Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 06:43
L’ardeur de la mort – Victor Varjac
 
 
 
 
L’ardeur de la mort
ne laisse que des cendres
et la vie rendue à la poussière
sur la feuille du jour
doucement s’éparpille
et… lentement… se perd…
… mais de la brise mystérieuse
jaillissent des flammes nouvelles…
 
La lumière annonce le réveil
et le cœur qui se lève
chemine au milieu de la cendre…
 
Au pays des hommes
l'ombre est une étincelle
dont le sourire vient d’expirer…

©Victor Varjac
Antibes, septembre 1996

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 06:38
Abandonner le corps – Victor Varjac
©Brigitte Barberane
 
 
 
Abandonner le corps
pour que le désir véritable
traverse les chemins
que l’horizon verrouille…
 
Etreindre l’obscurité
pour que jaillisse
la lumière de l’âme…
 
N’est-ce pas enfin
rencontrer le miroir
qui dresse l’image
inconnue de nous-mêmes ?

©Victor Varjac
Antibes, novembre 1999

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 06:43
Le jour s’éteint sous la poussière – Victor Varjac
 
 
 
 
Le jour s’éteint sous la poussière
où s’abat l’horizon
que le ciel affaibli
ne peut plus soutenir…
l’image devient incertaine
une à une les couleurs s’envolent
vers un lieu inconnu…
 
La douleur seule
au milieu de la rumeur
multiplie le gouffre
où valsent
les dernières feuilles mortes…
 
Alors la lumière brisée
par les armes de l’ombre
agonise
les deux ailes fendues
au milieu de l’ornière…
 
Dans un ultime sursaut
déchirant la colère du mal
elle murmure à la vie rebelle
le rendez-vous du Rêve
où les blessures s’effacent
sous les yeux du soleil
de l’autre côté de la nuit…

©Victor Varjac
Antibes, novembre 1999

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 06:44
L’ombre s’incline sur la pierre – Victor Varjac
 
 
 
 
L’ombre s’incline sur la pierre
comme les ailes d’un baiser
entrent dans l’aube du rêve…
 
La marche régulière du soir
rassemble les fleurs du silence
et peu à peu les formes s’engloutissent
dans l’écume sombre
où s’efface l’indéchiffrable dessin
des ornières sauvages…
 
On aperçoit alors
la dernière clarté
qui doucement se courbe
sous le poids d’un ciel
où flottent les ténèbres…
 
La passion du couchant
pour l’incendie de lumière
a fait de cet aveuglement
un horizon de cendres
dont l’ultime étincelle
livre la fatigue des hommes
à la poussière du sommeil…

©Victor Varjac
Antibes, septembre 1999

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 06:48
Le visage dans l’ombre – Victor Varjac
 
 
 
 
Le visage dans l’ombre
a le goût de la poussière
et les mots dans le silence
peuplent le vent des solitudes…
 
L’espérance piégée
s’arrête sur les rives
de nos lèvres tremblantes…
 
Fragile et vulnérable
la pensée cherche la force
qui pousse dans la chair
mais déjà nous sommes pris
par les griffes du temps…
 
Le portail s’est ouvert
sur le compte à rebours…
 
La mort vient d’engendrer
la seconde éternelle
qui métamorphose le corps
en voyage d’oubli !

©Victor Varjac
Antibes, août 1999

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 07:20
Comme on chasse une chandelle – Victor Varjac
 
 
 
 
A Honoré de Balzac
 
Comme on chasse une chandelle
qui brise le sommeil
le temps souffle la mémoire
pour effacer le destin
qui pousse dans la vie…
 
Au sein même du secret
de veines et d’artères
le labyrinthe accomplit
la merveilleuse mission
du voyageur incertain
qui avance en aveugle
croyant reconnaître
le tracé de sa route !
 
Les hommes de ce monde
ne savent plus entendre
la grande voix du silence
qui bruisse dans le sang
comme un Chef d’œuvre inconnu
oublié dans le noir…

©Victor Varjac
Le Vauban, juin 1999

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 06:50
Le chemin de la vie – Victor Varjac
 
 
 
 
Le chemin de la vie
nous entraîne
de l’aube au couchant
comme un grand mystère
qui se fait toujours attendre
et nous sentons bouger
dans nos poitrines nues
son âme silencieuse…
 
Ah ! Si seulement nous pouvions
tenir le soleil
dans le creux de nos mains
et voler jusqu’au fleuve
où naissent les paroles !
Mais il faut chaque fois
perdre un jour nouveau
et suspendre notre marche
au dessus des ténèbres…
 
L’espoir est une torche vivante
où l’hymne inscrit
au milieu des blessures
l’itinéraire de son apprentissage…

©Victor Varjac
Le Vauban, juin 1999

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 06:39
Je vois l’épreuve – Victor Varjac
 
 
 
Je vois l’épreuve
comme un échange
où l’obstacle permet de créer
ce qui n’existe pas !
Alors… doucement
je remplis de lumière
l’engourdissement de ton corps
et je brise
tout ce qui nous sépare
de l’accomplissement !

©Victor Varjac
Le Vauban, avril 1999

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 06:39
L’achèvement du monde – Victor Varjac
 
 
 
 
L’achèvement du monde
commence par la mort
car le temps s’est juché
sur ses épaules blanches
comme un peuple qui marche
dans l’ombre inconnaissable
des images de sang…
 
Le ciel est une chute
où se joignent les mains
pour endormir l’angoisse
enfouie dans le désordre
mais l’anneau de la chair
au métal effrayant
allume la blessure
au cœur même du corps…
 
Pour accomplir l’espace
la matière s’empare
de l’invisible force
qui mêle chaque signe
aux royaumes vivants…
… mais la splendeur se cache
dans le jour laborieux
et dans l’inexprimable !

©Victor Varjac
Antibes, décembre 1998

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 07:26
Pauvre petit poème – Victor Varjac
 
 
 
 
Pauvre petit poème
au regard étonné
surpris tel un crabe minuscule
à marée basse du rêve
sous une feuille grise…
 
Déjà la croissance du temps
pénètre la chair tendre
de tes mots échappés
d’une bouteille d’encre…
 
L’espérance est une grande fièvre
une voix étincelante
capable de reprendre
à l’espace même
sa première pensée !
… mais au delà
de cette illusion
où le mensonge s’accouple
aux douces lâchetés
demeure le grand fouillis
des sortilèges et des symboles…
 
Alors que peux-tu balbutier
toi l’humble page noircie
qui n’a pas encore entendu
battre le cœur d’un homme ?
 
« Poème de ce monde
j’accomplis tes désirs
et tes souhaits les plus fous
car je suis l’âme et le sang
de ta métamorphose ! »

©Victor Varjac
Antibes, décembre 1998

Extrait de « LE CHEMIN DES RÊVES » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche