Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 06:25

 

 

Le centenaire

 

C’était un arbre centenaire

Qui ne comptait plus les années :

Il disait

: « A quoi bon s’en faire,

Je suis mûr pour la cheminée !

Des feuilles, j’en ai trop lu,

Que pourrais

-je savoir de plus, si je passe un printemps encore

Auprès des autres sycomores?»

Alors il a laissé le froid

Engourdir lentement ses veines

Et mettre à vif toutes ses peines

Et clouer ses branches en croix ;

Heureux d’aimer, mais las de vivre,

Pour la toute dernière fois

Il a fleuri sur le grand bois

Des milliers de perles du givre.

 

©Louis Delorme

«Arborescences»

 

Il centenario

 

Era un albero centenario

Che non contava più gli anni:

diceva:

“a che cos’altro posso servire,

sono maturo per il camino!

Di foglie, ne ho già lette troppe,

cosa potrei sapere in più, anche se passo un’altra primavera

vicino ad altri sicomori?

Allora, ha lasciato che il freddo

Entrasse lentamente nelle sue vene

Mettendo a vivo tutte le sue pene

E inchiodando i suoi rami a croce;

felice di amare, ma stanco di vivere,

Per l’ultimissima volta

Ha fiorito sul grosso legno

Una migliaia di perle del gelo

 

©Francesco Casuscelli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droit

Partager cet article

Repost0

commentaires

Elisabeth INTROLIGATOR 11/05/2019 09:12

Quel talent !

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche