Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 06:25
Dessin de Robert Desnos en novembre 1924

 

 

 

 
Le crack te traque, t’attaque, tu craques,
Tu oses la dose, la chose explose,
D’un coup, tout mou, tu oublies tout.
Le « taz » t’embrase, le « taz » t’écrase,
C’est fort, ça mord le corps, milord.
 
Une chaîne, souveraine, se promène dans ta veine,
Et t’attache à un flash qui t’arrache et te hache
Le caillou, te secoue, te dissout, te rend fou.
Quand il vient, c’est un lien qui te tient comme un chien,
Te menace, te terrasse, te dépasse et s’efface,
Mais te laisse ta détresse à l’adresse, ad patres.
 
L’adolescence, on t’influence, quand tu commences, tu vois Byzance.
Indifférence et circonstance, hors assistance, tu recommences.
Accoutumance et dépendance et l’ambulance entre aux urgences.
C’est l’affluence et le silence pour la sentence. Condoléances !
 
Pour oublier, moi, j’ai choisi la poésie.
Je vois des flashs et je m’attache à les écrire
Et puis, surtout, tu sais, petit ! Comment te dire ?
La poésie ! C’est une drogue pour la vie.

 

©Gérard Cazé 







 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche