Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 08:53

 

coeur-bris1.jpg

http://sinope.eklablog.com/poesie-c852615/4



La fin d’une histoire de cœur
Même si elle ne fut pas consommée
Est toujours une violente douleur
Qu’il faut tenter d’oublier

Qu’elle fut intense ou légère
L’un contre l’autre ou à distance
Avec une fée ou une mégère
Cela laisse une mauvaise fragrance

Hissons, les amis, le triste pavillon
Redouté par tous les moussaillons
De l’amour encore une fois échoué
Sur les rocs des mers trop agitées

Il s’en va dès la première tempête
Ou par une lune trop maussade
Il oublie combien le cœur fut en fête
Au cours des sublimes balades…

Se trouve-t-il, là-bas, loin de ce rivage
Un cœur à prendre prêt à s’offrir
Au naufragé perdu dans de sombres nuages
Qui ne rêve plus que de mourir ?…

Existe-t-il encore un espoir
De goûter au fruit défendu
Un beau matin ou un sombre soir
Ou faut-il terminer par le cou pendu ?

Je voudrais vivre encore les ritournelles
Voir ses robes flotter au goût des vents
Être de son cœur encore la sentinelle
Et toujours son fidèle amant…

Las, le soir a porté le désespoir
La vie et la nuit ne sont plus que noirceurs
Il s’est envolé le fol amour
Il m’a enfermé dans une sombre tour…

© Jean Dornac
Lyon, le 3 février 2014



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0
Published by jdor - dans Jean Dornac
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche