Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2022 2 01 /03 /mars /2022 07:38


 


Ce n’est pas le manque d’idées
qui désole la plume de l’écrivain,
mais la blancheur ce cette page
qu’elle ne peut combler...


©Lydia Montigny  

Extrait du recueil « Exquis Salmigondis » aux Editions BoD-Books on Demand - Paris          
 
 

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
28 février 2022 1 28 /02 /février /2022 07:44
©Photo J.Dornac

           
       

 

                                                      Il vient du pays des énigmes
                                                      sphinx ou héron allez savoir
                                                      Il pose pour Giacometti
                                                      regard lointain    indifférence .


                                                                                                                  
          Il tient de l’armure et du prince
          un fuselage séculaire
          gris-perle savamment lissé
          apesanteur et gravité

 

                                                      Sentinelle des fraîches eaux
                                                      bleu samouraï des roselières
                                                      il se défait de son ego
                                                      pour n’incarner que son lignage

 

           Il veille à n’avouer jamais
           quel moment prévaudra
           pour son envol ostentatoire
           subreptice et vif soulèvement

 

                                                       Il réinvente l’immobilité
                                                       entre deux glissements muets
                                                       vers un ailleurs d’enivrement
                                                       et de solitude héraldique


                                                              
                        Il vole un temps à hauteur d’homme
                        assez pour que l’incise du départ
                        laisse stupéfaits les marmots
                        cachés dans le feuillu des berges

 

                                                              Fine lame au ras des étangs noirs
                                                              Il laisse à l’abandon ses ailes
                                                              Et s’offre à changer en statue
                                                              Sa masse frêle et ses bras refermés

 

©Pierre Guérande            
 
 
 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 07:32

vol au-dessus d’un nid de pavés

 

 
 
Merveilleux humour de Claude ! A se procurer le plus tôt possible !! (Jean Dornac)
 
 
 
Pour une bonne manif, il vous faudra, dans votre sac à pain :
du personnel qualifié avec une moustache à la Staline,
un cabas de revendications : pas besoin qu'elles soient fraîches,
 
une poignée de syndicalistes de tout poil, prêts à battre le pavé,
 
des affiches, banderoles, ballons et calicots recyclés (pour ceux d'il y a trente ans, on prévoira un coup de peinture),
 
quelques tambours, trompettes de nouvel-an et autres casseroles comme orchestre symphonique,
 
une confrérie de brailleurs à défaut des pleureuses qui sont en grève,
 
beaucoup de rouge qui tache,
trois douzaines de mégaphones (avec des piles neuves achetées sur la caissette du patron),
 
un p'tit gars pour compter les manifestants : pas besoin qu'il ait fait Polytechnique, juste qu'il sache multiplier les chiffres des flics par deux ou par dix,
 
quelques trotskistes à la retraite, question de recycler les seniors de mai 68,
 
deux-trois actionnaires enchaînés, genre bourgeois de Calais,
 
une guillotine en carton-pâte, juste pour rappeler au Roi qu'on a de la mémoire,
 
une bande de gilets jaunes : ne pas prendre ceux qui sont en train de griller des saucisses... Au fond, prenez-les tous, Dieu y reconnaîtra les siens !
 
Bref, la moitié du bon peuple pour montrer aux bourges qu'on ne se laissera pas faire !
 
 

©Claude Luezior


 
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 07:38


 


elle me sourit de la pluie
avec laquelle elle ébauche la tendresse
c’est l’herbe abattue sous la pesanteur de l’envie
ses yeux traînent sur les cimes du coucher
leur tendresse est peinte sur ses lèvres fines
mon âme la cherche chaque été
elle est l’empreinte de cette feuille éblouissante
c’est la pureté de ce rocher vierge
seule la pluie me lave les péchés de mes tristesses passées
j’attends le levant tel un oiseau pétrifié
au-dessus d’un seau renversé
 

© Elina Adam                                     
 
 

 

 

 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
25 février 2022 5 25 /02 /février /2022 08:14


 

 

Si tu ne dors pas
Au creux de la ville immobile,
C’est que j’ai laissé dans ton coeur
Les mille parfums de l’amour,
Et sur ton corps
Des myriades de baisers
Qui palpitent
Comme sur les étangs
Les flocons duveteux du printemps.
Les moments de bonheur
Se délitent
Dans la brûlure de l’absence,
Et nous gisons
Sur les sables de la nuit
Pareils à des nacres veinées
D’une même blessure
De laque rose.

 

©Denise Bernhardt  

 

Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.                                      
 

 

 

 


 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 07:33


 


15 mars
Le monde repoussé s’éloigne dans l’espace
Et je puis résister à ses coups de boutoir
La guerre et la terreur ne mènent qu’à l’impasse,
Aux étals surchargés dans un vaste abattoir.

16 mars
Qu’est-ce qui s’accumule à l’étal des années ?
Rides barrant le front, ocelles sur les mains,
Echine s’arcboutant aux parois des journées,
Fatigue dans les yeux, figure en parchemin !

17 mars
Visage en parchemin ressemble au palimpseste
A décrypter sans faute avec un décodeur.
Son message caché ne devient manifeste
Que si mon empathie égale mon ardeur.

A suivre…  

 
© Luce Péclard

Extrait du recueil de Luce Péclard, « LE GUÉ DES JOURS » aux éditions du Madrier                                    
 

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 07:26

J’ai le plaisir d’accueillir un nouveau poète pour Couleurs Poésies. Gérard Leyzieux sera régulièrement publié comme chaque auteur ! Réservons-lui un bon accueil !! Bienvenue, Gérard !!

 

 

 

Ces bruits d’air
Bruits de vents et de plaine
Bruits t’éviscèrent le temps
Souffle y erre à plaire
Éclatement étale ton espace sur les jours survenus
Brise d’éther lunaire
Une main se serre
Un désert austère sur l’étendue
Et toujours ces vides diserts
Sur l’horizon mêlé d’ondulations inattendues

 

Poèmes extraits du recueil « Et langue disparaît » paru aux éditions Stellamaris (2018)
(http://editionsstellamaris.blogspot.com/2018/09/et-langue-disparait.html)

 

 

 

©Gérard Leyzieux
     
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 07:51


 

 

Humer l'humour
Au jour le jour...

 

On attend que le jour se lève
pour se dire : ‘' Bonjour ‘' !
Un exorcisme comme un autre
Il est donc permis de s'interroger
Se lèvera-t-il le jour ?
Ou bien restera-t-il couché au pied...

 

S'il était libre le jour, libre comme bonjour,
Se lèverait-il le matin ? Pour sûr que non !
Il ferait plus souvent qu'à son tour la grasse matinée
et même la grâce mâtinée !
Avec un  ! Circonflexe et circonspect !
Et plutôt deux fois qu'une, je vous le dis
car Rien n'est moins sûr que le jour !
Il y a trop souvent ni à boire ni à manger !

 

Le jour a un job instable
c'est un intermittent du spectacle !
Histoire de voir du pays, il fait les 3x8 avec la nuit
La nuit qui dort d'un œil
ce qui nous fait 365 jours fois 2 =730
(et les ¾ somnambules à rayer du calendrier !)

 

Il y a le jour très court qui court à sa perte
du genre ‘' tu ouvres l'oeil et paf tu meurs! ''
Il y a aussi le jour-Feuilleton sans sujet principal :
ta vie qui devient série télévisée nulle
qui essaie de fidéliser ses acteurs :
des histoires à dormir debout
pour noyer le poisson... d'avril ou surgelé

 

En résumé : Présent plombé de ‘' déjà vu ''
Futur embrumé d' ‘' allez savoir! ''
La vie au jour le jour quoi !...

 

Alors BON JOUR ou pas ?
Bonjour le moral
pour oser dire « Bonjour ! » au saut du lit !

 

©Jeanne CHAMPEL GRENIER            
 
 
 
 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 07:41

 

Chapitre :         II

 

Toujours la bouche
Prend ses aises
Quand vient l'hiver

 

Et c'est seulement l'été
Que la main
S'ouvre un parcours.

 

(Un chemin d'été la poésie
Quand la main aide la bouche
Car « une voix sans doigts perd tout pouvoir »)

 
©MILOUD KEDDAR  

Extrait(s) de CHEMINS DE SOI de MILOUD KEDDAR aux Éditions « Flammes Vives »          
 
 

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 07:54

Bonjour vous tous, amis de la poésie, femmes et hommes qui aiment la beauté et la réflexion, permettez-moi de vous proposer le nouveau recueil de David Chomier.

 


On accroche tout de suite à ce titre qui donne envie de lire les poèmes de David.

N’hésitez pas à demander votre exemplaire à l’auteur !        
 


 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche