Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2019 1 23 /12 /décembre /2019 07:49
La reine Élisabeth de Grèce par Philip de László en 1925

 

 

 

                        Dédié à Sa Majesté la reine Élisabeth de Grèce, née princesse de Roumanie

 

 

 

Vous mettiez tant de grâce, à vous abandonner

quand du peintre la trace, ce portrait a laissé

 

D’un mouvement du buste, la silhouette élancée

vous êtes au plus juste, toute la féminité

 

Une épaule en partie découverte, à la blancheur nacrée,

esquisse votre poitrine offerte, sous le tulle moiré

 

Le grand manteau de cour, ne parvient à cacher

De ce mystère si lourd, l’évanescente beauté

 

Votre main gracile, aux longs doigts effilés

retient à peine, fragiles, deux lys immaculés

 

D’un royal passé dès lors, ils sont le symbole brisé

le saviez-vous alors, lorsque vous les teniez ?

 

Point de couronne, peu de bijoux, seule pour la rehausser

votre parure en tout, c’est votre chair illuminée

 

Le regard nostalgique, cherche la Roumanie

adorée lorsque sur la Grèce tragique, il vous faut en vain régner

 

Tristes sont les devoirs, de celle que l’État a désignée

quand il lui revient de voir, le sacrifice de sa destinée

 

Mais le menton volontaire, semble dire : Liberté !

que, sauvage et fière, vous finirez par retrouver...  

 

©Jean François Di Murro

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche