Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:37

 

670x510_5986_vignette_Antipolis032.jpg

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/



Sans toi je ne suis
Qu’une amphore vide
De miel, de vin, et de parfums,
Et je descends doucement
Vers les sables livides
Où dorment les noyés
Sur le sein bleu des mers.
Je quitte le soleil
Qui me donnait la vie…
La lumière diffracte l’azur
Aux mirages des eaux.
Et tes baisers me suivent
Comme des fleurs marines
Qui sèment sur mon corps
Leurs corolles de pourpre.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 09:30

 

pomme_amour.jpg

http://www.oserchanger.com/amour.php



Viens mon cœur,
Pose ta tête sur mon ventre,
Ferme les yeux,
Laisse-moi caresser tes cheveux
Et sois paisible,
Le temps est comme une eau dormante.
Le monde loin de nous,
S’échappe, et son tourment.
Laisse mes doigts
Effleurer tes lèvres,
Le temps s’est posé comme une aile.
Je sens ton souffle
Près de la source,
Tel une écume de mer.
Viens mon cœur,
Pose tes mains sur moi
Car le désir en un instant
M’emporte dans tes bras.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 08:15

 

J.C-Bemben-rouge.jpg

© Jean-Claude Bemben



Si tu voulais faire vivre
Cette idée de l’amour
Qui exalte mon âme
À en mourir,
Si tu te livrais
Dans la vérité de l’être
Pour me faire renaître
À moi-même…
Alors jaillirait le poème
Des neiges sublimées par le feu,
Des laves en fusion
Embrassant l’Océan,
Et du Sel qui se fige
En un lac aveuglant.

Car nous serions enfin
Dans la nudité de la nuit,
Le Sel, l’Eau, et le Feu
L’un pour l’autre.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 08:48

 

survivre-chagrin-amour.jpg

http://www.coupdepouce.com/bien-dans-ma-tete/couple/survivre-au-chagrin-d-une-peine-d-amour/a/44523



J’ai voulu un instant
Te connaître amoureux,
Pour entendre de toi
Les mots délicieux ;
Ceux qui s’adonisent
Comme une brise
Dans le cœur.
J’aurai foulé les degrés
Du château intérieur
En ouvrant une à une
Les portes de cristal,
Jusqu’à la fontaine sacrée
Déversant l’eau de l’âme,
Pour y mêler religieusement
L’eau de mes poèmes.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 09:45

 

YVANEL5.jpg

© Yvanel



Par un matin de grand soleil
Sur neiges éclatantes
Je serai la fée celtique
Qui porte sur son front
Un croissant d’or.
J’épouserai mon mage
Né d’une île montagneuse
Baignée par les mers chaudes
Et nous aurons la clé
Des mondes inconnus.
Alors nous broderons la vie
Sur la crête fragile
Où dansent chaque nuit,
Les esprits
Qui tourmentent les morts
Et l’âme des vivants.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 07:24

 

Jean-Claude-Bemben-1.jpg

© Jean-Claude Bemben



Quand sur la terre naufragée
Se posera
Le baiser du silence,
Les vents courberont l’échine
Et s’apaiseront les tempêtes.
Comme un magicien
Tu sauras les mots
Qui entravent le Dragon
Et les incantations
Qui maîtrisent les eaux.
On aura le temps d’une rencontre
Pour dénouer l’écheveau de nos vies,
Le temps de se connaître
De se reconnaître
Et de savoir pourquoi
Nous dérivons
À travers les larmes.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil « Que l’espérance demeure » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Webert Charles. Éditeur : Le Vert-Galant.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 07:44

 

eclatambre.jpg

http://www.eclatdambre.com/lesbienfaitsdela/index.html



Ce fut d’abord un balbutiement
Comme celui de la source
Qui découvre le jour,
Puis vinrent les filets
Tendus sur les abîmes
Où se prirent nos âmes.

Se furent des mots glissés
Dans l’ombre d’autres mots
Qui lavèrent le sang
Sur la pierre éclatante du matin.
Il y eut le silence
Empli de ton silence.

Tu me laissas entrer dans la chambre d’ambre *
Embrasée de soleil
Et ton amour diluvien
M’inonda de sèves et de larmes.
Le temps et l’espace
Se jouaient de nos folies,
Nous avions tout oublié de la vie, de la mort.

Entre les berges de soie grège
Où coulaient les rivières infinies du plaisir
La nuit nous surpris enlacés
Tels des gisants
Sur le blanc mausolée des passions.

© Denise Bernhardt


* La chambre d’ambre de Catherine II de Russie est une salle décorée de 100 m2 de panneaux d’ambre. Ils furent offert à Pierre le Grand par Frédéric le Grand de Prusse en 1716.
On peut l’admirer au Palais Catherine à Saint Pétersbourg.


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 07:56

 

nympheas.jpg

http://blog.bassin-nature.com/2009/05/30/nymphea-blanc/



Tu me laisseras entrer
dans ton jardin secret
où tu aimes venir
à la fin du jour
effeuiller quelques roses.

Nous écouterons la plainte
des eaux captives
au creux des fontaines
où glisse la lune,
parmi les nymphéas.

Tu me chanteras
les mélodies créoles
qui te berçaient, enfant,
quand tu tremblais de peur
sous les pluies diluviennes.

Et je resterai sans mot dire,
suspendue à tes lèvres
à tes yeux,
pour ne pas troubler
la complicité de nos âmes.

© Denise Bernhardt


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 07:28

 

1455479.jpg

© Antoinette Graichy
http://photos.linternaute.com/photo/1445216/1121358179/1387/ciel-obscur/



Comment oublier
La terre aveuglée
Par son délire
Ni ce nuage qui présidait
A la funeste métamorphose

Qui pourrait prétendre
Reconstruire
Alors que les cœurs
Sont devenus
Zones inconstructibles

Qui n’a pas cherché
Les traces de sa vie
Demeurant accablé
Devant l’espace vide
Pour repartir
Avec sur une lettre égarée :
« N’habite plus à l’adresse indiquée »

combien sont-ils
sur les chemins de l’errance
qui attendent la nuit
pour s’allonger contre le flanc
de la bête malade.

Et les yeux dans les étoiles
Ils sentent encore la chaleur
De celle qui ne reviendra pas,
Ou la voix coutumière
Éteinte à jamais
Dans le silence.

© Denise Bernhardt


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 07:25

 

beaute.jpg

http://jamesfool.skyrock.com/3114372059-J-ai-une-amoureuse.html



D’abord, c’est le chuchotement de la pluie
Contre les vitres, et dans le cœur,
Les premières roses et les lèvres offertes,
Les notes d’une flûte qui répondent
À la musique de l’aurore.

C’est le soleil
Semant des arcs-en-ciel
Aux angles des miroirs,
C’est un fruit
Dont on retrouve la saveur,
Une main effleurée
Le bruissement de soie
D’une robe légère.

C’est des larmes de joie
Pour une voix reconnue,
Une chaleur sous la peau
Un frisson qui envahit l’âme,
Et quand on ne l’attendait plus
La voici revenue
L’Envie de Vivre

© Denise Bernhardt


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche