Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 07:28

 

Isabella-Poulenard-2.jpg
© Isabella Poulenard



Je viens te parler de mon amour
Qui a conquis mes terres
A donné ses couleurs au printemps
A dévalé mes plaines
Avant même que je ne le connaisse


Le visage de mon amour
Est aux odeurs de mes rêves
Des hautes herbes de mon enfance
Ancré en moi avant même ma naissance


Il s'est roulé dans mes fleurs sauvages
Reposé à l'ombre de mes arbres
Il a marché mes forêts boréales
A sculpté des châteaux de sable
Dans les aires de mes sept ans


Je viens te parler de mon amour
Je l'ai rêvé avant même de le reconnaître
Venu des temps anciens
Un jour, il est venu à ma rencontre


© Ode

Extrait du recueil « Le Fleuve donne naissance aux Enfants des Etoiles » aux éditions Les Poètes Français – Paris


Prix Alain Lefeuvre 2010



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
Published by jdor - dans Ode
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:45

 

housse-de-coussin-france-eternelle.jpg

http://www.souvenirs-paris.fr



Ô peuple étrange, fait de mille couleurs
Et d’une foule d’immigrant
Mariant l’eau et le feu
Mélangeant les dieux
Souvent fier de ses rois
Avant de leur décoller la tête

Ô peuple si particulier
Comment, ailleurs
Pourrait-on te comprendre ?
La vie est singulière
Qui te donna les gloires
Avant d’imposer les humiliations

Mais de ton sein est né
Ö pierre précieuse, cette langue
Si raffinée, si délicate
Qui sait si bien dire « Je t’aime »…
De ton sein, par de grands esprits
Tu as offert au monde les Lumières

Dans la roue de la vie
Petit pays dans ce vaste monde
Tu n’es certes pas le plus insignifiant
Souvent tu montras la route
De l’essentielle liberté
N’oublie pas que les peuples t’écoutent…

Accepte ce bouquet de quelques poèmes
Que son parfum soit mon hommage
Pour toi qui me vis naître
Un jour d’automne français…

© Jean Dornac
Paris, le 18 juin 2010



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
Published by jdor - dans Jean Dornac
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 08:08

 

vieillesse_2539_w560.jpg

http://lencredesmots.over-blog.com/article-29002208.html



De la jeunesse à l’autre rive
j’avance à tâtons
sur l’imprudence du temps…

Hélas je ne connais
que l’ignorance
et le quotidien douloureux
car l’enfant que je suis
est encore à naître…

J’ignore malgré mon âge
l’identité réelle
de l’occupant de ma chair
mais je marche encore
au bras de l’espoir
même si je me trouve
sans cesse
à deux pas de l’erreur…

L’indulgence permet
de nommer la folie
sans m’évanouir
entre ses mains…

Et dans la tiédeur du rêve
loin du vertige
de l’ombre impalpable
et terrible
je découvre l’homme que je suis…
… alors saisi d’étonnement
je frappe le soleil
de colère et de joie…
… murmure de poussière
d’un monde inconnu
qui ne m’appartient pas…

© Victor Varjac
Antibes, le 4 novembre 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 07:44

J'ai le grand plaisir de vous proposer le nouveau recueil de Michel Bénard. J'espère que vous lui ferez honneur, vous qui appréciez Michel sur ce blog. J'en profite pour le remercier de la confiance dont il ne cesse de me faire preuve.

Jean Dornac

Capture.jpg

 

Sans-titre.jpg

Repost 0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 07:41

 

b062706d.jpg

http://guennbretagne.centerblog.net/rub-fleurs-.html



                                                  (Dédicacé à Laura Bessaoud)

Autour de toi regarde
N’oublie pas Dieu
Quiconque se hasarde
Regrettera une fois, vieux.

Décapsule ton cœur
Offre-lui la bonne voie
Sème et cultive ta sueur
Parle sans élever ta voix.

Libre, libère ton esprit
A l’écoute, soit attentif
Ne passe pas sur les cris
A chaque aube ses maladifs.

Pure, fidèle aime à l’infini
Ose, respect et droiture
On n’use qu’une seule vie
Caresse et panse les blessures.

Laisse la rose s’épanouir
La tombe sera clémente
Seul le bien doit t’éblouir
De l’aumône reste l’amante.

© Mouloudi Mustapha
Alger, le 20/08/2011


Cette dame mérite tout le respect et tous les honneurs pour l'amour qu'elle cultive pour tout humain épris d'amour et de paix, de foi et de respect, de patience et de tolérance... Que dieu la guide sur la voie du salut et la protège et protège son mari sa mère et son père qui ont su lui insuffler le sens du regard...




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 07:30

 

coquelicots_a_argenteuil.jpg

© Les coquelicots à Argenteuil – Claude Monnet



Champ de fleurs,
Senteurs de printemps.
Le vent s’emporte pris dans les charmes
De cet océan embaumé.
Jouent les pétales si colorés.

Mais voici la cueillette

Ne restent que des trognons aux effluves éventées.
Et puis l’envie
D’un amour fou
De passions dévorantes.

Champ de blé,
Chaleur d’été.
Le vent dessine des arabesques
Sur cette mer d’épis dorés.
Brillent ses vagues pleines de gaité.

Arrive la faucheuse

Ne restent que les moignons d’une beauté déchiquetée.
Et puis l’espoir
D’une faim assouvie
D’enfants rassasiés.

Champ en friche
Couleurs d’automne.
Le vent balaie les herbes folles
De cet océan libéré.
Valsent les feuilles mordorées.

Fouille la herse

Ne restent que les sillons d’une terre déchirée.
Et puis le rêve
D’une renaissance prodige
De futurs embellis

Champ de neige
Froideur d’hiver.
Le vent caresse la peau durcie
De cette mer toute engourdie.
Dorment les feuilles congelées.

Tombe l’averse

Ne reste qu’un bouillon d’herbe et de terre amalgamées.
Et puis l’idée
D’un sommeil apaisé
De rêves d’éternité.

© Thierry Deschamps



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 07:39

 

autoportrait-de-van-gogh-emile-bernard

© Vincent Van Gogh - Autoportrait



Doucement je gravis l’escalier du néant
Jusqu’à la chaise esseulée,
De la chambre mansardée
Fleurant bon l’huile d’œillette.
De recueillement en étonnement
Je place mes pas dans les tiens
Jusqu’au chevet de l’église qui prie
Toujours pour les stigmates ton âme.
Tout s’ouvre alors sur les champs de blés
Où explose la folie des sèves de la vie,
Entre la fuite d’un chemin
Et le vol noir des corbeaux.
Pour toi mon Prince halluciné
Je compose ce bouquet d’héliotropes,
Dans le mystère d’une nuit étoilée.
Par le secret qui nous lie,
Ensemble buvons ce verre de l’amitié.
Chaque jour où la lumière
Ebloui à nouveau ton horizon,
Sur le fronton de l’éternité
J’écris ton nom,
Vincent !

© Michel Bénard.

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 07:39

8864.jpg

http://www.notrefamille.com/




Je viens te parler de mon amour
Du feu qui consume
Jusqu'à l'âme de la chair
Jusqu'à la chair de l'âme
Engrossé par les vents venus de loin


Ce feu dont la braise brûle
Les entrailles du cœur
Du corps et des mots


Feu de joie, de chagrins, de douleurs
Feu qui à l'ombre des longues attentes
S'essouffle au fil de l'absence
S'enflamme de nouveau
À l'approche de son regard


Ce feu qui s'éteint lorsque la mer se déchaîne
Lorsque son désert atteint mes terres
Ce feu qui me consume entière
Se fait de braises et s'éteint au petit matin

© Ode

Extrait du recueil « Le Fleuve donne naissance aux Enfants des Etoiles » aux éditions Les Poètes Français – Paris

Prix Alain Lefeuvre 2010



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
Published by jdor - dans Ode
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 07:10

 

JEUNE-FILLE-AUX-CHIENS-FRAGONARD.jpg © Fragonard – Jeune fille aux petits chiens




Le temps d’un sourire
Et c’est toute la joie
D’un univers fabuleux
Qui pénètre en moi

Qu’est-il de plus doux
Que ce signe d’amitié
Délivré par une inconnue
Soleil de toute une journée

Est-il plus bouleversant
Qu’un sourire de l’aimée
Qui par ses yeux
Dit l’amour en beauté

Qu’est-il de plus lumineux
Que l’esquisse d’un sourire
Offert par un visage ridé
Et un corps plus qu’usé

Le sourire offert
Est une rose épanouie
L’ombrage d’un arbre
Aux temps torrides

Bondit, mon cœur
Danse, mon âme
Par le sourire entrevu
Un fugace instant

Souris, mon ami
A la caissière qui s’ennuie
A l’homme en colère
A la femme déçue

Tu leur offres
L’espérance et le charme
Sans calcul, gracieusement
C’est toi-même que tu donnes

© Jean Dornac
Paris, le 30 septembre 2010



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
Published by jdor - dans Jean Dornac
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 08:08

 

STA_0010-Christiane-Bertrand.JPG

© Christiane Bertrand – « Célestes calligraphies »



Quelle est cette ombre
qui balafre le ciel ?...

Son geste noir
éteint la lumière
et pousse la nuit
au milieu de l’aube…

L’espace d’une seconde
à peine l’instant
d’un souffle cuirassé
d’un miroir insolent
lance une nouvelle fois
la braise sur nos yeux…

Ce n’était qu’un oiseau
au plumage funeste
signe mystérieux
qui d’un trait sombre
souligne l’avenir
et emporte sans bruit
une étincelle de jour…

© Victor Varjac
Antibes, 2 août 2000

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Repost 0
Published by jdor - dans Victor Varjac
commenter cet article

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche