Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 06:29


 

 


 
Avant que de tourner la page
Du testament des infinités
J'ajoute un dernier gribouillage
Au parchemin de l'éternité

 

J'étais, je fus et je serai
Ce galet luisant sur la plage
Ce chat qui revient ronronner
Le souvenir et le présage
La mélancolie en-allée
 

© Leafar Izen
 

 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 06:27


                                               
 

 

Assis sur le muret de pierres sèches du courtil, je guettais la clarté vespérale quand la lune rousse* apparut dans sa robe d’organdi.
 
D’où venait-elle ?
 
D’une fête où les feux de la terre lui donnèrent ce nom ?
 
Dame Rousse portait en elle la braise et le chant des volcans.
 
Emerveillé, je retenais mon souffle.
 
C’était comme si les pinceaux du peintre de Vienne m’offraient la grâce.
 
La lune rousse montait, sereine dans le ciel indigo.
 
Au chant du hibou, elle se métamorphosa et devint la Danaé de Gustave Klimt.
 
Avec deux soleils dans les yeux, elle virevoltait sur la voie lactée.
 
Symbole de la beauté charnelle et sensuelle, ses hanches s’enroulaient de tendresse.
 
Elle dévoila son intimité dans ses attitudes les plus secrètes.
 
A la quintessence de la volupté, la porte du paradis s’ouvrit et les étoiles dansèrent sur une valse de Chopin, assurant des lendemains qui chantent.
 
 
La lune rousse commence chaque année le premier jour de la nouvelle lune suivant le dimanche de Pâques.
     En cette année 2021, elle arrive lundi 12 avril.
 

le douze avril 2021
                                                                                                                                      

Morpho - ©Roland Souchon
www.rolandsouchon.com  
       
 
 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 05:12

 

 

Homme au milieu des choses
Toujours vigilant, jamais indifférent
Je suis heureux de vous inviter,
En toute amitié, à partager
Au gré des arcanes du temps,
A travers mots et maux,
Mes émotions, mes colères,
Mes révoltes, mes amitiés
Les amours de ma vie,  
Mon amour de la vie
Sans jamais oublier que
Riches de nos différences
Et du devoir de tolérance
Nous appartenons tous
Avec nos qualités, nos défauts
A un immense archipel humain.
Je suis heureux            
De vous inviter à me suivre
Sur les chemins
De mes Errances choisies,
Au moment où tant d’humains
Sont, sans l’avoir souhaité.
Injustement jetés sur les routes,
Pour avec Vous
Semer des graines de Paix.

©Gérard GAUTIER
 Saint-Brieuc décembre 2019

 Ambassadeur de la  Paix          
                                      

Site : http://www.blanccestexprime.fr


 

 


 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 07:02
Sommeil réparateur, Tableau de Vladimir Kush©


 

 

 

Alors la nuit... lorsqu'il fait beau...mezzo forte...pianissimo
Je dors d'un trait qui tombe à l'eau
C'est un sommeil qui irradie, des ors coulant sur les courtines
Voile funèbre ? Voile à berceau ?
Voilà le calme d'outre-flots qui se décline en fleurs d'épines
de longs calices en apnée qui se révèlent sans un bruit
des girofrêles ou des hublots selon la folie de la nuit
par où s'infiltrent les oiseaux, les sombréros, les boléros
C'est la question des rimes en haut
des Juliette et des Roméo...
Dans la verdeur du parfum d'eau, on ressent au fil de la peau
le bruissement des étamines mine de rien et c'est très beau
On goûte aussi à leurs couleurs mezzo forte... fortissimo
qui vous pianote un peu la peau

J'ai près de moi toutes les clés de cet orgue des profondeurs
celle du sommeil de prestige où tout vous est enfin rendu
La pesanteur n'existe plus ni ses poignantes adhérences
Les infinis bleus se mélangent, rien n'est perdu
La voix arrive à fleur de cœur :

« Laisse courir les turbulences qui ont tenté de te noyer
ton cœur est neuf et accordé à la symphonie positive
Vois-tu combien les jours s'éclairent à la lumière de tes nuits ?
Les jours vécus sont des mirages bien déployés
Prépare-toi au grand silence, toi l'intuitive ... »

© Jeanne CHAMPEL GRENIER                  

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 06:35

 


 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2021 5 23 /04 /avril /2021 06:44
Le passage - ©œuvre d’Eliane Hurtado


 


Les hommes traînent à leurs pieds
Les chaînes de l’éternité
Bien lourdes à soulever
Dans ce noir sidéral,
Une légère mélopée pourtant
S’élève doucement
Aux sources troubles de la mémoire.

L’entendez-vous ?

C’est une larme mélancolique
Faite de cristal et de givre
Qui brille
Dans la nuit des temps.

 

©Eliane Hurtado              
 
 

 

 


  Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 06:39


 

 


Si je devais mourir et puis renaitre je serais amérindienne,
Je laisserais mon esprit planer dans le ciel,
Je serais l'aigle qui survole les plaines.
Si je devais mourir et puis renaitre je serais une flûte de pan,
Je ferais répondre ma voix au multiples nuances dans le vent,
Si je devais être a nouveau j'éclorais dans un tipi,
Près d'un feu qui unit les grands esprits,
Si je devais mourir et puis renaitre, je fleurirai aux côtés d'un grand chef,
Un sage qui m'apprendrait la vie et tous ses reliefs,
Si je devais mourir je mourrai sur-le-champ,
Le corp allongé sur la terre fertile d'un champ,
Si je devais renaître je prendrais mon temps,
Je laisserai les germes de blé caresser mon visage en se balançant,
Je serais amérindienne,
Le corps aussi léger que l'esprit qui l’entraîne...

 


©Djida Cherfi
 17/04/2021.
 

 

 

 


  Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 06:29
Ma colombe - Oeuvre d'Etienne Fatras

 

 

 

Cadeau de ce premier avril
Un bel après-midi chaud et ensoleillé.
Alors j’ai tout abandonné,
Plus tard de mes activités, je reprendrais le fil.
Dans mon sac j’ai mis un livre,
Mon carnet et un crayon.
J’ai laissé le confort douillet de la maison,
Au jardin, enfin, je me sens revivre.

Allez savoir pourquoi mes poésies
Eclosent avec les fleurs
Est-ce leurs couleurs
Qui m’ouvrent l’esprit,
Est-ce le chant des oiseaux
Qui me dicte les mots ?
Prodige de l’écriture
Mieux que la photo
Pour immortaliser un instantané,
Pour fixer cette pensée fugace…
Un enfant dans quelques années
En fera la lecture
Et ces quelques mots
Enjamberons le temps qui passe.

Nous ne sommes que les feuilles
De l’arbre de la vie
Qui renaissent à chaque printemps.
Inutile de porter le deuil,
Ces mots sont la trace de mon esprit
Qui s’est inscrit dans le temps…


©Etienne Fatras  
 Jardin d’horticulture Reims le 1er avril 2021

 
 

 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 06:37
Mont Saint-Michel - Photo Jdornac©



Deux arts en dialogue : poésie et photographie - D’après les photos de Jean Dornac au Mont Saint-Michel

 

Sur les sables humides, comme sur les limbes,
entre la mer et la terre, je  traverse l’infini
le regard rivé sur le rocher,
sur la flèche qui perce le ciel,
 
sur le pont-levis, devant la grille de la forteresse,
mêlée à la foule qui coule dans les ruelles en pierre
sous la protection des bons esprits de la terre, les lutins,
et ceux du ciel, l’archange Saint-Michel,
 
très haut, au point de la flèche, aux cieux,
de son épée levée Saint-Michel chasse les mauvais,
à l’entrée de l’église Saint-Pierre, Jeanne d’Arc
est à l’écoute de la voix mystérieuse de l’archange,
 
dans le cloître, la lumière vert tendre de l’herbe
se marie au ciel qui tombe sur les remparts,
de son oeil jaune, inquiet, le goéland surveille
les ondes mornes de la mer houleuse,
 
je marche dans la solitude  des voûtes,
flanquée des colonnades tels les moines
qui s’y promènent pour se recueillir,
dans leur labyrinthe lumineux,
 
sur le chemin de ronde des remparts,
je hume l’herbe, le ciel,
les ondes brumeuses de la mer,
les sables mouvants de la presqu’île,
 
au réfectoire vide des moines,
déserté des siècles des vivants,
dans sa solitude de pierre et de bois,
je m’agenouille devant la croix,
 
le coeur  ouvert et pieux,
je prie pour un monde en désarroi
qu’il se retrouve en recueillement
à sauver la beauté sacrée.

©Sonia Elvireanu
 4.09.2020

 

 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 avril 2021 1 19 /04 /avril /2021 06:37


 

 

Voici mon serveur, il s’appelle Pilebook.
Vous pouvez lui faire confiance,
il est parfaitement clean,
aussi bien de face que de profil.
Alors, pour commencer,
voyons ce qui est proposé ce soir au menu…
Ah, voilà, nous y sommes…
Comme entrée, après une purée de pois
servie à la louche ou par le dos de la cuillère,
vous avez le choix
entre un nez en marmelade à la sauce hispanique
et un œil au beurre noir à la belge,
le premier enrichi d’une prune de pervenche made in Paris,
le second roulé dans la farine au goût sucré et si exquis
des gaufres de Bruxelles.
Ah non, pas de panique, on reste calme
avant d’écouter la suite :
Ainsi donc, en guise de plat principal,
nous vous recommandons vivement
soit un chausson de viande
agrémenté d’un froid de canard,
soit un authentique poisson d’avril
aromatisé d’un petit grain de folie.
Enfin, pour finir, on arrive au dessert
et, s’il-vous-plaît, ne restez pas là, comme ça, bouche bée !
Ce serait une erreur de supposer
que les carottes sont cuites.
On peut même dire que vous avez de la chance,
car, cerise sur le gâteau,
bien que j’aie opposé mon veto
à ce changement de protocole,
il a été décidé, ce soir,
que les loups ne se mangeraient pas entre eux.


©Michel Duprez          
 
 
 
 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche