Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 06:42
Anonyme, Portrait d’homme avec une licorne


 

 

Jeu de la vie,
Jeu de l'Amour,
Gueuse de mes nuits,
Punch de mes jours.
 
Aigre douce, aigre forte,
Elixir d'herbes folles,
Espoir fou à ma porte,
A mon bras comme étole. 
Dame de pic, Dame de coeur,
Tu m'apportes, tu reprends,
Vie malheur, Vie bonheur,
Suis un être en suspens.
 
Jeu de la vie,
Jeu de l'Amour,
Gueuse de mes nuits,
Punch de mes jours !
 
Qui donc refuserait ce jeu
Passion d'un coeur de bohémien,
Guitare du coeur en bandoulière...
On se bat pour toi, pour les siens,
Du levant au couchant comme hier,
La vie est un superbe enjeu 
Qui n'accepterait de jouer
La pièce entière et tous ses actes
Les disséquer , les recouper,
Et mieux goûter tous ses entractes ?
 
Jeu de la vie,
Jeu de l'amour,
Gueuse de mes nuits,
Punch de mes jours !
 
Pygmalion eut une aphrodite,
Moi je n'ai eu qu'une licorne,
Ma vie d'errance en fut séduite,
A la musique d'une corne !
 
Jeu de la vie,
Jeu de l'Amour,
Gueuse de mes nuits,
Punch de mes jours !
 
©Pierfetz
 

 
 


 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 07:43
Promenade nocturne - Pierfetz
Promenade - Littorio-Del-Signore ©
 
 
 
 
Bourdon d'hiver,
Cloche de nuit,
Froidure, misère,
Gelée d'ennui.
 
Jour après jour, quand vient la nuit,
Après le devoir,la passion.
Je sors chasser tous mes ennuis
Libéré dans mon évasion.
 
Elle m'embrasse de sa lumière,
M'attire comme un papillon.
Je m'y sens mieux qu'en ma chaumière,
Pour y rencontrer l'illusion.
 
Rêves d'enfant, désirs d'adulte,
J'ai toujours aimé les lumières.
Et je m'y plonge comme au culte,
Qu'elles soient bougies ou réverbères.
 
Quand le ciel de mon coeur est noir,
Avec mon chien je m'y promène.
Je retrouve tous mes espoirs
Et l'angoisse jamais ne me mène.
 
Jeux de lumière
Mangent la nuit,
Chansons de bière
Emoussent l'ennui.
 
Ce plein de lumières sur ma toile,
Avec mes amours, mes Amis,
Ne me masque pas les étoiles
Quand je rentre chez moi la nuit...
 
Pierfetz © 2003 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 07:42
Arlequin égaré - Pierfetz
Arlequin égaré - A. Bongrand ©
 
 
 
 
Il était bien présent, il y a un instant,
Comme le vaisselier de la salle à manger.
Personne ne l'avait vu saluer en sortant.
Il se sentait chez lui tout comme un étranger.
Dans ses jeunes années, il avait occupé
La scène d'une vie consacrée à l'Amour,
Un rôle de doublure, un dessin découpé,
Une belle ombre chinoise sans cadre ni contour.
Funambule sur un fil, éphémère arc-en-ciel,
Arlequin merveilleux aux multiples couleurs
S'était coupé d'un monde souvent matériel
Où l'argent est bonheur, mais manque de chaleur.
Après avoir volé au chaud soleil d'Icare,
Il était retombé à terre comme une pierre.
Pourquoi chercher au loin, ailleurs la perle rare,
Quand elle se trouve en nous, en deçà des frontières.
Arlequin est sorti des prisons de "l'Avoir".
Un moment égaré, le verra t-on peut-être
Revenir à son terme, plus sage et plein d'espoir,
Peindre la vie des siens en aquarelle "d'Etre".
 
©Pierfetz
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 07:40
PASSEROSE - Pierfetz
(Passé et rose trémière )
 
Le vieux mur - AFT ©
 
 
 
 
Je suis parti aux perce-neige,
La vieille maison s'écroulait,
Fête finie, adieu manèges,
Ma jeunesse ainsi s'envolait.
 
Les volets blancs claquaient au vent,
Et sur le verglas de la vie,
Je me suis rappelé souvent
La jeunesse de mes envies.
 
Me voici enfin de retour.
La nature a bien fait son oeuvre,
Avec la venue des beaux jours,
Les rosiers peignent un vrai chef-d'oeuvre.
 
Rosée sur toile d'araignée,
Arc-en-ciel des années d'antan,
La vieille bâtisse reste imprégnée
Des amours mortes depuis longtemps.
 
Les mousses cachent ce vieux cimetière,
La vie est là et vient encore,
Passe pierraille, roses trémières,
Habiller ce temple d'Angkor.
 
Je viendrai ce soir, au couchant,
Guetter leur ombre dans la nuit...
La maison sera comme avant
Le jour où mes amours ont fui.
 
Pierfetz ©
 


 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 06:59
Le prince et la rose – Pierfetz
 
Pourquoi les roses ont des épines ?
Des amis parmi les renards.
Les fourbes trompent par leur bonne mine
Et captivent souvent les regards.
 
Pourquoi les gens de notre terre
Polluent leur environnement,
Ne savent bien faire que la guerre,
Se comportent comme des garnements ?
 
Les fleurs mangées par les moutons
Ont laissé pousser des épines,
Le monde est peuplé de faucons,
Privé d'inspiration divine.
 
L'Essentiel a bien disparu,
Caché par de nouveaux rois mages,
Leur science n'a rien résolu,
Petit Prince doit tourner la page.
 
Dépasser son imaginaire,
Changer le monde des religions,
Retrouver à deux millénaires
L'enfant de la résurrection.
 
Au-delà de l'imaginaire,
Son Message transporte l'Amour
Occulté par les missionnaires
Des institutions de faux jours.
 
Une nuit d'étoiles, j'ai rêvé:
Les roses n'avaient plus d'épines;
Moutons et loups étaient en trève,
L'Enfant roi nous avait sauvé !
 
Pierfetz ©
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 06:44
Le monde des vampires – Pierfetz
 
 
 
 
Les fantômes de nos manoirs
Habillent notre rêve quotidien,
Du plus récent au plus ancien.
On les aime qu'ils soient blancs ou noirs !
 
Les vampires n'ont pas de couleur.
Fourbes, amis, galants, pythons,
Ils envahissent notre coeur.
Chapelles, clubs, races ou nations,
Ils nous font perdre la raison.
Doux chantages et compromissions
Vampires savent donner pour mieux prendre,
A l'affût de nos émotions
Incapables de nous défendre.
 
Les fantômes ne sont pas à craindre,
Ils sont nos rêves apparentés.
Les vampires savent mieux nous atteindre
Jusqu'en nos âmes épouvantées.
L'horreur compagne de l'épouvante
Fait fuir le monde à leur approche.
Les vampires marivaudent et chantent
Et leur tendresse nous accroche.
 
Leur langage se fait idéal,
Comme une mante religieuse.
La manipulation mentale
Devient une arme délicieuse.
 
Leurs victimes donnent souvent naissance
A de gentils petits humains,
Ce sont des vampires en puissance,
Prêts à exploiter leur prochain.
 
Il faut louer les jardiniers
Qui remettent en question ce monde,
Arrachent et jettent ces immondes:
Les liserons de nos sentiers,
Les coucous dans le nid des autres,
Les parasites qui s'y vautrent.
 
Les petits vampires sont très proches.
Ils sont là, sans cesse aux aguets,
Toujours prêts à vider nos poches,
Comme le font les pickpockets.
De leur olympe les grands vampires
Nous paraissent à mille lieux;
Pourtant on peut craindre le pire,
Ils nous manipulent comme des dieux !
Les vampires sont des dieux de guerre,
Ils ne cherchent que leur profit.
L'humain ne les occupe guère,
L'intérêt est leur lieu maudit.
 
Pierfetz ©
 
http://arciel88.fr/bibpoesiespierrot/IV-2Vampires.htm



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 06:45
LOUPS ET VAMPIRES – Pierfetz - (Pamphlet)
 
 
 
 
Les loups ne se mangent pas entre eux...
Les gens d'argent, sans foi ni loi
sont devenus bêtes de jeux
et se comportent comme des putois
 
Leur culte est celui du Veau d'Or,
mais le ver est là dans la pomme
et ceux qu'ils exploitent dehors
voient leur image qui se déforme !
 
Les loups ne se mangent pas entre eux.
Les hommes sont devenus Vampires.
Ils se combattent comme des dieux
et l'on peut bien craindre le pire.
 
Les Vampires sont des dieux de guerre.
Ils ne cherchent que leur profit.
L'humain ne les occupe guère
et l'usure est leur paradis.
 
les loups ne se mangent pas entre eux.
Ils vivent ensemble, solidaires.
Les hommes sont bien plus dangereux,
âpres au gain et solitaires !
 
Pierfetz©
 
http://arciel88.fr/bibpoesiespierrot/IV-2Vampires.htm



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 06:41
DAECHEANCE - Pierfetz

Naufrage- Josy©

 
(Déchéance)
 
 
 
 
Quand s'inverse l'histoire,
Que l'homme redevenu sauvage,
Animal en soif de carnage,
Notre monde chancelle un moment.
La nature prépare un déluge
Auto-detruit les mécréants
Fait disparaître ses refuges !

Retournés à l'état sauvage,
Démons en plein déséquilibre
Ils transpirent et bavent leur rage
Sur un monde qu'ils trouvent trop libre.
Leurs cavaliers devenus fous
Finissent par s'entretuer...
Ecraser chacun d'entre nous,
Négligeants pour les situer.

Ménager les mauvaises pousses
N'est pas un gage d'humanité.
Bien souvent notre monde tousse,
Victime de la fatalité.
 
Pierfetz©

 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 06:39
Fantômes de nos manoirs – Pierfetz
 
 
 
 
Tout le monde vous le dira,
C'est une triste réalité,
Les fantômes n'existent pas,
Mais nous les avons rencontrés !
 
C'est bien dans la nuit de chacun
Qu'ils naissent et nous collent à la peau...
Robes de nuit, blanches pour les uns,
Robes de jour, noires de fléau.
 
Dans la lumière et dans la brume,
On les rencontre nuits après jours,
Soleil nuits blanches et pleine lune,
Ils nous rappellent nos amours.
 
Tous ceux que j'ai connus, choyés,
Ceux qui m'ont fait jouir, aimer.
Et tous ceux qui m'ont rejeté,
Ils me reviennent les mal-aimés.
 
Accompagnés par les hiboux,
Ils passent là en blancs manteaux
A la pleine lune des mois doux,
Et hantent mes jardins corticaux.
 
Parfois je me sens un peu ivre
De ces souvenirs de liesse.
C'est bien mon coeur qui les fait vivre,
Mes rêves d'enfance et de jeunesse.
 
Bons ou mauvais,
Tristes ou gais,
Les fantômes du souvenir
Soufflent en nous vent de désirs,
Hantent nos nuits, parfois nos jours,
et les fantasmes de nos amours !
 
Si les fantômes n'existaient pas,
Les humains ne pourraient rêver.
Pour oublier leur ici-bas,
Ils s'empresseraient d'en créer !
 
©Pierfetz
mi-aout ! 2002
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 06:35
LE VOYAGE – Pierfetz
D'où vient-il, ce pêcheur dans la barque qui rentre au port ?
 
 
 
 
Je connais cet attachement qui nous ramène
sans cesse à la terre de nos racines.
Cette terre qui parfois se voile d'un crépuscule
enveloppé d'un ciel en nuages où le noir domine peu à peu.
  
Celle qui nous donne la vie a revêtu, pour la circonstance,
un tulle vaporeux, éthéré.
Il est l'heure de rentrer en son sein pour s'y ressourcer.
  
C'est à ce moment que le rêve me saisit
avant l'endormissement nocturne.
 
Me voici déjà reparti pour une nouvelle aurore. 
Ma barque fait face à la belle endormie.
Je la trouve belle comme une espérance.
Je suis déjà parti pour le grand large.
 
*
  
L'important n'est pas le départ ou l'arrivée,
la naissance ou la mort,
mais la VIE : le VOYAGE.
 
 
S'ouvrir au monde sans s'y perdre.
Au large, l'Ineffable cohabite mieux avec l'horizon sans fin.
 
Pierfetz©
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche