Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 09:45

 

lamour-beaux-habitsla-mer-chien-fusil-L-FGF1fI.jpeg

http://goafrica.about.com/od/africatraveltips/ss/africaplanner_3.htm



Ce geste amoureusement accompli
Comme une touche isolée sur le piano que l’on effleure du doigt
La main qui caresse l’épaule par simple fantaisie
Se laisse aller à se reposer dans la joie
Pour revivre les moindres détails d’une fleur à la boutonnière
Jeter son dévolu sur la poésie cristalline de l’heure
Où l’empreinte du pied séduit le sablier du cœur
Laisser planer le mystère et me pencher câline
À l’écoute d’un rien qui devient quelque chose
Et danser ce délicieux moment de tous les privilèges
Quand le clocher de la petite église au loin s’affine
S’enivrant des effluves de la rose
Avec fièvre rencontrer le sourire attaché à tes lèvres

Dans l’air tout est imprévoyance
Au sortir du jour rentrer dans les profondeurs de l’éternité
Prendre goût à la déterminance
Du chant de l’oiseau de plein vent
Le temps de se rappeler nos êtres aimés
Au cours de nos revenances et de nos cheminements
Les paillettes de soleil dans nos yeux ravis
Font une place à l’hallucinant attelage
De la nuit qui remonte comme un point sur un i
Le chemin des guirlandes de feuillage
Des bougainvilliers redessinant les balustres du balcon
Autour des courbes surannées des effets consolateurs
De la nostalgie de ton sourire coquin et de tes façons
Il passe nous voir ce souvenir visiteur
Éblouissant il s’assoit dans un bruit de cristal
Réécrivant le meilleur roman du siècle, un gars, une fille
S’invitent à l’écoute du caquètement des oiseaux
De la plage tropicale
Et toutes les chansons d’amour filent
Tout au long de la danse du volcan des idylles

Penché sur la margelle de mon épaule je t’aperçois
Apprivoisant l’arc-en-ciel des revenir
Toujours toi
Encore moi
Dans nos accoutumances d’hier et du futur

© Marie Alice Théard



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 08:59

 

projet_photo52_2012_51_froid.jpg

http://blog.sue-chi.fr/2012/12



Il y a une fille qui pleure dehors : la pluie !
à la dimension zombificatrice
le soleil et la pluie se rejoignent
et se donnent la main
les larmes aux yeux.

Soudain la terre commence
à être chaudement grave,
elle a de la fièvre
avec la réalité d’une mer hideuse
et pour mes mains
qui ont caressé le soleil
qui se love au creux d’une tombe,
le ciel devient bleu, l’amour
est beau à enfanter des étoiles.

Soudain ! ! !
la terre trébuche sur ses pieds
et m’écrit la mort en lettres rouges
de sangs
et de poussières.

© Yves Romel Toussaint
Poète - Hinche HaitiPoème


Poème extrait du recueil « Tremblements de cœur » écrit à deux plumes par Denise Bernhardt et Yves Romel Toussaint. Éditeur : Le Vert-Galant. Ce recueil est né à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 08:37

 

5699.jpg

http://kazaprof.blogspot.fr/2012/01/205-victor-hugo-le-manteau-imperial.html



                                                                    dédié à la mémoire de Boujimâ Hagour


Fier de mes origines
Mon nom n’est pas peint
Ma mère avait l’oreille fine
Papa n’avait qu’un seul teint.

Apis porte mon message
Sous tes ailes protège-le
Pour celui qui se veut sage
Mon malheur conte-le.

Parle-lui de ma ruche
N’oublie pas mon lit
Ne fait pas telle l’autruche
Revient avant la nuit.

Dis-lui, je suis né ici
Grandi dans cet endroit
Pourquoi m’exclure ainsi
Sans aucune forme de loi.

Dis-lui, j’ai brandi le fanion
Broyé le froid de la nuit
Plus que lui sans réunion
Mais je ne fais pas de bruit.

Dis-lui d’hier j’ai eu ma part
Alors qu’il était en retard
Pour arme ma poitrine
La cause était ma vitrine.

Qu’il veille sur les loups
Je n’attends pas de réponse
Rien ne vient en avance
Dis-lui, dieu est partout.

© Mouloudi Mustapha
Alger le 17/12/2013



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 08:24

 

vers-toi.jpg

Infographie © Thierry Deschamps



Perdu dans un océan de bonheur
Planant dans un nuage de fleur
Nageant dans un bain de douceur
Je t'attend mon cœur.

Et chaque instant
Volé au temps
Est enchantement
Émerveillement.

Alors mon âme décolle
Elle devient un peu folle
Et mes pensées s'envolent
Ivresse sans alcool.

Vers Toi mon Amour...

~~*~~

©Thierry Deschamps


http://www.desir.le-spleen-de-zarathoustra.fr/vers-toi.html



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:37

 

670x510_5986_vignette_Antipolis032.jpg

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/



Sans toi je ne suis
Qu’une amphore vide
De miel, de vin, et de parfums,
Et je descends doucement
Vers les sables livides
Où dorment les noyés
Sur le sein bleu des mers.
Je quitte le soleil
Qui me donnait la vie…
La lumière diffracte l’azur
Aux mirages des eaux.
Et tes baisers me suivent
Comme des fleurs marines
Qui sèment sur mon corps
Leurs corolles de pourpre.

© Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 08:21

 

poisson-v1.jpg

http://jipp.forumgratuit.org/t1293-bon-dimanche



Prendre exemple sur l’exocet
Aux nageoires en forme d’ailes !

Poisson volant sur l’air qui passe,
Il ne cesse de s’élever
De rêve en rêve, et en mirage,
Au-dessus de la mer inquiète.

Il échappe à sa condition
Dans l’élan de ses sauts planés.

Il glisse au droit-fil des reflets
Qui s’enchaînent à l’infini,
Navette inlassable et filante,
Etoile au long désir de ciel.

Soudain libre, enfin affranchi
De la pesanteur océane,
Des bas-fonds, des gouffres obscurs,
Et de l’abysse des angoisses.

© Luce Péclard


Extrait du nouveau recueil de Luce Péclard, « Pars si tu peux » aux éditions du Madrier



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 08:48

 

8_5lh3k.jpg

http://www.quizz.biz/quizz-222347.html



Dans le jardin,
Le baiser fou du vent
a plié l’échine des iris blancs.

Dans le ciel,
le souffle mou du vent
a poussé les stries des nuages blancs.

Dans le lit,
les gestes doux de l’amant
ont levé mon corps vers le pays blanc.

© Claire Prendkis



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 08:45

 

Vent.jpg

© Alain Percy



Le vent s’éparpille
poussant ici et là
les arbres endormis…

Les âmes vagabondes
s'appuient contre les vitres
des rêves aux pieds nus…

La lune courbe les ombres
et ensorcelle un espace
qui tourne dans nos yeux…

L’heure marche doucement
au milieu des odeurs…

Rien ne manque au silence
et l’on voit peu à peu
l’aube diaphane
encore ivre de ténèbres
parée des mille perles
de la brume naissante
qui bégayant
sur ses jambes trop frêles
déchire sa chrysalide
et apprend à marcher !...

© Victor Varjac
Antibes, le 7 juillet 2000


Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 08:41

 

b_dieu_est_humour1.jpg

© Ali Dilem



Dieu le Père s’impatiente, grognon.
De nouveau, il pose la terrible question.

Pressons, qui d’entre vous a joué au chimiste ?
Timidement, une voix s’élève, c’est moi dit le Christ.
Penaud, il baisse la tête, regarde ses pieds.
Dieu le Père hausse les épaules, découragé.

Comment, c’est toi mon fils, le fils de Dieu,
A ton âge toujours à faire le facétieux.
Inconscient, j’ai un nouveau Big Bang sur les bras.
Ce n’est pas toi, bien sûr, qui va démêler ce fatras.

En plus, comme d’habitude, il va falloir gérer la vie.
Qui va s’en donner à cœur joie, pleine de fantaisie.
Tu vas voir qu’elle nous pondra un nouvel homme,
Un gourmand, un croqueur de pomme.

Je sais que cela pourrait être pire,
Et que l’homme n’est pas un aussi triste sire.
Je m’inquiète pour ce gamin,
Qui malgré tout sait tendre la main.

Il est querelleur et batailleur,
Mais je crois que vaste est son cœur.
Tête folle, il reste libre de ses choix.
Finalement, elle n’est pas si lourde notre croix.
« Finalement, cela vaut bien une croix »

Allez, advienne que pourra, laissons le agir.
Quand à toi, files chez ta mère te repentir.

© Beatrice Pailler



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 09:08

 

Igor-9.jpg

© Igor Toguzati



Sois, et surtout ne suis pas.
En amour, en poésie,
Sois toujours seul dans la vie
Que tu réinventeras.

Dis-leur avec frénésie
Ce que tu penses tout bas
Sans donner ta langue au chat
Qui t’attend à la sortie.

Que les secrets que tu livres
Dégoulinent de mystère
Quand on braque la lumière
Sur la vitre de tes livres.

Sois l’amour, la poésie,
Mais ne te retourne pas,
Surtout pas, car c’est ta vie
Qui renaît à chaque pas.

© Michel Duprez



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche