Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 07:37
Ma et Gac - Ode
Création Ode©
 



Au brouillard venteux, un fil d'argent
Reliait les sept visages de l'amour
Au-dessus du gouffre des origines
L'attirance se faisait pierre de voûte

Ils étaient Un et le Nombre
Leur amour retenait les stades des eaux
Jusqu'aux confins des mers de neige
Et des battures des vagues de glace


Ils ouvraient toutes grandes leurs ailes
Dans la paix rose des vents
Lui, comme un jeune héron des solitudes
Elle, comme l'oiseau qui enjambe la nuit
Pour retrouver le jour

Et dans l'urne blanche de leur mémoire
Mai est venu cueillir les immortelles
Volées aux hivers et aux cimes des montagnes
Sous le poids des soleils et des lunes bleues


Soudain, très haut, dans l'obscurité de l'absence
La magie s'est tue
Un fracas, une fin du monde
La leur
Le héron fut blessé

Les vents se sont noués
La prunelle de la mort a tourné
En remous d'amères profondeurs
En rejets de poussières d'étoiles


Au crépuscule de son anniversaire
Elle resta seule
Regardant le passage hors du temps
De l'oiseau blanc
Déchirant l'espace
De son cri, son ultime souffle

Elle prit une plume à son aile
De l'encre et du fin papier
Un mince fil de soie et de coton
Lui donna le goût d'en faire une broderie
Ainsi naquit la légende de MA et Gac


Ode
©
16 novembre 2002
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0
Published by jdor - dans Ode
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche