Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 04:40
Le maître d'école et sa classe, vers 1848, par Albert Anker (1831–1910)

 

 

 

                                                               En hommage à Monsieur Baldeck, instituteur
                                                               qui a marqué ma vie par ses qualités...
 
 
 
Il était grand, il était sévère
Dans la cour de récréation
J’étais haut comme un nain
Je ne craignais qu’une chose
L’avoir comme maître un jour !
 
Toujours en costume
Jamais en tablier gris de maître
Cheveux courts, coiffée en brosse
Il nous surveillait sans méchanceté
Mais nous étions tous inquiets
 
Comme d’habitude lorsque je crains une chose
Nécessairement, elle advient…
Je fis partie de ses élèves…
A la rentrée, estomac noués
Je découvris sa voix plutôt douce
 
Il avait un petit sourire en coin
Un regard plutôt malicieux
Et il nous tint un discours
Ma foi plutôt rassurant
Sauf pour les punitions éventuelles
 
Au fil des jours et des mois
Après quelques remontrances
Pour l’éternel rêveur que j’étais déjà
Quelque chose en moi se réveilla
Je me mis à apprécier le maître
 
Il nous faisait lire les Misérables
Et j’étais conquis pour Victor Hugo
Mais aussi par l’instituteur
Qui sut développer pour nos jeunes esprits
Le sens du respect et nous le fit aimer
 
Il en fut de même pour l’histoire
Où, sous ses mots, je me voyais
Parcourant les siècles
De Clovis à la Révolution
Parfois admiratif, parfois choqué
 
Il y a eu tant de crimes
Tant d’abominations
Qui ont ensanglanté mon pays
Pays que, pourtant j’aimais
De plus en plus grâce au maître
 
Avec lui, j’étais devenu un bon écolier
J’ai compris qu’il ne formait pas des élèves
Non, il faisait de nous de futurs hommes
Capables de comprendre la vie
La société, le présent, le passé et l’avenir
 
Jamais je ne l’oublierai
Je lui dois tant, presque tout
On ne dira jamais assez
L’importance d’un maître
Qui aime son métier et les enfants !
 
J’ai appris que tu es parti
Du côté des étoiles
Mais tu es gravé dans mon cœur
Comme tous les miens…
Merci mon Maître !
 
©Jean Dornac
Mulhouse, le 17 mars 2018




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche