Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 06:29
blog.interflora.fr - fleurs d'été

 

 
Qu’est ce que le respect ?
Un sourire négligé mais calculé.
Une parole innocente mais mesurée.
Un geste simple mais bien soigné,
des petits écarts sans excès.
On peut rigoler en sachant s’arrêter,
Plaisanter sans se moquer.
On peut se permettre sans trop oser,
 ou… « oser » sans exagérer.
Le respect c’est aimer sans s’approprier,
se méfier sans détester.
Mettre des limites sans offenser,
des barrières pour ne pas être blessé.
Le respect c’est de la gentillesse déguisée,
de la méchanceté maquillée.
Malveillance et amabilité.
 
©Djida Cherfi
(Ceci n’est pas un poème, c’est juste la vérité)




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 06:28
Passé, présent, avenir : « la gare de Perpignan » par Dali

 

 


La vie nous enseigne que l’on grandit tous les jours,
que l’apprentissage est un voyage sans retour.
Aimer est un poids beaucoup trop lourd,
mépriser est encore pire que l’amour.
Mentir est une moitié de vérité,
la vérité ? C’est une histoire partiellement raconté.
De la vie, on apprend que quand on ne peut obtenir,
on doit se satisfaire de ce qu’on a réussi à acquérir.
Remercier Dieu de ce qu’il a donné,
ne jamais exiger, ne jamais blâmer !

Ne jamais convoiter ce qui est au dessus de soi,
mais regarder plus bas quand  ça ne va pas.
La vie nous montre que le passé n’est qu’une illusion,
que l’avenir est une terrifiante obligation.
Le présent ? Le présent !!! Ce n’est qu’une transition.
L’entre deux…
Le face à face miroitant l’amour, le mépris, les enseignements de la vie, les réussites et les échecs.
L’avenir et les souvenirs en même temps.
 
©Djida Cherfi
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits...
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 06:37

 

 

 
Mon pays est comme tous les pays
Des fois ça va et des fois pas
Mon pays n’est pas le leur
Moi j’en ris, mais de douleur
L’Algérie est mal partie ?
Elle a ses heurts et ses « ennemis »
Des coups dont elle n'est pas "remise"
Voulez-vous savoir par qui ?
Les faux partis et ses "amis"
Ceux qui s’barrent qui sont pénards !
Et qui reviennent tôt ou tard !
Mon pays est fatigué
Il en a assez d’être souillé.
Mon pays est une maman !
L’Algérie a ses enfants !

 

©Djida Cherfi





Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits...

Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 06:19
jardinsduciel.centerblog.net/rub-wallpapers-feerique-fantasy--22.html
 
Ce poème est tiré d’une collection que j’ai intitulée « Marabout ». Je le dédie ainsi que le reste de la collection a ma cousine Ouarda, ma tante Hassiba, ma mère et à tous les marabouts de ma région ; Ath-Waghlis.  
 
 
 
Dans la vie réelle,
tous les mauvais choix que l’on fait
peuvent changer, évoluer et être influencés
par les visions du subconscient,
souvent, plus éveillé et au courant !
 
On pense réfléchir avec lucidité
mais en vrai,
tout nous est dicté
par la haine, la rage ou la méchanceté.
 
Quand la contrariété se fait ressentir,
on a tendance à se donner de la légitimité.
On ignore, alors, certains paramètres
En prenant de mauvaises décisions ;
Sans se douter que c’est nous-mêmes
Qu’elles vont compromettre.
 
Cela arrive dans un état d’éveil « concret »
Ce qui ne rime pas forcément avec perspicacité !
 
Alors,
 
La conscience qui, le jour, est amoindrie de force
Profite du calme de la nuit,
Quand le conscient repose  tout son mépris,
Pour purger son énergie.
 
Cette conscience utilise des craintes et des faiblesses du subconscient
Pour attendrir le récalcitrant conscient !
 
On a tous une conscience.
Soit on l’écoute, soit on ne l’écoute pas.
 
A mi-chemin entre le conscient et le subconscient,
Elle s’étale comme un pont,
Elle use de l’irrationnel pour tromper le rationnel
Parce que le premier est la faiblesse du deuxième.
 
Nous avons tous une conscience,
Soit nous l’écoutons, soit nous ne l’écoutons pas.
Tout dépend de sa force.
 
Moi, ma conscience me parle dans mes rêves.
Comme mon conscient est assez faible,
Il capitule et accepte la  trêve !
 
Ne dit-on pas que la nuit porte conseil ?      
                               
©Djida Cherfi
16/03/16
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 06:29
Mère avant tout. – Djida Cherfi
Je dédie ce poème à toutes les femmes malmenées partout dans le monde et, aussi à ma chère et tendre cousine que j’aime tant !
 
 
 
Elle sourit et elle cache ses humeurs,
derrière un faux bien être, son cœur se meurt.
Elle encaisse des coups de poing
Qui mériteraient qu'elle fasse le point !
Mais elle se désiste, elle change d’avis,
de peur de devoir changer de vie.
Elle refait cela maintes et maintes fois
s’efforçant de garder la foi.
Mais cette existence où elle a espéré et puisé
Dans le fond de son être épuisé.
Cette existence sabotée
Peu à peu ternit sa splendeur et sa beauté
Le silence et la patience, en somme,
elle en paie lourdement la somme.
Mais elle ne cesse de bercer comme des bateaux en mer,
ses enfants qui ont fait d’elle exclusivement une mère !
 
©Djida Cherfi
06/01/2016
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 06:48
Le beau passé – Djida Cherfi
Photo J.Dornac©
 
 
 
 
Gardons en mémoire les souvenirs
qui ont révélé nos sourires.
Gardons les instants passés dans la joie,
la seule joie d’être ensemble même
si c’était pour la dernière fois.
Souvenons-nous du beau passé,
parons le présent de ces instants consommés.
Oublions l’avenir qui ne nous appartient pas,
retenons ce qui a été à nous et qui nous accompagnera.
Conjuguons chaque précieux instant au « beau passé »,
mettons le reste à « l’imparfait ».
Profitons des bons moments,
faisons un rêve du présent.
Pour un meilleur avenir
Gardons les bons souvenirs.
Rappelons-nous du beau passé,
qui apaise les blessures.
Effaçons l’imparfait,
qui ouvre les fissures.
 
©Djida Cherfi
19/06/2016.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 06:43
Les âmes qui flottent (les poètes) – Djida Cherfi
Louis Janmot – Musée des Beaux Arts Lyon
 
 
 
Nous sommes des âmes qui flottent
au-dessus d’âmes qui se terrent.
Nous sommes des âmes qui virevoltent
dans un monde qui nous perd.
 
Nous sommes des âmes seules en errance,
âmes perdues et solitaires.
En perpétuel état de transe,
nous aimons flotter dans les airs.
 
Seules à se chercher au risque de ne jamais se trouver !
 
Des âmes individuelles
des âmes uniques et sans pareils.
Des âmes seules comme il n’en existe pas
et qui se cherchent dans les recoins
d’un monde qui n’en veut pas.
 
Des âmes qui s’isolent
pour mieux se retrouver et se reconnaître !
 
On se cherche dans un monde trop petit
on se protège dans un univers ou ensemble on grandit.
Ainsi, on rassemble nos esprits et,
on comble ce vide qui nous a unis.
 
©Djida Cherfi,
un jour à la rencontre d’une âme unique !




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 06:33
Mes rêves – Djida Cherfi
 
 
 
 
 
Dans mes rêves, il y a des maisons
Aussi secrètes qu’un vieux château.
Il y a la mer,
qui berce de magnifiques bateaux,
Sur le sable,
Des poussières d’or
Des saphirs et des émeraudes
Sur l’eau.
Moi au-dessus de tout cela,
Je m'éloigne et vole très haut
J’ouvre mon cœur aux ailes d’oiseau
Puis je contemple le plus merveilleux des cadeaux
Notre si beau monde !
 
©Djida Cherfi

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 06:44
La Boule à neige – Djida Cherfi
 
 
 
 
Mélanger de l’eau et des perles de neige
d’un geste du poignet qui vous fait voyager.
Une chaumière au milieu d’un bois,
des sapins enveloppés d’un blanc velours.
Un feu de cheminée à travers une fenêtre,
l’enfant en moi commence à renaître.
Mes yeux s’illuminent dans une boule de verre,
de la fumée s’envole dans mon ciel imaginaire et,
je fais d’un petit espace tout un univers.
Je quitte l’immensité du globe,
dans une boule à neige,
Je me construis un monde !
 
©Djida Cherfi
19/06/2016
 
 
 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 06:31
Larmes en deuil ! – Djida Cherfi
Boualem Cherfi, disparu tragiquement le lundi 20 mars 2017
 
 
 
 
 
Pourquoi je n'arrive plus à pleurer ?
Quelques jours seulement se sont écoulés et,
les larmes semblent refuser de couler.
Mon cœur serait-il desséché
par la peine inconsolée ?
Quelques jours seulement sont passés,
je cherche ton visage voilé
par le souvenir qui risque de s'effacer.
Dans ma tête, un dernier sourire tatoué,
une image que, jamais, je ne voudrais oublier
malgré le temps et ses souvenirs embrouillés.
Quelques jours… C'est mon cœur qui ne cesse de pleurer.
Les yeux sont complètement vidés !
Quelques jours seulement et, je commence à me demander
si le temps peut réellement soigner
cette blessure que ton absence nous a laissée.
Tragédie qui ne fait plus pleurer parce qu'en silence, le cœur a décidé de souffrir,
prenant l'air résigné à travers des yeux qui ne peuvent plus pleurer !!
Même les larmes sont endeuillées...
 
©Djida Cherfi
27/03/2017
 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche