Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 07:30

 

dormeuse.jpg

© Auguste Renoir



Je me construis
en toi
Je me déconstruis
en toi
Je te récite
comme un poème
Le poème du sens
du non-sens
et d’innocence
Je te chante
comme une chanson
La chanson de misère ensoleillée
Je prends la forme de tes fantasmes
ton imaginaire
Je me mets à portraiturer
tes fantasmes
Je me plante dans la plaine
de ton cœur
Femme !
De cœur chaud
De mains froides
Ton sourire !
La pluie du matin.

© Ricarson Dorce



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Denise Bernhardt 26/09/2014 11:27

un beau poème sensible, tendre, dans le balancement des mots.

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche