Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2022 7 04 /09 /septembre /2022 06:51


 


 
                                                                                
À Pascal FEYAERTS

Il faut en avoir du flair
pour la sentir venir,
presque toujours complètement dénudée, avec son apparence à première vue anodine
et pourtant si éloquente,
avec un érotisme au début avant tout visuel, ensuite exclusivement oratoire.
Elle incarne l’amour,
l’amour de son prochain
autant que de l’art,
elle est la mystérieuse combinaison
de perfection et d’esquisse inachevée, ouvrant la salle des coffres
à l’intérieur desquels sont entreposées
et protégées en permanence toute les pensées qui me font savoir tout bas
ce que je dois répéter tout haut.
 
 ©Michel Duprez                                      
 
 
 

 
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2022 6 03 /09 /septembre /2022 06:33

 

Pareils à un songe chimérique,
Vous m'offrez de vous-même
La plus intime essence
De votre corps en offrande,
Porté au seuil de l'abandon.
Alors laissez-moi m'évader
De votre mirage hypnotique,
Afin que mon regard glisse
De votre lumineuse épaule,
A l'échancrure de vos seins
S'arrondissant sous les sèves du desir,
Votre peau révèle les nuances
Des premières heures de nos errances.
Pareils à un songe chimérique
Vous m'offrez vos sèves pubiennes
Telles de délicates confidences
Se faisant calice polonisé
Dans l'euphorie de notre jardin.

 


©Michel Bénard.                
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2022 5 02 /09 /septembre /2022 06:35


 

 

Créations imaginaires
corps imaginaires
draps imaginaires
amours bien réelles
Illimité l’imaginaire
inépuisable l’imaginaire
merveilleux l’imaginaire
je t’ai rêvé et tu es venu


~*~


Creazioni immaginarie
corpi immaginari
lenzuola immaginarie
amori ben reali
Illimitato l’immaginario
inesauribile l’immaginario
meraviglioso l’immaginario
ti ho sognato e tu sei venuto

~*~~*~

Ode©
Extrait du recueil de ODE : Médaillons Poétiques, français et italien – Traduction de Mario Selvaggio  
 

 


 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2022 4 01 /09 /septembre /2022 06:31

BONJOUR AMIES, AMIS SPF,
 
Voici l’édition 2022-2023 de notre concours jeunesse parrainé par le Ministère de la Culture, dont la dernière session fut encore une fois une belle réussite avec la participation de 22 pays ! La SPF et moi-même comptons sur vous pour participer à pérenniser nos joutes poétiques.
N’hésitez pas à en parler autour de vous et merci de bien vouloir transférer la diffusion suivante sur vos réseaux et adresses amies.


Poétiquement vôtre,


Nicole Portay, Responsable SPF du Concours International de Poésie Jeunesse Francophone
 

Soutenir les jeunes poètes souvent plus clairvoyants que le monde adulte, pour qu’ils conservent cet état d’éveil et de création pour que continue d’émerger une civilisation digne de ce nom !
Jean-Charles DORGE, Président de la SPF
 

PARRAINE PAR LE MINISTERE DE LA CULTURE
  Proposé par la

SOCIETE DES POETES FRANCAIS
 
  Du 20 juin 2022 au 15 mars 2023

                                                
 

 

 

 

Concours gratuit ouvert à tous les jeunes poètes francophones de la classe de CP à 25 ans révolus (scolarisés ou non).
Travaux collectifs acceptés.
 
Tous les modes d’écriture poétique - classique, néoclassique ou libérée, prose poétique – sont acceptés, thème libre.
 
Voir les modalités sur règlement et affiche ci-joints.https://www.facebook.com/societe.lespoetesfrancais.7

Nicole Portay, Responsable du concours
spfconcours.jeunes@gmail.com

 

--
 

Nicole Portay
Poétesse, Déléguée des Bouches-du-Rhône et
Responsable du concours international de poésie jeunesse de la
SOCIÉTÉ DES POÈTES FRANÇAIS
0621666124

site: www.societedespoetesfrancais.eu
blog: www.societedespoetesfrancais.net
https://www.facebook.com/societe.lespoetesfrancais.7

You Tube N Portay - https://www.youtube.com/channel/UCirP_Re8FqYW19ttpePcpcQ

 

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 06:31


 

 

Depuis un siècle
nous les hommes de ma lignée
nous attendions la naissance
d’une petite-fille !
Nous ne savions faire
que des garçons

Et tu es arrivée
comme l’annonce
d’une espérance nouvelle
du retour de la beauté
incarnée dans la féminité

Avec papa et maman
tu es arrivée à Lannion
pour quelques jours !
Quel ravissement
ô bonheur de mes vieux jours !

Moments intenses dans ma vie
tes sourires, tes bisous
aussi spontanés
qu’inespérés
de toi qui ne me connaissais pas !

Tu es un doux parfum
de vie et tendresse nouvelles !
Tu es l’événement
le plus efficace
pour me faire croire encore en la vie !

Tu es la promesse d’avenir
l’espérance de paix
et d’amour répandus
tout autour de toi
ma petite Clémence

 

©Jean Dornac
Lannion, le 30 août 2022                                    
 
 
 
 
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
30 août 2022 2 30 /08 /août /2022 06:27

                                 Illustration de couverture : Colette Klein : « Magnétisme »
                                 Préface Alain DUAULT
       Ed. Librairie-Galerie Racine-Paris. ISBN 978-2-243-04536-9

                                                                                    

             Nicole Hardouin, cet auteur hors du commun, toujours ferraillant hors des chemins battus, nous offre les sensations libérées, toujours sur les crêtes, de la relation amoureuse débarrassée des interdits et filtres occultants de la bienséance imposée à la femme. Telle Lilith, elle dévoile au lieu de voiler ; elle assume à cru la chevauchée du désir amoureux et son assouvissement.
 L'auteur, par sa plume vive et sensuelle, fuyant toute censure, met en scène les désirs amoureux et, le moins qu'on puisse dire, on est très loin des descriptions passéistes, aspergées d'eau bénite qui émaillaient encore les romans féminins, il y a peu.

             Il s'agit non plus de balade ni de bluette mais d'une révélation d'ascension à nu des Grandes Jorasses sous la foudre. Aucun cataclysme naturel ne peut être comparé à sa façon de vivre et d'écrire l'exaltation des corps et l'accélération des cœurs en amour. Il s'agit toujours, pour elle, non pas de rengaine fleur bleue mais de « faire l'amour comme les éclairs dans l'orage » et de révéler que dans ces conditions « les langues brûlent dans le naufrage des sucs. »
            Il s'agit d'écrire avec franchise et vérité, il s'agit de décrire sans faux semblant la sublimation des sens. Lilith, parce qu'elle refuse la place subalterne de femme soumise, la place de réceptacle muet que lui réservait l'homme, serait-elle ''maudite'' ? Alors qu'elle existe, tous les sens vivants, devrait-elle mimer l'effacement, devrait-elle cacher ses formes sous des voiles occultants, se masquer le visage ?

            Ce livre ouvre encore un peu plus cette porte étroite par laquelle la liberté féminine, dans de nombreux pays, essaie de se frayer un passage non sans y perdre quelques plumes.

 

 

                   Ici, dans ces pages très actuelles, nous sommes dans le flamboyant de l'amour charnel aux étreintes fulgurantes ; c'est un livre, qui, souvenons-nous, il n'y a pas si longtemps aurait valu censure et condamnation suivies de brûlots nourris de corps de femmes traitées de sorcières.


© Jeanne CHAMPEL GRENIER                                   
 
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
29 août 2022 1 29 /08 /août /2022 06:47


 

  Poèmes Lauréats Concours Jeunesse SPF 2022  
 


Pauvre coutume !
Belle plume !
Que de vies abîmées
Pour te préserver semble-t-il !
Pauvre fille !
Que de larmes versées
Pour exprimer cette douleur
Qui t’empêche de jouir du bonheur
Cette larme blanche
Passée entre tes jambes
Puis, ce souvenir qui te revient
Tel un fidèle chien
Tes nuits désormais sont tristes
Et vides
Pauvre coutume !
Jusqu’à quand devront-elles subir ?
Mère lune,
Ne les entends-tu pas frémir ?
N’entends-tu pas leur chant de tristesse
Qui résonne dans la forêt ?

 

Extrait de son tapuscrit
N’nan TESSOUGUE

– Et ivoirienne - 78120 RAMBOUILLET

GRAND PRIX DE POESIE HUMANISTE 2022                     
 
 
 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
28 août 2022 7 28 /08 /août /2022 07:04
Portrait peint par Louis Delorme


 


Il a vécu tout simplement
comme il est né
où il est né.
Il n’a point fait d’études ;
il aurait pu
mais l’école était bien trop loin.

Fils de berger,
le voilà berger à son tour
mais sa pensée n’est pas si fruste
qu’on le croirait de prime abord.

Il est ouvert au monde des étoiles
quand vient le soir
et que s’allument dans le noir
la féerie du ciel et de l’immensité.

Les yeux de ses brebis
qui contemplent la lune,
serrées ensemble
pour garder la chaleur
engrangée sour le calorifère du soleil,
l’interrogent sans doute.
Il se voit petit dans l’espace
mais seul pensant peut-être au milieu des rochers.

©Louis Delorme  
 
Extrait du recueil « Alternances » de 2020. Editions Thierry Sajet                    
 
 

 

 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
27 août 2022 6 27 /08 /août /2022 06:47


 

 


Ô voix sans visage
tel un esprit
qui tourne dans l’air
et que seul mon coeur
parvient à percevoir
que me veux-tu ?

Mystère de la nuit
qui brille sous le soleil
comme une douce folie
qui tient le miroir
de mon âme
où m’emmènes-tu ?

Ainsi
peut-être sans le vouloir
je marche
sur le fil invisible
entre l’âme et la chair
où pousse l’opium
des heures immortelles !…

Ô voix sans visage
essaim bourdonnant
au dessus de ma table
qui plonge dans mon encre
pour mieux hanter les mots…

Ô voix qui coule de mon sang
je te chasse sans cesse
et pourtant je t’espère…
Sur la soie de ton corps
je traverse la pulpe
des galaxies ténébreuses…


Mais est-ce raisonnable
de me prendre pour un dieu
quand le mortel que je suis
s’enivre de ton astre
comme un jeune papillon
qui se jette sur la flamme
d’une lanterne ouverte ?…

Alors dans la poussière
de mes cendres fraîches
j’imprime enfin
les ailes de ma voix
derrière ton visage…


© Victor Varjac
Antibes, 23 janvier 2001

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0
26 août 2022 5 26 /08 /août /2022 07:07
Photo Jean Dornac©



si les arbres sont discrets
ils s’étreignent en la terre

si les arbres sont timides
ils s’embrassent par le soleil

ainsi les branches et les feuilles
laissent passer le vent et les cimes

et en un baiser tragique et gracieux
s’enlacent les racines
 

©Hafid Gafaïti    
 
 
 
 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche