Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 08:54

 

cinq.jpg

http://lemirabdelkader.blog4ever.com/blog/photo-225984.html



Vingt-cinq plus une
Tombes :
Une jeune femme
Épousée, préférée de l’Emir
Sultan des Arabes d’Algérie
Fils du vivificateur
Patron de la Qadiriya.
Ses pas dans les pas de son pré décesser
L’illustre Ibn Arabi
Mohieddine l’andalous damascène.
Une jeune fille impétueuse
Dé- orientée
Vivante
Vivace.
De la terre natale dévastée
Au rêve de terre sainte
Halte surveillée durant
Quatre ramadhans pour toute la smala.
Dans la galerie glaciale
De la Tour des Minimes
L’exil transit son cœur
La neige fige ses entrailles
La peine aura raison de toi : en 1849
Sur la terre arable de Touraine
Le jasmin aussi trépasse.
Te voilà : Kheira bent -Hammoud
Abritée des invectives de la Loire
L’ombre des allées d’ifs
Branches vertes, fruits rouges
Aux vertus médicinales, te recueillent.
Te voici : Marie, Charlotte, Eugénie dite Marie Riahhi
Cruciale alliance aux mains tendues
Drapée du baptême de l’occident
Vivifiant le dialogue entre les deux cultes.
Tu gis
Petit carré
Entouré du sombre fer forgé, il pleut
Au cimetière d’Amboise
Où comme dans tous les cimetières
Cendres et pollens, anges et graviers, souvenirs et vies
Minuscules, nature et silence
Se fécondent.
Ton Créateur, le Clément , le Miséricordieux
Seigneur des mondes
Veille sur toi.
O dormante d’entre les dormantes
O gisante d’entre les gisants
Repose
Repose comme reposent, non loin, les tiens
Au jardin d’Orient du château.
Vingt-cinq et une
Tombes :
Nul ne peut t’ignorer , ne peut t’oublier
Où que tu sois
Je te suis désormais, luciole
Petite pièce étoilée à la généalogie de ton maître.
Ma sultane méconnue
Derrière les traversées et les épreuves
Derrière les brumes et la boue du sol de France
Ton existence prend corps
Citadelle unissant le Croissant à la Croix.
Captive
Naïve
Ensevelie à vingt-deux ans
De quoi rêves-tu donc ?

© Djalila Dechache


Extrait du recueil « Terre arable » dédié à l’émir Abdelkader et les siens Éditions du Cygne Paris



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 08:08

 

emigrant.jpg

http://archives.gip-epra.fr/dossier/retraite-les-immigres-vieillissent-aussi



Gueule cassée au regard perdu
Brûlée de tabac, de lassitude
De café et de marc illusoire…..
Les travaux rêches, douze mois par an
Ont usé ta peau
Les privations aussi….. voleuses de
Sourires insouciants.
Ce petit enfant, astre rose et tardif
Dans tes bras forts
Que tu tiens d’une main puissante et rugueuse
En une étreinte sûre, presque délicate
Sonore de tes baisers, fait de toi
Au bout de toutes ces années
Un père véridique, fidèle à ton rêve.
Il te réconcilie une nouvelle fois avec le jour qui vient
Et les fastes de ta destinée.

© Djalila Dechache



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 07:56

 

Sans-titre-copie-14.jpg

http://sud.france3.fr/emissions/51842232-fr.php



Son chariot prêt, devant
le soir dans les couloirs
elle sourit, dit bonsoir
dit merci en me voyant
sourire en réponse
cadeau pour chacune
dit merci parce qu'elle pense qu'il faut le dire
dit merci parce qu'elle a appris à bien le dire
dit merci pour se draper dans l'excuse
de l'autre langue
étrangère langue de France
dans sa langue à elle, elle vient du Sri-Lanka
elle chante, sa langue chante et berce, roucoule
elle est femme de ménage, elle dit merci
parce qu'elle pense que j'ai une quelconque importance
dans les bureaux, identiquement gris
dit merci sans raison apparente
elle pense à son fils, jeune
en classe, pas bon en écriture qu'elle dit
dit merci, remercie sans motif
c'est terrible de voir des personnes remercier sans motif
lorsqu'elles prennent des coups.
Me revient l'homme, arrêté après une filature
finalement : empreintes digitales inconnues
relâché deux heures plus tard....
il ne comprend pas toutes les questions
ce qui est dit
maghrébin qu'il est
en partant il remercie les policiers
remercier de quoi ?
J'aurais voulu qu'il se redresse,
ne surtout pas dire merci.
Cette femme, c'est différent
c'est sa pudeur a elle, elle qu'elle met en avant
soir, avec le chariot
c'est tout.

© Djalila Dechache


extrait du recueil "Commencements" - éditions Marsa



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 06:49

 

2716576473_ce6b018455.jpg

http://www.flickr.com/photos/laverite/page2



Il y a
des regards
très regardants
qui regardent beaucoup,
perçants.
Certains vous ôtent le visage
restent les stigmates.
D'autres - très puissants -
peuvent vous extirper
un bout de l'âme :
il faudra plusieurs jours pour vous reconstituer.

© Djalila Dechache



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 07:29

 

d9f3bc42.jpg

http://image-animation.centerblog.net/



Elle surgit de nulle part, chargée de ses marmots, poussette
panier, papiers, sacs....
Jolie, sans âge précis, impassible.
Elle apprend que son tour sera long à venir,
s'éloigne du guichet du consulat.
La revoilà, un peu plus tard à l'heure du déjeuner
elle se range dans un angle de la salle d'attente,
nourricière silencieuse et pudique
cercle de sa progéniture
elle semble vieille d'un coup
elle reproduit une scène enfouie dans sa mémoire
quand elle était elle-même petite fille
masse voûtée, noire de voile, chœur lourd :
O femme, magnifique vivante
tu portes le temps.

© Djalila Dechache



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche