Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 07:31
©Patrick Galibert photographe professionnel

 

 

 

 

 

 

Dans la Paix
Il n'y a plus de souffrance
De pensée offensante,
La peur a disparu,
Le temps ne compte plus...

 

La quiétude est là
Docile et ronde aria,
Horloges et clochers
Se sont arrêtés
Laissant l'éternité
Devenir un été ;
Dans cet air presque chaud
Le vol des oiseaux
Suivra les arcs-en-ciel
Au pays des merveilles.

 

La violence ne sera guère
Qu'une erreur d'hier
Et dire qu'on fait la guerre
Pour cette Paix exemplaire...

 

Dans la Paix
Renait la liberté
Comme un tendre bouquet
D'étoiles et de sérénité.
La beauté de son âme
Sourira dans le calme
La Paix sera un jour
Notre ciel de Toujours...  

 

©Lydia Montigny

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 07:28
Œuvre de Louis Delorme

 

 

 

 

Combien de maillons différents

pour que la chaîne des bipèdes

aboutisse à l’homo sapiens ?

Mais tout n’est pas fini

nous prenons juste rang,

entre le passé jusqu’à nous

et le futur d’autres êtres

qui sauront prolonger

cette marche en avant

que constitue l’évolution.

 

Qui sait le but, la raison,

le mobile ?

Qui dans la nuit des temps

a décidé de mettre en place

le processus de vie,

de progression vers la conscience ?

 

Et pourquoi nous, hommes civilisés,

continuons-nous sans relâche

d’enchaîner nos frères

au travail,

à la roue,

à la chaîne,

à la peine,

sans donner à chacun

la part qui lui revient de rêve ?

 

Et pourquoi moi dans cette suite,

inséré à mon insu,

à mon esprit défendant

comme une simple appoggiature

dans la partition symphonique

en train de devenir cacophonie.  

 

©Louis Delorme  

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 07:28

 

 

 

 

 

Plus je descends la route

Et plus le lac s’enfonce,

Englouti dans le paysage.

 

Les Alpes qui le bordent

En deviennent géantes

Et soudain menaçantes.

 

A pleines dents elles mordent

La chair azurée du ciel.

 

C’est le grand rire des montagnes

Qui savent leur neige éternelle

Et leur mâchoire infranchissable.

 

Elles nous disent avec hauteur

Notre fugacité humaine.  

 

© Luce Péclard



 

Extrait du recueil de Luce Péclard, « LA FORCE DE L'ELAN » aux éditions du Madrier

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 07:43

 

 

 

 

 

Au parvis de la liberté se bousculent : rois

aveuglés de convoitise, bouffons tout droit

nourris à la cour des miracles.

L’impératrice, escortée par les bateleurs,

glisse sur les poussières de lune et des

nains couverts d’emplâtres inutiles

clopinent au bras de l’ermite.

 

Sur l’échiquier renversé, les cavaliers rient

avec les fous dévoreurs de tours, toue en les

entraînant vers une messe noire.

 

Tous se pressent en un flot dément.

 

©Nicole Hardouin.

 

 Extrait du recueil « Prométhée, nuits et chimères » aux éditions de l’Atlantique, collection Phoibos.

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 07:29
©Lydie Godbillon

 

Les temps sont fastes pour mon blog de poésies. Un nouvel auteur, Lydie Godbillon s’ajoute à la liste. Nous la connaissions pour ses magnifiques tableaux, j’en ai publié plusieurs avec divers poèmes d’autres poètes. C’est donc avec beaucoup de joie que je l’accueille en tant que poète et peintre. Je compte sur vous tous pour lui réserver un très bon accueil ! Jean Dornac

 

 

 

Son arc brille dans la nuit sombre,

À mesure qu’il traverse les ténèbres,

Mille étoiles resplendissent

Et font renaître la joie

Dans le peuple des Elfes

Et sur notre monde.

La nuit devient sereine,

Les elfes, joyeux, dansent à nouveau sur la plaine.

 

©Lydie Godbillon 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2018 2 18 /12 /décembre /2018 07:25

 

 

 

 

À l’étal de l’été,

L’eau s’est dissipée.

Sur la pierre

Faille sèche

Un lacet de souille :

Robe aux teints des glaises,

L’humide laitance nacre les pierres.

 

Le soleil vergète la roche

La vie emmurée

Et la lumière

Goutte à ses flancs

Pleure sa chair.

 

Au socle vivant

La main raconte la pierre.

 

©Béatrice Pailler

 

Revue en ligne Le Capital des Mots

 http://www.le-capital-des-mots.fr/2018/04/le-capital-des-mots-beatrice-pailler.html

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2018 2 18 /12 /décembre /2018 07:25

 

 

 

 

À l’étal de l’été,

L’eau s’est dissipée.

Sur la pierre

Faille sèche

Un lacet de souille :

Robe aux teints des glaises,

L’humide laitance nacre les pierres.

 

Le soleil vergète la roche

La vie emmurée

Et la lumière

Goutte à ses flancs

Pleure sa chair.

 

Au socle vivant

La main raconte la pierre.

 

©Béatrice Pailler

 

Revue en ligne Le Capital des Mots

 http://www.le-capital-des-mots.fr/2018/04/le-capital-des-mots-beatrice-pailler.html

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2018 1 17 /12 /décembre /2018 07:31
« La queue de la Comète – Eliane Hurtado© »

 

 

 

Bien rangées

Comme des fleurs dans un vase,

Ces images oniriques

Doucement se glissent

Entre les pages du livre.

 

En les feuilletant une à une,

Elles s’envolent tapissant l’espace

De couleurs, de senteurs

Et de perles de lumière.

 

Dans ce sanctuaire d’écume rose

Chacune raconte son histoire

Rythmée par le métronome du temps.  

 

©Eliane Hurtado

  



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 07:26

 

 

 

 

Prête à tout pour casser les oreilles du silence,

elle a jeté un pavé dans la mare.

 

Flic flac, flic flac…

 

On peut y aller, la voix est libre,

attendant qu’une fois de plus

quelqu’un, parmi nous, la polisse,

elle, tour à tour musicale, agréable au toucher

et visiblement séduisante à l’œil nu.

 

Oui, je sais, moi aussi, j’en perds mon alphabet,

étant d’autre part de moins en moins au courant

depuis que la censure a ordonné des coupures.

Tous les documents enregistrés dans mon dossier

Seraient par contre à son entière disposition.

 

Et maintenant, vous comprenez pourquoi mes majuscules, elles-mêmes,

à côté d’elle, ont l’air si minuscules,

moi qui avais mis ma vie entre parenthèses

afin de rester en liaison permanente avec cette beauté rebelle

dans l’espoir qu’elle m’accorde un jour autre chose

qu’une simple accolade.

 

Ah bon ? Vous êtes ma nouvelle police de caractères.

Écoutez, puisque c’est ainsi,

inutile de tourner autour du pot :

arrêtez-moi si je me trompe

et qu’on en finisse une bonne fois pour toutes !  

 

©Michel Duprez

 



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 07:56
©Christine Mourgues : portrait

 

 

 

Au plus profond des chemins assoupis

En ces nuits de neige, de brume et de glace,

Ton visage m’apparaît lumineux

Telle une icône roumaine

Rayonnant sur la ténébreuse toile

Au cœur d’une aurore boréale.

Je ferme les yeux pour mieux

Encore cerner l’imaginaire

Des courbes secrètes de ton corps,

Dont je m’imprègne et pénètre

Jusqu’au secret de ton âme,

Jusqu’au velours de l’intime,

Pour déposer en ton sein

La chaleur de ma semence.  

 

©Michel Bénard.







  

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche