Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 06:26
Photo : TZOLTEC
 
 
 
Chimères, chimères, les sens délirent, les doigts butent sur les marelles de peau. Ni ciel, ni terre.
Les spectres traînent leurs crécelles dans des miettes de brames et de ripailles.
La folie s’esclaffe derrière son masque.
Brume sur la brisure des aubes aux couleurs de couchant.
 
Un jour de plus, un jour de moins sur la griffe crépusculaire.
Chimères, chimères, fuite sur le pavement des jours.
Mirage, mirage dans le sang des nuits, dans les rumeurs possessives des racines, sur des sentes à enluminer
 
Faire l’amour comme les éclairs dans l’orage, comme les feuilles sous le vent, comme deux esquifs en perdition sous le regard de Méduse, comme des fantômes dans le lit d’un torrent, comme des feux de brousse, comme l’encens qui étouffe le jasmin, comme les cernes bleus autour d’une imploration.
Mirages, mirages, les rêves, échos s’enfuient, les énigmes s’enroulent dans l’insolence du venin, dans des traces sans passé.
À s’en rendre fou à s’en rendre sage, ouvrir l’espace du vivre pour une petite mort.
Nuit de lave, drap de suie.
 
©Nicole Hardouin
 In Lilith, l’amour d’une maudite
Éditions L.G.R. Paris  2020
 
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche