Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2019 6 05 /01 /janvier /2019 07:40
Par Marie-Claire Österlind, Jean d'Ornano — Sur les traces d'Allan Österlind, Domaine public

 

 

 

 

Volets clos sur le matin fatal d’or ;

La fenêtre au guet de l’ombre reste muette.

Rien ne bouge

Rien ne parle

Tout semble dormir encore.

Pierres froides

Souffle tombale

L’âtre éteint

Pleure noir.

Sur le buffet endeuillé

Une forêt roide de sombre-sépia

Une plainte aux mille visages.

Immobile

Le lit interroge

En creux

Un corps

Bordé de silence.

Sur le visage emporté l’indifférence a pris place.

Dans la main portée

Au cœur lovée une pierre aux labours volée,

Une pierre chemisée de pâle violet.

…amour, la vie écharpée, trop tôt enlevée, ne vaut rien.

Dans l’interminable, il n’y a plus même l’espoir de se revoir, pourtant, je n’existe que dans le souhait de toi…

…croire ne sert plus à rien et, pour toi, la pierre du labeur sera plus douce, plus tendre que l’absence...

 

 ©Béatrice Pailler

Recueil ALBEDO Editions Encres Vives 2018

 

(Commande chez Michel Cosem : 2 Allée des Allobroges, 31770 Colomiers Prix public 6,10 €)  

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche