Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 07:49

 

ruines2.jpg

http://bebop76.spaces.live.com/blog/cns!F26535A1952B46C7!5022.entry



"Dieu créa l’homme pour lui raconter des histoires".

Difficile, très difficile de démêler tous ces souvenirs, les échanges, les silences, les temps morts, les ondes qui se reconnaissent et se croisent, les demi-confidences, les dialogues non aboutis, les peurs, les hésitations, les envies, les connivences. Le temps parcouru et les aventures pratiquées sans l'autre. Les chemins qui se retrouvent avec l'empreinte de nos faiblesses et de nos blessures. La fontaine où l'un tombe dans l’eau claire de l’énergie ressourcée et le bourbier ou l'autre essaye de reprendre envie au goût du rêve.

Une pulsion sexuelle fait une entorse à la sévérité du quotidien et aux angoisses de l'âme.
Il est loin le temps des escapades, le temps du ressourcement dans le souvenir banal de la passation d’énergie d'une âme a une autre assises côte à côte dans une salle de cinéma ou la femme met des cacahouètes au creux de la main de son précieux ami.

Il lui écrit " danse ma gitane" mais l'absence a coupé le rythme du tambourin. On voyage chacun de son côté. L'un vers le soleil, l'autre vers l'horreur la plus abominable : L'Italie n'est pas toujours le fond de scène des amours éternelles et les jupes a dentelle drivaillent dans les débris de l’épouvante.

L'Île a son drapeau en berne, la mort fait provision d'âmes dans la cité. Parents et amis partent sans adieu ni sépulture. Épars, parmi les rescapés du désastre, les crucifix debout et désoles sur un désert de béton ensanglanté, contemplent d'un air absent la quête de l'évolution du moi devenue la seule catharsis et l'unique thérapie des orphelins du bonheur. La bataille est perdue. La guerre se réduit a un pèlerinage pour la survie.

Où sont passés tous les amants ? Port-au-Prince est dévastée. Les fantômes circulent en plein midi. Les hirondelles zébrant le ciel ne sont que les profils des avions transporteurs de l'aide humanitaire. Les hourras faisant écho aux répliques du tremblement de terre sont les chavirements de nos cordes vocales dans l'étranglement de la désespérance.

On veut faire une barricade aux émotions. Ne plus pleurer. Nous sommes les héros de l'ombre, stoïques et sans peur. Notre armure est faite de malheurs maîtrisés.

Mais, l'âme se souvient. Le temps n'a jamais su effacer l'amour, il ne sait pâlir que la rancœur et ne gouverne que l'acceptation de nos faiblesses et nos lâchetés.

La solitude est d'attente. Sur l'écran de l’ordinateur arrivent les signes précurseurs annonçant le retour des oiseaux de plein été. De quoi sont faits leurs chants ?

Il fait nuit. Au bord de la fenêtre tout s'estompe. L'enfant dort encore. La femme a peur des battements de son cœur qui se réveillent.

Haïti se bat contre une souffrance pérenne. Un jour peut être il fera beau. Les enfants suivront leurs cerfs-volants sous le regard attendri des amants réunis. Alors tous les baisers seront de vérité. La musique reviendra et la gitane dansera sur l'envie de joie.

© Marie Alice Theard



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche