Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 06:38
Deux frères, années 50, photographe anonyme

 

 

 

 

Il n’était pas Caïn
Je n’étais certes pas Abel
Nous étions plutôt
Deux doigts d’une même main
Inséparables en dépit des distances
En dépit des absences.
 
Alors oui, il manque celui qui est parti
Sans en avoir eu envie…
Celui dont la vie a été tranchée
Sans raison ni motif
Départ, ô Dieu, que rien ne justifiait !
Qui suis-je pour dire cela ?
 
Je suis né du même sang
La vie me l’avait donné comme frère !
Elle me l’a enlevé sans pitié
Comme on enlève et jette
N’importe quoi :
Un sarment, des feuilles jaunies,
Un souvenir, des déchets
Quelque chose d’inutile…
Sans compassion
Sans amour et brutalement !
 
C’est de l’insondable néant
Qu’est venue la décision !
C’est le vide qui happe nos vies !
Il n’y a rien derrière le rideau
Rien qu’apparences et suppositions !
L’homme s’invente mille dieux
Mais nomme l’argent comme maître des lieux,
Une sorte de consolation
Face à la brièveté de nos jours
Comme pour se rassurer devant le trou noir !
 
Face à l’inéluctable destinée !
Je pleure le frère qui n’est plus
A jamais, il me manquera
Car jamais plus je ne le verrai
Je ne l’entendrai
Jamais plus je ne pourrai
Admirer son intelligence
Et aimer ses capacités d’amour…
 
Il fut un homme, un vrai
Refusant la violence
La haine ou le mépris.
Il voulait aimer
Apprendre à tout le moins
Car qui peut prétendre
En ce bas monde
Savoir aimer vraiment ?
 
Disparu de la vie
Il poursuit la sienne
Dans mon cœur
Si triste, si désemparé…
Qu’ils furent beaux
Nos jours ensemble
Aux temps de l’enfance
Aux temps de l’innocence…
 
Qu’ils furent bref
Nos jours ensemble
Trop vite usés
Trop vite effacés
Mais que je n’oublierai jamais…
La vie est une garce sans pitié
Mais parfois, elle offre l’amour et la beauté…
 
©Jean Dornac
Lyon, le 8 juillet 2018

 


Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sorcière2GlaceOzAxolotls 09/07/2018 21:26

un beau poème qui pique les yeux de larmes de tristesse.
Merci Jean .

Jean Dornac 10/07/2018 07:37

Merci ma chère Sorcière... En l'écrivant, j'avais un rideau de larmes devant mes yeux mais je suis heureux d'avoir pu rendre cet hommage à mon frère... Bisous à toi !

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche