Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 07:30
Photo site lapressegalactique.com

 

 
 
Elle m’a dit
Revenez dans un quart d’heure
Je dois finir avec une cliente
Alors je suis sorti dans la rue criblée de soleil
Et je t’ai cherché aux terrasses
Mais aucune femme n’avait ton visage
Ni ton beau sourire d’aube d’été
Et comme je ne savais pas quoi faire
Je suis entré dans la librairie
Direction rayon poésie
Et j’ai feuilleté les meilleurs poètes
Les femmes surtout
Louise Labé
Emily Dickinson
Elisabeth Browning
Anna Akhmatova
Et toutes parlaient d’amour
Et je continuais de penser à toi
Revoyant ton visage dans les mots des autres
Et quand je suis sorti de la librairie
J’ai vraiment cru que tu étais avec moi
Et j’ai souri à tous les gens que je croisais
Et je trouvais bon de vivre comme ça
Avec des mots dans mon cœur
Qui me rapprochaient de toi
Tandis que la coiffeuse m’attendait
En fumant une cigarette
Sur le bord du trottoir.
 
©Pascal Hérault
 
 
 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

stephen blanchard 25/10/2020 09:04

bravo pour le texte et bravo pour la photo ! Voici notre lien si vous souhaitez partager la poésie sur votre site :http://poetesdelamitie.blog4ever.com/
et un poème sur le coronavirus

CORONAVIRUS

Nous voilà confinés, face à l’épidémie,
Le virus se répand, il faudra patienter,
Nous n’avons plus le temps de tout argumenter,
Les français sont touchés, c’est une pandémie.

Chacun panique à bord, la porte refermée,
La guerre est déclarée en absence de choix,
L’amour est en danger quand l’horizon sans voix
Nous prive de l’espoir d’une visite aimée.

Je regarde la vie en perte de lien,
À l’heure où vont s’enfuir les ailes de mes rêves,
Le vide et l’abandon sont de mortelles sèves
Me transperçant le cœur d’un doute kafkaïen.

Mais l’homme tend ses bras vers la belle espérance,
La solidarité sur un même chemin,
Car le devoir l’appelle à se faire devin
Pour sauver notre monde aux jardins de l’errance.

Stephen BLANCHARD
aeropageblanchard@gmail.com

jdor 25/10/2020 09:12

Bonjour Monsieur Blanchard ! J'ai bien reçu votre envoi et vous en remercie de tout coeur ! J'ai attendu avant d'ouvrir le paquet en raison justement du covid. Je l'ai ouvert hier ! Je publierai volontiers votre poème !! Je vais voir quel jour, en fonction du programme déjà établi ! Merci à vous et belle journée en dépit du contexte très difficile dans notre pays...

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche