Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2017 7 26 /11 /novembre /2017 07:33
Le krach boursier d’octobre 1929

 

 

 

                                                          L’argent ne représente que le sida du monde – V.V.
 
 
Le pèze… le flouze
l'oseille… le blé
en un mot
comme en mille
l’argent… oui l’argent
toujours l’argent
rien que l’argent
plus rien… que l’argent…
 
Tout est devenu synonyme
de possession…
de puissance
et la Bourse incarne
le temple de la gloire
où régner sur autrui
devient l’aboutissement suprême !
 
Alors… ce culte admirable
de la Richesse
aussi éphémère
qu’illusoire
a peu à peu
remplacé le cœur
où vivait le poète !...
 
Son souvenir fut piétiné
comme une ombre
ridiculement inutile
mais la tristesse et l’ennui
s’emparèrent aussitôt
de cet homme « tiroir caisse »
qu’un coup de vent
un jour d’automne
arracha des mains
de la corbeille maudite !...
 
Emporté au milieu
d'une foule anonyme
et solitaire
cette caricature insolente
ne trouva soudain
que l’indifférence
d’un ciel d’encre
et les railleries d’une chanson
pour conduire promptement
les billets de sa dépouille
aux enfers de l’orgueil
et de la cruauté…
 
© Victor Varjac
Antibes, 14 décembre 1999

Extrait du recueil « l’Homme Imaginaire » aux éditions MELIS




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean Dornac 29/11/2017 17:48

Bravo ma sorcière bien aimée !!! C'est le texte de Raymond Lévesque qui a donné les paroles de la chanson des merveilleux Québécois, je crois bien !!
Bisous tout plein à toi aussi !!

Sorcière de Glace 29/11/2017 18:07

Avec grand plaisir Jean ! et si je ne réponds pas tout le temps sur chaque article, sache que j'aime ce que je lis et je partage sur les rézo zozios ^^<3

Sorcière de Glace 29/11/2017 16:13

ce poème me fait penser à deux textes: le conte de Charles Dickens "Un chant de Noël" qui parle d'une conversion miraculeuse d'un vieil avare égoïste en bon vieillard tout gentil et généreux, donc une fin positive , et le conte tiré du recueil "contes des lacs et rivières" de Bernard Clavel, dans lequel se trouve "les rats du lac de Constance" .
Lors d'un hiver particulièrement orageux, toute la terre arable part dans le lac, ce qui fait que les paysans remontent à la brouette toute cette terre pour pouvoir cultiver. Mais, pendant ce temps évidemment , ils ne peuvent semer et donc récolter des moissons et manger.
Ce qui fait que les plus faibles meurent, et que d'autres tombent malades.
mais le grand Seigneur ne voulait rien entendre.
les gens se sont rassemblés pour montrer leurs enfants qui se mouraient, pour montrer les gens très malades, et le grand Seigneur les a fait chasser de son château.
Alors les hommes encore valides et forts se sont tous mis ensemble pour attaquer le château : mais le moyen de gagner la bataille contre des soldats bien armés et entrainés , alors que nous sommes des paysans équipés de pelles et de fourches et pas du tout entrainés à la bataille ? Par miracle, il n'y eut aucun mort, mais des blessés. Ils furent tous prisonniers et enfermés dans l'église du château. Le grand Seigneur déclara qu'il "allait donner une bonne leçon à ces rats" et mis le feu...les gens suppliaient, criaient, certains pleuraient. Le grand Seigneur, écroulé de rire, dit "écoutez couiner ces rats".
c'était une fois de trop. Des milliers des centaines de milliers et puis des millions de rats sortirent du feu et se mirent à envahir tout le château, se mirent à ronger les murs à la surface de la terre, afin de les séparer de leurs fondations.
et au bout d'un certain temps, le château glissa dans le lac. Il y eut une grande fumée, tout le monde fut noyé, sauf les paysans qui sortirent trempés, mais sains et saufs.
je suppose, cela n'est pas dit dans le texte, que les richesses et les semences et nourritures puisque plus tard le village prospérera dans la paix et la sérénité .
voilà .
sinon je suis en pleine écriture de trois contes de deux héros et d'une héroine qui deviennent extrêmement riches mais redistribuent leurs richesses et aident tout le monde à vivre et prospérer voilà voilà ^^.
Donc à mon avis ce n'est pas l'argent qui est en cause, mais l'esprit avide de l'être humain qui doit changer.
Oui j'assume mon coté rêveur et bisounours, qui rêve qu'un jour on sera tous et toutes solidaires et compréhensifs et respectueux les uns envers les autres.
Cher Jean, je te dédicace ce beau texte de Raymond Lévesque, "quand les hommes vivront d'amour"' .Si tu veux lire ce texte, je te donnerais un lien vers les paroles que tu pourras alors lire .
Zoubisous et continue comme ça , ô semeur de beauté et de bonté !

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche