Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 09:01

 

mains.jpg

http://aurelio666.skyrock.com/



La peau de ta jambe effleurée
Tu bouges, mais sans t’éloigner
Ma main se fait plus douce et glisse
Remonte enfin jusqu’à ta cuisse.

La douce chaleur de ta peau
Pousse ma caresse, plus haut
Tu t’étires un peu en grognant
Je me rapproche, tendrement.

Mes doigts se posent sur ton ventre
Cherche ton sein, le trouve enfin
Ma caresse se fait précise
Et ta réponse vient, exquise.

Ton bras m’entoure, me cajole
M’appelle à des tendresses folles
Tu te plaques tout contre moi
Tu te retournes. Tu es là !

Ma main redescend lentement
Vers la moiteur que je pressens
Elle se pose, délicate
Infiltrant les plis écarlates.

Ton corps est devenu plus dur
Ta main, elle aussi s’aventure
Et glorieuse s’approprie
Mon émergence. Mon énergie.

Elle glisse au long de ma verge
Qui s’érige, offrande de cierge
A cette déesse immortelle
Cette femme unique et si belle.

Nos bouches à présent s’entremêlent
Nos gestes sont hymne éternel
La vie gronde dans nos caresses
Dans un ouragan de promesses.

Je rejette en arrière le drap
Qui entravait trop nos ébats
Et je me hisse sur ton corps
T’embrassant, encore et encor.

Mes lèvres sur ta peau brûlante
Cherche ces zones odorantes
Qui les repoussent, les retiennent,
Et la fin, se feront miennes.

Je me rapproche, ta main me guide
Je suis debout. Au bord du vide
Planté, aux portes de la grâce
Je savoure l’instant qui passe.

Je glisse enfin aux profondeurs
Où m’attend la fin de mes heures
Je vais, je viens, toi tu gémis
Dans le mouvement tant promis.
Indicible balancement
Laboureur de cris et de chants
Je trouve au fond de tes orgasmes
L’origine de mes phantasmes.

Ton souffle est de plus en plus court
Le mien monte avec lui, toujours
Notre rencontre est imminente
La sève gonfle, turbulente.

Tes reins se creusent, tu exploses
Tes yeux se perdent dans les roses
Je te regarde, tu m’émerveilles.

Ta bouche, entrouverte groseille
Tes jolies petites dents blanches
Je m’accroche enfin à tes hanches
Et je crie mon ultime mort
Je suis rendu. Je suis au port.

Alain Springer©



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche