Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2019 3 07 /08 /août /2019 06:36
Autoportrait - Paris printemps 1887 (Vincent Van Gogh)


 

 


empesés de rêves, des corbeaux
évanouissent leurs silhouettes
dans la masse fleurie du soir

 

l’aujourd’hui, qui piétinent
des souvenirs acides, ébroue
sa toison tel un chien perdu

 

s’effrangent les étoffes déchirées
d’oliviers qui contorsionnent
leurs plaintes d’amants inassouvis

 

ici s’étreignent et s’entremêlent
pour une ultime sarabande
les grelots de désirs démembrés

 

par touches pyromanes
des jaunes à la hâte allument
les contre-jours en gestation

 

tableau en déshérence
quand s’allongent vainement
les traces qu’un désespoir macule

 

traces chromatiques
d’une unique oriflamme
pour ligne de survie

 

en ces arpents dont l’épiderme
se pare de démesures
jusqu’à l’inéluctable démence

 

l’homme à l’oreille tranchée
s’égare une fois pour toutes
dans l’huile d’un crépuscule

 

trois traits sur canevas incendié
trois corbeaux lourds du soir
s’arrachent au rêve d’une toile  
 

©Claude Luezior
 
 in : Jusqu'à la cendre, Ed. Librairie-Galerie Racine, Paris, 2018
https://editions-lgr.fr/claude-luezior/  

 
 
 
 

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche