Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2020 6 25 /01 /janvier /2020 07:26
loveandco.over-blog.com

 

 

 

 

A vivre en décalage

Au long de l’existence,

Il se perdait en route.

 

Maint tourment, mainte énigme,

Mainte voie sans issue,

Maint élan incompris,

Maint dialogue étréci.

 

Il cherchait le bon carrefour,

Suppliait la rose des vents.

Ayant épuisé les recours,

Il se rongeait d’isolement.

 

Un jour, à bout, il décida

De déplier tous les zigzags,

D’aplanir les hauts et les bas.

Il sut dès lors apprivoiser

La plus directe ligne droite !

 

© Luce Péclard


Extrait du recueil de Luce Péclard, « Pars si tu peux » aux éditions du Madrier


 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 07:25
contesarever.wordpress.com

 

 

 

 

 

L’instant fleuri qui porte graine

Te retrouve les mains en palme

Avec le geste du semeur.

 

Alors, émergeant d’une fois,

Remontant les sillons des ans

Dans la brume des mille automnes,

L’aïeul arrive à pas comptés,

Il sème sa moisson future.

 

Et toi tu cours à sa rencontre,

Petite-fille au cœur battant :

« Tu en as mis du temps, grand-père,

Pour revenir du long voyage…

A présent, je sème avec toi ! »

 

© Luce Péclard


Extrait du recueil de Luce Péclard, « Pars si tu peux » aux éditions du Madrier


 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 07:23
Festival Burning Man 2013

 

 

 

 

 

L’énergie est ce mouvement

Qui m’entraîne et me renouvelle.

S’échappe-t-elle ?

Je la concentre.

 

Si je la dissipe, elle s’use

Et se calcine à petit feu

Sur le bûcher

De l’éphémère.

 

Gaspillée, elle disparaît

Dans mes anfractuosités,

Sans grand espoir

De résurgence.

 

Économisée, au contraire

Elle ourdit les meilleurs complots

De mes idées

Avec mes gestes.

 

Rassemblée, elle se recrée

Au fur et à mesure en moi,

Telle une source

Au débit sûr.  

 

© Luce Péclard


Extrait du recueil de Luce Péclard, « Pars si tu peux » aux éditions du Madrier


 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 07:27
www.lanoque.com/article-le-chateau-de-villandry

 

 

 

 

Glycines et lilas

Signent d’avril la fuite…

 

Nous retrouvons soudain

Le jardin préservé

D’un autrefois lointain.

 

Il y avait des buis

Le long des plates-bandes,

Le gravier sous les pas

Égrenait ses colliers.

 

Dans la mémoire intacte,

L’éternel éphémère

S’installait à demeure

Pour les ans à venir.  

 

© Luce Péclard


Extrait du recueil de Luce Péclard, « Pars si tu peux » aux éditions du Madrier


 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 07:32
OTTO DETTMER / IKON IMAGES / PHOTONONSTOP

 

 

 

 

Troupeau éparpillé des jours

Au-delà des condoléances.

Chacun rassemble, en bon berger,

Les signes forts de la vie sauve.

 

Bien les tenir et contenir,

Cortège de moutons dociles,

Bêlant, broutant et recherchant

La voie de l’hiver au printemps.

 

Et les jours resserrés

Paraîtront si nombreux

Que la saison vécue

Sera d’éternité !

 

© Luce Péclard


Extrait du recueil de Luce Péclard, « Pars si tu peux » aux éditions du Madrier


 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 06:32
Photos J.Dornac©

 

 

 

 

A l’aube du Vendredi Saint

Le soleil prend de la hauteur,

Point sur le « i » majestueux.

 

La nature a figé ses phrases,

Aucun vent n’épelle les feuilles,

Et les rameaux raidis s’exclament !

 

L’oiseau a suspendu son chant

Dans le point d’orgue du silence.

 

Une parenthèse éternelle,

Un gouffre, un abîme, un instant !

 

Seule une cloche, au pâturage,

Appelle à respecter le deuil

Des humains recrucifiés.

 

© Luce Péclard


Extrait du recueil de Luce Péclard, « Pars si tu peux » aux éditions du Madrier


 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 06:43

 

 

 

Le non-dit remplit tous les vides

Entre les mots trouvés

Et les sons perdus.

 

Il se révèle à point nommé,

Quand nul ne cherche plus

A l’apprivoiser.

 

Face à lui, le non-advenu

Reste tapi dans l’ombre,

Sans appel possible,

 

Ses trésors à jamais enfouis,

Vérités condamnées

Au tréfonds du puits.  

 

© Luce Péclard

Extrait du recueil de Luce Péclard, « LA FORCE DE L'ELAN » aux éditions du Madrier  

 


 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
27 août 2019 2 27 /08 /août /2019 06:29

 

 

 

 

 

 

Il est un lieu

Dans le présent

Qui n’est ni passé ni futur.

 

Il nous accueille

En sa nacelle

D’où nous survolons toutes choses.

 

Emerveillés

Et protégés,

En possession de tous nos sens,

 

Extraits d’un coup

Des obsessions

Qui plombent le destin du monde.

 

Vue élargie

A l’infini,

Embrassant la globalité.  

 

© Luce Péclard

Extrait du recueil de Luce Péclard, « LA FORCE DE L'ELAN » aux éditions du Madrier  

 


 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
2 août 2019 5 02 /08 /août /2019 06:13

 

 

 

 

Où es-tu dans cette jungle,

Homme, femme, enfant, vieillard ?

 

Comment ouvres-tu ta voie,

Avec les couts e machette

Ou les éclairs du langage ?

 

Obligé de transiter

Sans laisser aucune trace

Autre que tes coups d’éclat

Et les échos de tes mots,

 

Puis l’appel déshabité

De ta forme disparue.  

 

© Luce Péclard

Extrait du recueil de Luce Péclard, « LA FORCE DE L'ELAN » aux éditions du Madrier  

 


 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 07:04
Gangotri, expédition à la source du Gange !

 

 

 

 

 

 

L’une après l’autre,

Lâcher les prises

Qui agrippent leur proie.

 

Partir au fur et à mesure

En gambadant comme un cabri.

 

Goûter le thym et la luzerne,

Toutes les saveurs retrouvées.

 

Vers le sommet,

Boire à la source

Au pied du glacier tutélaire

Et de sa fonte nourricière.  

 

© Luce Péclard

Extrait du recueil de Luce Péclard, « LA FORCE DE L'ELAN » aux éditions du Madrier  

 


 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche