Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 06:34
Au large – Luce Péclard
 
 
 
 
 
Sable ou roche, qu’importe ?
Battus des flots ou des rafales,
Nous marchons d’un pas sûr
A la lisière émerveillée,
Ayant quitté les crêtes
Et les névés abrupts,
Descendu les vallées,
Reçu les affluents.
 
Devenus nous-mêmes des fleuves,
Avec au cœur le chant des sources,
Nous voici dégagés,
A marée haute
A marée basse
Livrés tout entiers
Au balancement millénaire

© Luce Péclard
 
Extrait du recueil de Luce Péclard, « LA FORCE DE L'ELAN » aux éditions du Madrier
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Luce Péclard
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 06:34
Délie l'instant – Claude Luezior
Soul in fire (Âme en feu) de PAVLINA, acrylique et crayon sur papier, 150 x 70 cm
 
                                                                                                                    Poème inédit
 
 
distille encore les miels
dans le vaste alambic
de nos souvenirs
 
élague mes absences
au seuil
de ta porte
 
effleure-moi de tes mèches
pour que mon front
les reconnaisse
 
remplis ta carafe
de ce vin fort
dont tu as le secret
 
ajuste les années-lumière
au regard qui palpite
sous nos paupières
 
délie l'instant
comme on ouvre
la cage de l'oiseau
 
calligraphie
nos errances
en minuscules
 
allume sur tes brèches
le bougeoir
de nos confidences
 
décalque une fois encore
ces mots évanouis
qui nous ont fait vivre
 
dévoile-moi
l'épure sacrée
de tes désirs
 
© Claude Luezior




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 06:34
Pourrons-nous soutenir – Victor Varjac
 
 
 
 
Pourrons-nous soutenir
l’orbite sans regard
d’une force terrible
à laquelle… hélas
seconde après seconde
nous nous sommes livrés !...
 
Vite ! Vite !
Enrichissons nos mains
couvrons notre corps
de ce qui peu à peu
se dérobe à nos vies…
 
Cherchons ces petits riens
qui peignent le bonheur
sur le vitrail des jours…
 
Homme prends garde
l’attente n’enrichit
que l’autre côté du monde… !
 
Chargeons nos bras
d'un bouquet de caresses
dépassons notre cœur
pour offrir davantage…
 
L’éternité s’engraisse
de ce qui nous échappe
car l’amour éternel
n’appartient ici-bas
qu’à celui qui se donne
et qui ne triche pas…

© Victor Varjac
Antibes, le 25 octobre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 06:39
Printemps sauvageon – Béatrice Pailler
 
 
 
 
Printemps sauvageon, l’infini est pour toi une source où boire le ciel, une crèche où croquer le soleil. Et l’infini si vaste, impossible à connaître, tu le veux de chair et de sève, comblé de ton être, mais tout ton corps n’y peut suffire. Le monde fini est bien assez grand, il est à toi comme tu es à lui. Le marais fuyant, battu d’un vol farouche, est un autre toi-même. La dune herbée, mamelons doux, flancs sablés, est ce double que tu vénère. Bel enfant, fruit androgyne de la genèse, donne à chacun ta juvénile verdeur, laisse couler sur la terre le lait de ta mère.
Va, en semeur répandre l’incendie.
Va, l’arbre attend, tel un candélabre, ta flamme et le pré, ton pas, foulant, brûlant, le chaume d’hiver.
 
©Béatrice Pailler
Recueil « Sacre » 2016
Revue Les Amis de Thalie
Hors Série Hiver 2016 « Les feuilles du temps »
 
 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 06:49
Cocktail – Michel Duprez
Octavio Ocampo
 
 
 
 
Encore un petit morceau d’anthologie ? Allez, pour me faire plaisir… Et, s’il-vous-plaît, videz vos vers, que les paroles coulent à flots, ou alors balancez-les nous, qu’on les boive d’un trait après avoir porté un toast à la mémoire des espèces d’anchois passés entre les mailles de nos filets et qui n’ont évidemment aucune chance d’être un jour repêchés. Laissez au Temps le temps de vous juger, aujourd’hui c’est la maison qui régale : champagne à volonté !
Oui, pour toi aussi, la fine fleur, l’oiseau rare. Ah, mais mon cher ami, attends un peu… c’est quoi ce délire ? Un petit four ? Tu appelles ça un petit four ? Moi je dirais plutôt que c’est une vraie cata, ta strophe, et au gratin en plus !
 
©Michel Duprez




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Michel Duprez
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 06:43
Les âmes qui flottent (les poètes) – Djida Cherfi
Louis Janmot – Musée des Beaux Arts Lyon
 
 
 
Nous sommes des âmes qui flottent
au-dessus d’âmes qui se terrent.
Nous sommes des âmes qui virevoltent
dans un monde qui nous perd.
 
Nous sommes des âmes seules en errance,
âmes perdues et solitaires.
En perpétuel état de transe,
nous aimons flotter dans les airs.
 
Seules à se chercher au risque de ne jamais se trouver !
 
Des âmes individuelles
des âmes uniques et sans pareils.
Des âmes seules comme il n’en existe pas
et qui se cherchent dans les recoins
d’un monde qui n’en veut pas.
 
Des âmes qui s’isolent
pour mieux se retrouver et se reconnaître !
 
On se cherche dans un monde trop petit
on se protège dans un univers ou ensemble on grandit.
Ainsi, on rassemble nos esprits et,
on comble ce vide qui nous a unis.
 
©Djida Cherfi,
un jour à la rencontre d’une âme unique !




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 06:42
Voici revenu le printemps – Michel Bénard
Champs au printemps – Claude Monet
 
 
 
 
 
Voici revenu le printemps,
La terre est en effervescence,
Toute l’arborescence n’est plus
Qu’une explosion colorée
De rose, de blanc, de mauve,
Une fulgurance parfumée
D’essences légères et de sèves.
A la haute cime d’un grand platane,
Au cœur des jeunes frondaisons
Un merle siffle sa ritournelle
Vers l’azur à l’unisson.
De frêles violettes constellent le gazon
Où s’enlacent jonquilles et narcisses,
Secrète une pâquerette s’effeuille
Sous les premiers émois de l’amour.
De parades en roucoulements
Deux colombes amoureuses
Défient le monde innocemment,
Le printemps est revenu.
 
©Michel Bénard




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 06:40
Ne dis surtout pas – Ode
Oeuvre en titre : « Les Amants » monotype de Ode©
 
 
 
 

Où que tu sois mon ange bleu
Je te suis de l'âme et des yeux
Partout où tu es, je suis
De Séoul au Caire
Du Pérou aux Pôles et même à Angkor
Je suis présence aussi de corps
Je tiens ta main dans cet univers nucléaire

Que tu t'actives encor
À traîner nos vœux et transformer le monde
Qu'aujourd'hui tu sois sans grades
Et si Prince tu fus
Tu ne peux tourner le dos à nos anciens raffuts


Oui, j'en ai placardé des refus
Plus que la vie n'en impose
Tends-moi la main et après la pose
De fils de soie et d'ors cousus
Porte un regard sur nos amours dévêtues

Et si le miroir impavide en son vieux cadre à fleurs
Donne à ton âme un tain aux antiques couleurs
C'est qu'il ne taira ta vie en apartés
Qu'il te soufflera les mots du bleu de nos étés

 
Et
 
Vassal plus que jamais de notre estimé rêve
Dans cette bulle bleue où tu referas sans trêve
Les chemins de tes hier et de nos amours si belles
Tes yeux verront dans mes yeux des promesses d'aquarelles

 
Ode©
15 février 2003
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droit
Repost 0
Published by jdor - dans Ode
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 06:35
Souvent, je pense à toi – Jean Dornac
 
 
 
 
Souvent je pense à toi
Qui n’est plus revenue
Pour combler nos cœurs
Et nos désirs de bonheur
 
Je cherchais ta main
Tu me la refusais
Je cherchais ton sourire
Tu me rejetais
Je cherchais tes yeux
Ils étaient déjà ailleurs
 
Souvent je pense à nous
A ce que nous serions
Avec nos rides creusées
Nos visages et nos corps fatigués
 
Peut-être que l’amour
Aurait grandi
Aurait submergé nos esprits
Nous disant que peu importent les ans
Seul compte l’amour que nous aurions
L’un pour l’autre comme plus beau don…
 
Souvent je me demande
Ce que nous serions devenus
Si tu n’avais pas tant rêvé
A d’autres princes charmants…
 
Alors, tu aurais su me regarder
Pas seulement en surface
Mais à l’intérieur de mon cœur
Au plus profonde de mon âme
Là ou se construisent avec le temps
Les plus beaux et grands sentiments
 
Souvent je pleure en souvenir
Des espérances du jeune adulte
Souvent je pleure en souvenir
Des cruelles désespérances…
 
L’avenir s’est fermé devant moi
Le jour où tu m’as quitté
Sans un mot d’amitié
Juste avec une moquerie
Tu ne me reprochais rien, disais-tu
Et pourtant, tu m’abandonnais…
 
Ce jour-là, tu m’as fait connaître
Le goût amer et cruel de la mort
Mais encore le non-sens de la vie
Lorsque l’amour n’a plus envie…
 
Désormais, nous sommes deux solitudes
Ton prince charmant n’est jamais venu
L’amour ne m’a plus jamais visité
Mais en lui je crois encore
Car la vie n’a de sens que par l’aimer
De tout temps et pour l’éternité !...
 
©Jean Dornac
Lyon, le 7 mai 2017




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0
Published by jdor - dans Jean Dornac
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 06:32
Le seul moyen… – Robert Bonnefoy
 
 
 
                                    Le seul moyen de se débarrasser d'une tentation, c'est d'y céder. "
                                   Oscar Wilde
 
 
 
LE petit restaurant était charmant mais vide.
SEUL, je décidais donc, d'y entrer d'un pas lent,
MOYEN mais bien certain, avec un air candide…
DE la salle du fond, une odeur d'ortolan
SE propagea soudain pour finir en Sylphide,
DEBARRASSER son flux sous mon nez chancelant…
D'UNE main bien levée, je commandai, avide !
TENTATION !, plaisir ?, mon Dieu soyez galant !…
C'EST avec mes dix doigts que je jugeai, sordide,
D'Y donner l'hallali dans un sublime élan.
CEDER à cette chair fut pour moi l'Enéide.
 
©Robert Bonnefoy
 




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Repost 0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche