Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2019 5 04 /01 /janvier /2019 07:32
Auguste Rodin - La cathédrale

 

 

 

Toi, mon cœur,

Le tendre piège, la force mesurée

Qui étreint sans contraindre.

Moi qui blottis ma main

Comme une aile blessée

Dans le nid de tes mains.

 

Toi, ma vie,

Ma promesse de douceur,

Mon rêve d’harmonie ;

Moi, qui te donne

Mes nuits désemparées

Pour un matin de lumière.

 

Toi et moi

Dont les doigts se fiancent

Dans une flamme d’azur.  

 

©Denise Bernhardt



 

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.

 







 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

mamazerty 04/01/2019 09:59

l'amour,s'abandonner en confiance....quel beau poême qui me parle^^

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche