Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2019 4 12 /09 /septembre /2019 06:23
Illustration de Louis Morin

 

 

 

Comme des voiliers cinglant

Vers les océans d’amertume

S’échappent les poèmes…

Pourtant à la terrasse d’un hôtel,

Nous restons caressés par le vent

Dans le vertige de l’espace

Pour un non-sens délicieux.

Car rien ne peut donner vie

A nos silhouettes en contre-amour.

Vers le grand large, nos visages…

Et nos mains posées sur nos genoux

Comme dans un tableau

De Paul Delvaux.

Nulle parole à fleur de lèvres,

Et des arbres étrangers

Se lèvent dans nos yeux,

Tandis que les embruns effacent

Nos gestes ébauchés.

Ainsi parfois demeurent

Devant la mer,

Où l’éternité respire

Sa démesure,

Des âmes oubliées

En attente d’aurore.  

 

©Denise Bernhardt


Extrait du recueil de Denise Bernhardt, « La mangrove du désir », aux éditions Le chasseur abstrait.


 

 




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche