Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 08:09
© Crédit photo : cc - flickr - john voo

 

 

 

 

 

F emme battue, soumise et que l’on humilie,

E xalte-toi, bats-toi pour que cessent les coups,

M alheur à qui te viole et te brise la vie,

M arche pour ton honneur, ta liberté ravie,

E chine redressée, bats-toi, reste debout.

 

B ats-toi pour l’équité, contre les préjudices.

A gression, viol, inceste ont trop souillé ton corps.

T u dois dompter ta peur, vaincre les injustices,

S il le faut, dévoue-toi, combats jusqu’à la mort.

 

T on ombre oppressera comme un masque la terre,

O uvrira notre monde au voile de ton corps,

I mposera la nuit aux fous qui te font taire.

 

P our que cessent enfin les abus monstrueux,

O ppose à tes bourreaux une âpre résistance,

U tilise ta loi contre ces gens odieux,

R evendique haut et fort, mais parfois en silence.

 

T errasse sans répit, bouscule les croyances,

A pprends à résister aux ordres pernicieux.

 

L ‘Histoire te le crie : « Bats-toi, sors de ta cage,

I gnore l’esclavage et la docilité,

B rise la tradition, arrache ton grillage,

E chappe à ce tyran qui veut te violenter. »

R essuscitons ta vie, Femme, tu n’es pas chose,

T u es un être humain, fais ta métamorphose

E t va sur ton chemin prendre ta liberté. 

 

©Gérard Cazé

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche