Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 07:45

 

Louis DELORME et Jeanne CHAMPEL GRENIER                                  


 

 

  Aussi profondément artistes que poètes, Jeanne CHAMPEL GRENIER et Louis DELORME avaient déjà uni leurs talents en de remarquables ''Contrepoints'' organisés en grands thèmes sur trois volumes. Les voici récidivant avec ''Convergence'' dans lequel, contrairement aux livres de ''Contrepoints'' qui privilégiaient légèrement la poésie à la peinture, une place égale est faite aux arts visuels et à l'art du verbe. Pas un texte qui ne s'accompagne d'une peinture, ou, exceptionnellement, d'une sculpture, de Louis ou de Jeanne, et tous deux étant fort talentueux, le regard est immédiatement enchanté.   

  Jeanne et Louis, ici, ont choisi de réunir des œuvres sur les sujets les plus divers : souvenirs d'enfance ou de quelques êtres aimés disparus, œuvres un peu intemporelles comme, à tous les âges, en peut inspirer la nature, réaction à des faits d'actualité, que sais-je encore ? Les choses de la vie tout simplement. A être aussi artistique que poétique, leur recueil serait déjà fort original - rares sont les auteurs qui brillent autant en poésie qu'en peinture- mais leur duo a de plus la particularité de mettre en évidence la convergence profonde de leur inspiration. Certes, il est des sujets dont il ne faut pas s'étonner que tous deux les aient traités. Ainsi, nombre de poètes ont de tout temps honoré une aïeule, un aïeul par un texte ; de même la forte émotion ressentie lors de l'incendie de Notre Dame a été formulée par bon nombre d'autres poètes français ou par des poètes étrangers comme les italiennes Isabella Michela Affinito et Mariagina Bonciani, sans oublier la brésilienne polyglotte Teresinka Pereira.

             Mais il est des thèmes beaucoup moins traités en poésie comme la submersion complète de villages entiers lors de la construction de grands barrages dont l'intéret général est contestable, sujet frappant qui inspire à la fois Jeanne et Louis sur les deux plans tant littéraire qu'artistique, des œuvres particulièrement fortes ( ex : La cathédrale engloutie -Louis Delorme ; le lac de Naussac en Lozère - Jeanne Champel Grenier)

             En fait, quel que soit le thème, le lecteur est frappé par la ''Convergence'' de sensibilité qui fait sourdre tout naturellement chez l'un ou l'autre des deux auteurs, la même force des mots, la même vérité dans les images, même si le ton et la personnalité de chacun sont toujours identifiables bien qu'humainement apparentées. Il advient même que d'une œuvre de l'un naisse une œuvre de l'autre sans aucun plagiat ; il arrive aussi que deux œuvres sœurs soient nées, comme en écho, tout à fait indépendamment de celle de l'autre. Le résultat, pour le lecteur est fascinant. De poèmes et peintures de Louis en poèmes et peintures de Jeanne, on a véritablement l'impression d'assister à la conversation sur les sujets les plus divers de deux âmes qui se parlent quotidiennement de ce qui donne du sens à la vie, dans une convergence profonde de deux individualités, sans qu'on n'ait jamais l'impression que l'un influence l'autre car on le sent, ce sont deux fortes personnalités.

Picturalement, ce recueil donne un aperçu étonnant des diverses facettes du talent de chaque artiste : Louis, le plus souvent réaliste, développe parfois une expression surréaliste non dénuée d'originalité, parfois même d'humour, dans la lignée de Jérôme Bosch à qui il rend hommage au sujet de ce ''pigment rouge impossible à retrouver '', et s'approchant aussi d'artistes du XXème ; Jeanne, dont le lyrisme magique peut occasionnellement se styliser pour rejoindre la pureté de la vision première, et parfois carrément emprunter les chemins de l'abstrait pour lancer et épurer le mouvement ( peintures de plan d'eau, de vent dans les roseaux ). La terre semble l'élément dominant de la veine réaliste de Louis tandis que l'air et l'eau semblent prévaloir dans l'expression plastique de Jeanne. Qoique tous deux soient sensibles à la lumière, ils la traitent différemment et sont immédiatement reconnaissables. On pourrait parler de dialogue presque permanent entre deux amis fraternels.

           En peinture et sculpture comme en poésie Jeanne Champel Grenier et Louis Delorme font preuve d'un incontestable talent sans tape à l'oeil, tout en vérité, de sorte que ce recueil ''Convergence'', à une époque de divergences exaltées, fait le plus grand bien. Il offre un moment de grâce à notre époque, dans une société qui en manque singulièrement. Non que Jeanne et Louis ne soient lucides et ne luttent pas discrètement contre les maux de notre temps. Ainsi Louis dénonce''un monde qui ne sait plus nourrir notre rêve // Qui réduit chaque jour le champ des libertés. '' Tandis que Jeanne déplore que ''l'humanité s'émousse, l'amitié manque d'air / On épuise la mer juste pour le profit /Quel sage nous dira de prier pour la terre ? '' L'un et l'autre ne manquent pas de rappeler la barbarie nazie dont les braises brûlent encore puisque l'on oublie de s'indigner à haute et intelligible voix quand des esprits tordus d'aujourd'hui, attisant la haine de l'autre, multiplient d'odieux actes profanateurs.

             Ainsi, à montrer sans orgueil la richesse de leur âme, les deux artistes-poètes entraînent avec force, le lecteur vers tout ce qui peut, dans l'existence être raison de vivre et d'espérer ; leur dialogue artistique et littéraire est un vrai enchantement.


CONVERGENCE- Art & Poésie - de Louis DELORME et Jeanne CHAMPEL GRENIER - Liminaire de Claude LUEZIOR- Editions France Libris - 84 pages - 20 Euros

©Béatrice GAUDY          

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche