Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 07:56
Tes palais de givre…

 

 

 

 

Par les espaces bleus
Où se confond la nuit
Tu vis libre et heureux
Dans tes palais de givre.
Mais penses-tu seulement
A celle qui attend
Dans l’ennui de la ville.
Tes pas sur la neige
Laissent l’empreinte du silence,
Pendant qu’un soleil pâle
Se couche sur l’Ariège.
Serre sur ton cœur
Mon pauvre cœur qui tremble.
Et tandis que mon visage repose
Dans l’ovale de tes mains,
Que viennent l’émerveiller
Les baisers de l’éternel été.

©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 07:33
Mélancolie – Edgar Degas

 

 

 
 
 
Je n’ai rien à te donner
Que les mains blanches de l’hiver
Je n’ai rien
Que des bouquets de sèves mortes,
Mon âme est désertée
Sans ta chaleur
Sans les rivières de sang vif
Qui irisent
Les pétales de tes lèvres
Les ruisseaux de tes veines.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 07:41
J.B. Arnaud-Durbec - Commune de Paris, construction d'une barricade

 

 

 

 

 

Comme un fleuve en crue,
Monte la révolte des humbles,
Par la rage contenue
Dans leurs poings serrés,
Et leurs veines gonflées.
Les mots sont restés impuissants
Devant l’insolence du monde.
Trop de portes se sont fermées,
Trop de coups sont tombés,
Et le temps ignore les blessures.
Chaque matin éveille
Les mêmes souffrances,
Et le désespoir s’écrit toujours
Avec les mêmes mots.
Mais un jour,
Des mains de la colère,
Jaillira la force irrésistible
Restituant aux hommes spoliés
Leur terre de liberté.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 07:22
Les Mains des Amants – Auguste Rodin / Crédit photo : Flickr/ Wallyg

 

 
 
J’irai te chercher
Au milieu de la nuit
Quand du silence renaît
La mémoire de ton visage.
Sur le miroir,
Tendu par le destin,
Nous nous dévoilerons
Dans le ballet hésitant
De nos mains.
Alors s’ébauchera
Un intime face à face,
Pour s’approcher, se dérober,
Se donner, se reprendre,
Mimant le jeu d’amour
Toujours recommencé.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 07:37
Cœur en fleur

 

 
 
 
                                               Nul ne sait où se croisent les lignes…
 
Nous nous sommes aimés
Sans avoir pris le temps
De nous connaître
Sur la foi d’un baiser,
D’une caresse
Et de nos corps étonnés
D’un même frissonnement.
Entre tes bras,
Je fondais comme neige,
Respirant le bonheur
De la grève sous l’écume,
De la terre où se penchent les blés,
De la rosée où s’enivre l’aurore.
Tu me donnais la volupté
De tendresses oubliées,
Et j’étais la voyageuse
Arrachée au désert,
Buvant la vie peu à peu
Pour ne pas en mourir.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 07:43
Savoir donner
 
 
 
 
Ouvrir ses mains,
Ouvrir son cœur
Comme une vaste fleur.
Savoir donner son temps
Un regard, un sourire,
À celle qui attend
À celui qui espère.
Savoir se souvenir du partage du pain
Et des sources offertes.
Savoir donner
Quand on n’a presque rien
A ceux qui ont le moins.
Savoir se séparer
Des choses que l’on aime,
Se faire un peu de bien.
Et s’enrichir soi-même,
En emplissant son cœur
Des bonheurs que l’on sème.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 07:33
Le massacre des innocents, Léon Cogniet

 

 

 
 
 
 
Dans les limbes de la nuit
Se déploie l’inflorescence
Des mains des enfants jamais nés,
Et de ceux qui n’eurent pas le droit de vivre.
Mains des innocents
Suppliciés dans les chambres à gaz,
Crucifiés dans les forêts du Rwanda,
Martyrisés en terre d’Algérie,
Mains implorantes,
Des pays de soif et de faim,
Survivance médiumniques
De souffrance et de mort,
Que l’on  voudrait pouvoir
D’un simple mot
Restituer au monde.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 06:32
Fleur du désert...

 

 

                                          « Je meurs de soif auprès de la fontaine » (François Villon)
 
 
Au cœur des nuits sélènes
Quand la mer est un voile
Parcouru de silence
Où frissonnent des ailes de lumière,
J’ouvrirai mes doigts
Comme une fleur des sables
A tes mains émouvantes,
Pour que ta bouche, trop douce
Parte à la découverte
Et s’abreuve
Dans le bruissement infini
Des mondes
Aux sources secrètes de la vie.  
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 06:39
Vénus africaine, Charles Cordier, 1851
 
 
 
 
Moulage d’airain et d’argile
Vénus noire au sourire d’infante
La nuit file de brocart
L’orbe de tes cils
Femme fleur de tous les désirs
Auxquels nul ne se dérobe
Rose de pluie
De sable et d’écume
Refoulés par le souffle
De toutes les impatiences
Pour vêtir de nudité
Les étoiles nubiles
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 06:29
Palmiers à Bora Bora

 

 

 

 

 

Je m’en vais mon amour
Loin de ce monde embrasé
Par les fournaises de l’été,
Ou de ces terres étouffées
Par les pluies meurtrières
A l’heure des moissons.
 
Je m’en vais irrésistiblement
Sans avoir connu tes caresses
Ni la passion de tes baisers
Mais toujours
Avec ce rêve de palmes
Courbées
Sur les eaux bleues.
 
©Denise Bernhardt

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « Le chant des Nébuleuses », aux éditions JEBCA, collection l’Immortel.




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche