Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 06:44
Photo J.Dornac©

 

 
Déméter et Perséphone éploient leurs senteurs sur l’ourlet herbacé.
 
                                      Pétrie d’azur, d’argile et d’humus, une main s’approche et rêve d’efflorescence.
 
                                      Dans sa robe ensoleillée, une abeille s’invite chez la fleur en doigt de gant d’une digitale pourpre.
Valériane du cœur, elle est la plante irremplaçable sans oublier la recette avant de s’offrir sa digitaline.
Installée mi ombre, mi soleil, la digitale se balance sur la frange de la clairière.
La grâce de cette fleur sauvage évoque une caryatide de l’Erechthéion sur l’Acropole d’Athènes.
La grappe de fleurs dévalant en harmonie sur sa hampe n’est pas sans suggérer la tresse des nattes prolongée par la légèreté des plis de l’étoffe sur le corps de la caryatide.
Un symbole de liberté et d’élégance victorieuse. Insaisissable beauté des lignes, des volumes et des couleurs pour créer l’irréel.
 
                                      Un chardonneret vient de se poser sur la cardère sauvage, communément appelé chardon.
La cardère sauvage est haute, bien campée sur une tige robuste, épineuse, ramifiée et déterminée. Elle rappelle l’Aurige de Delphes dressé sur son char.
Tous les deux sont une merveille d’équilibre, charpentés en leurs corps, définis par tous leurs profils.
Sur leurs allures altières circule une onde, chaude sonorité de la terre.
Si la détermination du regard de l’Aurige du sanctuaire d’Apollon est tempérée par le bandeau cernant son front, c’est pour mieux évoquer le collier de fleurs violet pâle disposé en anneau sur la tête ovale de la cardère sauvage.
La nature a modelé ce chardon qui vit sur des terrains incultes, mais dont l’énergie soutenue en fait sa beauté.
Cette ardeur devait habiter le cœur des artistes grecs pour avoir su créer une force immédiate qui resplendit sans effort.
 
                                       Sauvage beauté, jeunesse immortelle, équilibre façonné par l’art, mystère impénétrable où, à chaque battement de cœur, résonnent le flux et le reflux de l’âme.  
 
©Roland Souchon
 
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche