Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 06:31

 

 
                                     Polis sont mes quatrains, polissons mes propos.
 
 
Il lui avait offert chaque jour une rose,
Pendant des mois, sans jamais rien lui demander.
Jusqu’au soir où, n’y tenant plus, il lui propose
D’un coup la botte, avec un air bien décidé.
 
Et ce fut le bouquet, quand sortant l’épinette,
Directement et sans aucun a priori,
Il prit la chose en mains pour que la blondinette
Fasse grossir entre ses doigts le canari.
 
Une fois déformé, l’oiseau était de taille.
Mais encor fallait-il penser à l’habiller.
Chacun voulant œuvrer, c’est à la courte paille
Que le sort a choisi qui devait l’emballer.
 
C’est elle qui gagna de poser la capote.
Mais lui n’y perdit pas car elle avait des doigts !…
« Des doigts de fée ! » A-t-il raconté à ses potes.
Entendez bien qu’elle fit ça comme il se doit.
 
Vous connaissez la suite on ne va pas la dire.
S’engager plus avant serait indélicat.
Face à la pandémie il nous fallait décrire
Un moyen judicieux d’arrêter le sida.
 
Si je vous ai choqué, c’est pour la noble cause.
Le sida tue encor, il faut le rappeler.
On doit dans tous les cas, bien emballer la chose,
Que ce soit pour la faire ou bien pour en parler.  
 

 

©Gérard Cazé 

https://gerard-caze.book.fr/

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche