Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2017 6 09 /12 /décembre /2017 05:02
L’argent
                                                  L’argent ne représente que le sida du monde – V.V.
 
 
Le pèze… le flouze
l'oseille… le blé
en un mot
comme en mille
l’argent… oui l’argent
toujours l’argent
rien que l’argent
plus rien… que l’argent…
 
Tout est devenu synonyme
de possession…
de puissance
et la Bourse incarne
le temple de la gloire
où régner sur autrui
devient l’aboutissement suprême !
 
Alors… ce culte admirable
de la Richesse
aussi éphémère
qu’illusoire
a peu à peu
remplacé le cœur
où vivait le poète !...
 
Son souvenir fut piétiné
comme une ombre
ridiculement inutile
mais la tristesse et l’ennui
s’emparèrent aussitôt
de cet homme « tiroir caisse »
qu’un coup de vent
un jour d’automne
arracha des mains
de la corbeille maudite !...
 
Emporté au milieu
d'une foule anonyme
et solitaire
cette caricature insolente
ne trouva soudain
que l’indifférence
d’un ciel d’encre
et les railleries d’une chanson
pour conduire promptement
les billets de sa dépouille
aux enfers de l’orgueil
et de la cruauté…
 
© Victor Varjac
Antibes, 14 décembre 1999
 
Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS
I soldi
 
Il denaro non è altro che l’AIDS del mondo -V.V.
 
 
I contanti… i quattrini
la pecunia… la grana
in una parola
come in mille
i soldi… sì i soldi
sempre i soldi
soltanto i soldi
nient’altro… che i soldi
 
Tutto è diventato sinonimo
ti possesso
di potenza
e la Borsa incarna
il tempio della gloria
dove regnare sugli altri
diventa l’abbruttimento supremo!
 
Così… il culto ammirevole
della Ricchezza
tanto effimero
e illusorio
poco a poco
sostituisce il cuore
dentro cui viveva il poeta!...
 
La memoria è stata calpestata
come un’ombra
ridicolamente inutile
ma la tristezza e la noia
sequestrano immediatamente
quest’uomo (cassaforte)
come un colpo di vento
in un giorno d’autunno
che strappa le mani
 dal cestino maledetto!
 
Messo al centro
da una folla anonima
e solitaria
questa maschera insolente
spesso non trova
l’indifferenza
d’un cielo d’inchiostro
e le provocazioni d’una canzone
per condurre subito
i biglietti dei suoi resti
agli inferi dell’orgoglio
e della crudeltà
 
© Francesco Casuscelli
Dairago, 26 novembre 2017

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche