Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 04:33
Arturo Michelena, Miranda en La Carraca, 1896

 

 
 
Au creux de la solitude
Je t’appelle, Amour !
Pourquoi m’oublies-tu
Est-ce mépris ou ingratitude ?
 
Souvenir des temps à deux
Nostalgie des temps heureux…
Image de l’enfance
A l’époque de l’innocence…
 
Que s’est-il passé
En si peu d’années ?
Pourquoi l’amour m’a-t-il abandonné
Me laissant comme pétrifié ?
 
Quelle vilaine sorcière
Sur moi a jeté son sort
Ou quelle jolie fée
S’est trop regardée jusqu’à m’oublier ?
 
Y a-t-il un grand horloger
Dans cet univers des oubliés ?
Je croyais que l’amour était roi
Mais qu’y a-t-il d’autre que soi ?
 
Chaque cœur devrait trouver
Un autre qui d’identique façon
Saurait l’aimer jusqu’à
L’admirable abnégation…
 
Mais ce rêve de merveilles
S’efface avec les rides
Les mots s’essoufflent
Et les souvenirs se cachent…
 
Je voulais croire en toi, l’Amour
Pourquoi être parti
Sans laisser d’adresse
Et t’être inscrit bêtement
Aux abonnés absents
Ou aux personnes disparues ? …
 
©Jean Dornac
Lyon, le 2 septembre 2018
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 04:25

 

Ma première rencontre avec des lectrices et lecteurs qui le souhaiteraient se déroulera dans 11 jours, le 14 septembre, dans les locaux de la Société des Poètes Français, 16 rue Monsieur Le Prince, 75006 Paris.
 
Ci-dessous l’affichette consacrée à cette séance de signature.
 
J’espère rencontrer celles et ceux qui le pourront, ce jour-là.
 
Au plaisir de vous rencontrer !
 
Jean Dornac
 
 

 

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2018 7 02 /09 /septembre /2018 06:52
 
 
 
 
Il était né un jour où j’étais sans aMI,
Lorsque les foins coupés s’étalaient sur le SOL,
Parmi la paille sèche et un gong qui géMI,
Là-bas près de la porte qui va vers l'entreSOL.
 
En ces mois de regain, vers midi et deMI,
Un dimanche, je crois, j'en ai fait mon creDO.
Tout avait été mis près du grand paraSOL
Bien fermé pour l'hiver allant en crescenDO.
 
Entre quelques éclairs, la pluie avait ausSI,
Rempli un vieux bidon au rythme d’un ronDO
Graduant sa douleur d’un espoir désiRE.
 
Elle tremblait très fort, après avoir erRE...
Récupérée enfin sous l'orage enneMI
Elle avait bien mis bas un agneau endorMI.
 
©Robert Bonnefoy
 
Acrostiche en sonnet et musique sur les premières notes de « Il pleut bergère »

 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 06:40
Photo issue du blog le Monolecte d’Agnès Maillard

 

 

 
pas
d’alto
sans
archet
 
pas
d’arc-en-ciel
sans
soleil
 
pas
de colombe
sans
roucoulade
 
pas
de voûte
sans
pilier
 
pas
d’amour
sans
corps à corps
 
pas
de flamme
sans
étincelle
 
pas
de femme
sans
écrin 
 
©Claude Luezior
 
Extrait du recueil « Mendiant d’utopie » aux éditions L’Harmattan
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 06:54
 
 
 
 
Dans le jardin miroitant le soleil en déclin,

Les rires d’enfants effleurent

Les massifs en robes fleuries

Et les jupes libres de l’été.
Eclipse. Couleurs figées.

Deux taches sombres cheminent lentement,

Féminité des regards

Violence de l’ombre

Sur les corps voilés.
Eclipse. Lumière violée.

L’homme l’a dit.

Le ciel déverse ses dernières rougeurs 

Embrasant la roselière de la rive limpide

Où les cygnes sifflent la fin du jour

Comme un appel aux sombres passantes.
Eclipse. Sons assourdis.
Dans le jardin aux verts exubérants

Roussis par l’astre solaire

Les regards baissés se font fenêtres de l’invisible,

Deux cœurs enfermés en quête d’identité ?

Tout près protégée par la pénombre médiévale

Une forme sœur enrobée de bleu profond

Émerge de la vieille ville à la pierre ancestrale,

Visage de tissu

Emmuré aux yeux noirs,

Le teint de l’âme en quête de liberté ?
Eclipse.  
 
©Nicole Portay
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 06:37
De la douleur à l’apaisement

 

 
 
 
 
Brusquement, elle ressentit, dans le bas du dos, une douleur fulgurante, si intense qu'elle crut que le ciel allait lui tomber sur la tête. Ce n'était pas un petit truc ni un trucage mais un monstre effrayant qui saccageait tout sur son passage. Oui cette douleur était d'une encombrance noire. Et dans le corps de la pauvre femme, ça chavirait, ça s'émiettait, ça s'effritait, ça se gondolait. La bête lui suçait même le sang comme un vampire, elle venait lui lécher, de sa langue rêche et brûlante, le vif de ses espoirs, elle broyait et cisaillait ses neurones. Cette situation apocalyptique était insupportable. Non seulement les ruminations, les plaintes et les pleurs ne servaient à rien, mais elles étaient coûteuses en énergie, lui infligeaient une vie étriquée, voire infernale. Elle devait absolument trouver une solution. C'est ainsi qu'elle laboura ses terres intérieures, y traça un sillon d'espérance. Elle se créa des mondes et des rêves nouveaux, s'inventa de nouvelles faims.
 
Et puis elle comprit que cette douleur, il fallait qu'elle l'accepte et l'intègre dans son quotidien. Elle reprit alors confiance en elle.
 
Demain, le soleil brillera encore.
 
Demain, elle accueillera à nouveau dans sa tête, des bals, des fêtes, des carnavals et tout son intérieur brillera comme un fruit d'alkékenge...

©Michèle Freud
 



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 06:29
J’ai le plaisir de vous annoncer ma première rencontre avec des lecteurs grâce à l’honneur que m’offre la Société des Poètes Français dans ses locaux, le 14 septembre, rue Monsieur le Prince à Paris.
 
Ci-dessous l’affichette consacrée à cette séance de signature.
 
J’espère rencontrer celles et ceux qui le pourront, ce jour-là.
 
Au plaisir de vous rencontrer !
 
Jean Dornac
 

Partager cet article

Repost0
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 07:08
 
 
 
 
Passagère d’un monde
Imprévisible et improbable
Où tout peut arriver,
Fractale incertitude
Au-dessus de l’abîme,
 
Je reste reliée
A mes divins haubans,
Autre réalité
Qui toujours me ramène
A ma passerelle intérieure.  
 
© Luce Péclard

Extrait du recueil de Luce Péclard, « LA FORCE DE L'ELAN » aux éditions du Madrier
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 06:45

 

 
 
 
 
Neige des amants
neige du temps aboli
neige rouge
rouge-passion, peau à peau
rouge incandescent, souffle à souffle
rouge-crépuscule, songe à songe
 
Il neige rouge.  
 
©Nicole Hardouin.
 
Extrait du recueil « Fontaines carnivores » diffusion : Libraire Galerie Racine




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0
26 août 2018 7 26 /08 /août /2018 06:45
Jeanne Julie Louise Le Brun se regardant dans un miroir – Œuvre d’Elisabeth Louise Le Brun
 
 
 
 
Savons-nous pourquoi le miroir
renverse l’apparence
et fascine les yeux
au delà du reflet ?
 
Rencontrer son image
suspendue à un mur
par la seule magie
du regard sur la glace
n’est-ce pas entrouvrir
la porte secrète
qui donne sur le rêve ?
 
A peine quelque pas
et la lumière du visage
se dilue dans l’espace…
aucune empreinte…
aucune ride…
sur le lieu de rencontres…
 
L’écho de l’apparence
s’est volatilisé
et le miroir immobile
comme le chasseur à l’affût
attend sans impatience
qu’une nouvelle image
apparaisse un instant
dans la joie de son œil !  
 
© Victor Varjac
Antibes, février 1997

Extrait du recueil « Le chemin des rêves » aux éditions Chemins de Plume




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche