon vieux visage

 

gamin, avec les copains d’école
nous avalions ces grains
tranquillement tombés du ciel
Personne ne les récoltait

 

il ne fallait pas laisser se perdre
cette manne fraîche
avant que la sonnerie
ne nous appelle

 

c’est qu’elle veut nous enfermer !
la liberté, même à cet âge
est un danger pour les maîtres
alors, en avant, en rang serrés !
il ne voulait voir qu’une tête
le maître d’école !
avant de nous asseoir
sur nos vieux bancs de bois usés
il fallait montrer nos mains
recto puis verso…

 

si elles étaient sales
c’était la punition
trois coups de règle
sur les doigts

 

ça réveille
même les gros dormeurs…
pourtant je l’aimais bien
mon maître d’école

 

Il nous aimait aussi
et si parfois
il nous frappait
c’est qu’il n’avait pas le choix !

 

les ordres venaient d’en haut
presque de Dieu lui-même
du moins c’est ce que nous croyions
l’inspecteur à l’air sévère
avait pour nous
l’allure d’un dieu tout-puissant
nous ne doutions pas
qu’un seul de ses regards
un seul de ses mots
pouvait nous pétrifier à jamais

 

mon maître d’école
m’a appris à aimer Victor Hugo
et ses merveilleux Misérables
Et m’a ouvert l’esprit
au monde brillant de la poésie
avec Lamartine, Musset et Vigny
grâce à lui et son don de conteur
j’ai vite été passionné d’histoire
et si parfois je rêvais
j’étais l’un de ses personnages…

 

oui, mon maître d’école
a bien été mon maître de vie !
si je ne me suis pas échoué
dans le caniveau, c’est grâce à lui… !
sévère, nous avions peur de lui
mais il a su nous élever
à hauteur de sa propre vie… !

 

©Jean Dornac
Lannion, le 1er février 2022             
 
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2021 7 26 /12 /décembre /2021 07:38


 

 

 

un coeur s’est perdu ici
un autre s’est pendu
là-bas dans le plat pays de Jacques Brel
il s’est perdu quelque part
entre ici et là-bas !
je cherche le propriétaire
à qui, sans doute, il manque !

 

peut-on vivre sans coeur
si l’on n’est pas un tyran ?
j’ai un coeur à partager
le mien à vous donner
mais qui le voudra
même gratuitement ?
à votre bon coeur Mesdames !

 

si un tyran le désire
et se l’approprie
la greffe échouera
mon coeur n’aime
que la douceur et l’amour
jamais la haine et la violence
qui le tueraient !

 

il aime la poésie
franche et directe
en-dehors des clous
plantés par les normes
des temps et âmes pincées
d’un classicisme surrané
qui en dessèche l’âme

 

ce coeur déclame les vers
et l’ensemble des douceurs
avec toujours
et en premier
toute la beauté
conjuguée au verbe aimer
car l’amour est premier !

 

à qui appartient
le coeur trouvé
dans un triste caniveau
où circulent hélas
les miasmes des âmes lasses
d’une vie de violence
baignée de haine ?…

 

que de remords inavoués
laisse échapper ce coeur
vert de tristesse
vrai, il s’est perdu
mais surtout
son amour de toujours
n’a pas supporté l’infidélité…

 

©Jean Dornac
Lannion, le 26 décembre 2021
               
 
 
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche