Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 07:40
Carré musulman du cimetière de Douaumont

 

                                     

Ô jeunesse si utile aux puissants

Tu es l’idéale chair à canon !

 

 

Il y a cent ans…

 

 

Alors que sur les champs de batailles

Le silence avait enfin remplacé la mitraille

Seule l’odeur des jeunes morts

Entre les trous d’obus, régnait encore…

 

Silence sur les champs d’horreur

Pénible bruit de trop d’honneurs

Offerts aux politiciens et chefs militaires

Drapeaux en tête, costumes sortis des vestiaires !

 

Ceux-là n’avaient pas combattu dans les tranchées

Mais ils savaient si bien se vêtir des fausses vertus

D’un nationalisme vite criminel au fil des années

En revêtant le drapeau, toute honte bue…

 

A pieds ou sur leurs chevaux

Ils paradaient devant la foule

Qui agitait ses drapeaux

Figurant une grande houle

 

Tous oubliaient le sinistre cortège

Des millions de morts

Abandonnés à leur horrible sort !

Comment ne pas ressentir le sacrilège ?

 

Il ne manquait à l’absurdité

Que les profiteurs de guerre

Fabricants d’armes et banquiers

Ces pourvoyeurs des cimetières

 

Ces marchands et idéologues de toutes nations,

Tous ces fanatiques du pouvoir et du fric maudit

Ne voyaient en la jeunesse que le parfait profile

D’inutiles vies au service des sacrifices imbéciles !

 

Qu’il est tragique et honteux

De faire croire qu’il y a un honneur

A mourir sur un terrain boueux

Tué par un jeune venu d’ailleurs…

 

C’est en vérité, un frère humain

A qui l’on n’a rien à reprocher

Sinon d’avoir dans ses mains

L’arme qui doit vous tuer…

 

Le véritable et seul barbare

C’est l’orgueil allié à la soif d’argent

Des exploiteurs de guerre, pas rares

Véritables cancrelats en cols blancs !

 

L’honneur revient aux seuls soldats

Ces jeunes à qui l’on a volé la vie

Leur faisant croire qu’ils servaient la patrie

Au début, beaucoup croyaient en cela…

 

 

N’oublions jamais, qu’il n’y a pas d’honneur

Dans la guerre, seulement de l’horreur !

Il n’y a pas de vainqueurs

Il n’y a que la terreur

Il n’y a pas de gloire

Rien que des mots illusoires…

 

Et, toujours, des océans de souffrance…

 

©Jean Dornac

Lyon, le 11 novembre 2018  

 

 

 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche