Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 08:28

 

gazon.jpg

Photo © Labyrinthus, vue aérienne de Y.Arthus-Bertrand



Enfant d’hommes
Esprit encore vierge
Innocence parfaite
Tu n’as que faire des chemins
Qu’envisagent pour toi
Tes chers parents

Tu n’as besoin que d’amour
C’est la seule route
Qui te permette de grandir
Qui t’offre un avenir
Et un sens à ta vie
Loin, encore, des ambitions

Bientôt, tu iras à l’école
Tu apprendras les dogmes
Des cruelles sociétés
Après les sentes parentales
Enseignées de forces
Avec sourire ou larmes

Avec le temps
Tu perdras ton innocence
Et surtout, ta liberté
Et tu te révolteras
Fils ou fille
Pour ne pas étouffer

Alors, tu feras
L’apprentissage de la vie
Tu parcourras mille chemins
Parfois, tu verras l’impasse
Ou, après bien des efforts
Tu verras la lumière

Qu’il est dur
De trouver son chemin
La route des intérêts
Est semée d’embûches
Tu ne seras libre
Que si tu aimes

Tu ne seras homme ou femme
Que par l’Amour
Loin des ego dominants
Loin de thésauriser
Loin des idéologies
Qui aveuglent l’âme

Cherche ton chemin
Loin des routes conventionnelles
Cherche-les dans chaque recoin
De ton âme tourmentée
Tu ne le trouveras
Que sur les pentes escarpées…

© Jean Dornac
Paris, le 29 mars 2010



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0
Published by jdor - dans Jean Dornac
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche